La plus grande journee de l’histoire des ventes de deauville !

Autres informations / 17.08.2015

La plus grande journee de l’histoire des ventes de deauville !

Plusieurs

records ont été battus dimanche, lors du deuxième jour des ventes de yearlings

d’Arqana. La seconde partie du livre 1 a fait plus que signer le rebond attendu

après un premier jour « en demi-teinte », selon les mots d’Éric Hoyeau, PDG

d’Arqana. L’impensable a même eu lieu sur le ring avec notamment, pour la

première fois de son histoire, une journée à 20 millions d’euros, 20.515.000

euros exactement ! Autre record, celui du top price de ce deuxième jour : avec

2,6 millions d’euros, le lot 119, un fils de Dubawi et Pacifique par Montjeu,

présenté par le haras des Monceaux, est devenu le nouveau record des ventes

françaises. L’acheteur est John Ferguson, mandataire du cheikh Mohammed Al

Maktoum.

LA PLUS

GRANDE JOURNEE DE L’HISTOIRE DES VENTES DE DEAUVILLE !

Cheikh

Mohammed Al Maktoum et haras des Monceaux : voilà justement les deux noms au

firmament de cette journée sans précédent. Le premier, via son conseiller, a

donné le "la" au marché, ne perdant son leadership qu'en de très

rares occasions – même si cela est arrivé. Il a acquis huit produits ce

dimanche pour un total de 5,59 millions d’euros. Le meilleur acheteur suivant

est relégué très loin : Bertrand Le Métayer Bloodstock a signé deux bons pour

1,68 million d’euros. « C’est la qualité de l’offre de ce marché qui nous a

incités à investir fortement cette année à Deauville », nous a expliqué John

Ferguson. Le haras des Monceaux, avec dix lots vendus et un chiffre d’affaires

de 8,31 millions d’euros, domine tout aussi largement le tableau des vendeurs,

laissant les Capucines à distance (1,76 million d’euros).

UNE

FORTE PRIME AUX LEADERS

Donc,

aussi bien du côté des acheteurs que des vendeurs, il y a eu le leader et les

autres. Ce qui ressemble à s’y méprendre à ce que l’on constate dans beaucoup

de marchés à forte valeur ajoutée : un leader qui creuse l’écart avec ses

concurrents, simplement parce qu’il est le leader (cf. Apple sur le marché des

smartphones et tablettes). D’autres records se cachent derrière ces records. «

Le marché a été très sélectif car les acheteurs se sont montrés très combattifs

avec une représentation internationale sans doute jamais atteinte, a analysé

Éric Hoyeau. Les produits de Redoute’s Choice ont joué un rôle d’attraction

avec une très forte présence australienne. Il y a un nouveau panel de clientèle

internationale. » L’autre fait de la vente, et non le moindre, est la non

cession de la propre soeur de Trêve (numéro 176). La pouliche n’a pas trouvé

preneur à 1,2 million d’euros mais il ne s’agit pas d’un rachat à proprement

parler. Personne n’a signé de bon. Elle est repartie car son prix de réserve

n’a pas été atteint. Notons tout de même que la salle de vente avait été

plongée dans une incroyable solennité durant cette séquence. « Nous avons voulu

créer une ambiance de grande sérénité pour ce moment exceptionnel, a expliqué

Éric Hoyeau. On peut remercier la famille Head d’avoir fait confiance à Arqana

et d’avoir présenté cette pouliche, même si sa vente n’a pu se réaliser. »

 

LES

FAITS MARQUANTS

UN FILS

DE DUBAWI DEVIENT LE RECORD ABSOLU D’ARQANA À 2.600.000 €

#119 M

DUBAWI & PACIFIQUE, PAR MONTJEU 2.600.000 €

Acheteur

: John Ferguson

Vendeur

: Écurie des Monceaux

Il est

bientôt 18 heures quand l’un des deux produits de Dubawi catalogués entre dans

le ring. Le poulain est un fils de Pacifique (Montjeu), dont la soeur,

Prudenzia (Dansili), a donné la classique Chicquita (Montjeu), gagnante des

Irish Oaks (Gr1). Chicquita est d’ailleurs la première pouliche classique

élevée par l’écurie des Monceaux. Ce lot 119 restera aussi assurément dans la

mémoire d’Henri Bozo, puisqu’il a établi un nouveau record absolu des ventes

Arqana. Le marteau est en effet tombé à 2.600.000 euros ! Signataire du bon :

John Ferguson. L’homme de Darley a réussi à battre des adversaires tels que

David Redvers, Coolmore, Oliver St Lawrence, et même Roger Varian, qui a mis

une seule enchère, quand la barre des deux millions d’euros avait été franchie.

John Ferguson, qui a conforté sa position de top-acheteur,  a expliqué : « C’est un magnifique poulain,

très athlétique, par le meilleur étalon du monde et une jeune jument issue

d’une superbe famille. Il a été parfaitement élevé par l’écurie des Monceaux

qui a fait un travail formidable avec lui. Je suis allé le voir au haras il y a

deux mois, et il a beaucoup évolué depuis. C’était le choix du cheikh Mohammed,

sa décision! Il y a longtemps que nous n’avions pas investi à ce niveau chez

Arqana, mais c’est parce que nous n’avions pas vu un tel poulain depuis

longtemps… Nous avons toujours acheté à Deauville, comme dans les autres

ventes, et nous continuerons à le faire. »

 

JOHN

FERGUSON, MANDATAIRE DU CHEIKH MOHAMMED AL MAKTOUM AUX VENTES

« La

qualité du catalogue proposé cette année par Arqana était remarquable. Il faut

d’ailleurs féliciter l'agence de vente pour son formidable travail. Les

yearlings sélectionnés et présentés étaient très attrayants, c’est pourquoi,

avec l’accord du cheikh Mohammed Al Maktoum, nous avons décidé d’être très

présents cette année. On ne peut pas parler d’une nouvelle politique d’achat

car nous continuons à acquérir tous les ans grosso modo le même nombre de

yearlings sur les places internationales. C’est uniquement la qualité de

l’offre de ce marché qui nous a incités à investir fortement cette année à

Deauville. »

 

UNE

GRANDE ÉMOTION POUR HENRI BOZO

Ce

dimanche 16 août restera longtemps dans les mémoires d’Henri Bozo et de toute

l’équipe de l’écurie des Monceaux. Le lot 119 a en effet été adjugé pour

2.600.000 euros, soit un record pour un yearling vendu via une vente d'Arqana.

L’écurie des Monceaux est habituée aux sommets depuis plusieurs années –

notamment avec cette famille de chevaux– mais cette vente les marquera pendant

longtemps. Henri Bozo a réagi à chaud avec nous, quelques instants après que le

marteau s'est abattu : « C’est incroyable. C’est extraordinaire. C’est

formidable de penser à tout ce que nous a apporté cette famille. C’est une

histoire magique, puisque nous avions acheté Platonic (Zafonic), la deuxième

mère du poulain, à Tattersalls, en association avec Lady O’Reilly et Patricia

Boutin. Cela récompense tous nos efforts et nos investissements, ainsi que tout

le travail de l’équipe. Depuis le début, c’était un poulain impressionnant, qui

se démarquait par sa locomotion, son tempérament. Je suis vraiment très ému »

 

PATRICIA

BOUTIN : « UNE BELLE HISTOIRE D’AMITIE ET DE COMPLEMENTARITE »

Quand le

marteau est tombé à 2.600.000 euros pour le fils de Dubawi, Henri Bozo a donné

une accolade à Patricia Boutin, qui n’est pas étrangère à ce succès. Les

poulinières de l’association entre les Monceaux et Skymarc Farm, dont font

partie des juments comme Platonic, Prudenzia,Tonnara, Piping ou encore Vedela,

ont été choisies conjointement par Henri Bozo et Patricia Boutin, qui travaille

notamment pour Lady O’Reilly. Patricia Boutin est revenue sur cette association

: « Henri est avant tout quelqu’un que j’apprécie beaucoup, et je crois que

nous sommes complémentaires dans notre façon de choisir les juments. Pour

Platonic, par exemple, j’aimais beaucoup son papier. C’était un pedigree

typiquement anglais, mais qui me parlait car j’ai vécu en Grande-Bretagne.

J’aimais aussi beaucoup sa tête. Henri, lui, est certainement plus au point sur

le modèle et le cadre des juments ! J’ai parfois des idées fantasques, je

dirais presque ésotériques, et lui il me recadre ! C’est pour cela que cela

fonctionne bien entre nous deux. L’histoire de cette association a commencé

avec Platonic en décembre 2004, à Tattersalls. Elle était pleine de Dansili,

donc portait Prudenzia, ce qui est vraiment exceptionnel ! Ces juments ont été

achetées dans le but de vendre leur production. Ce que nous avons fait, y

compris pour les pouliches, sauf quand les gens n’en voulaient pas pour des

raisons x ou y. Nous avons eu surtout la chance qu’elles produisent très bien,

très rapidement. Parfois en élevage, on doit attendre des années, et cela peut

décourager… »

 

VADAWINA,

ENCORE…

#185 M

INVINCIBLE SPIRIT & VEDELA, PAR SELKIRK 1.400.000 €

Acheteur

: Bertrand Le Métayer

Vendeur

: Écurie des Monceaux

Battu

par Charles Gordon-Watson sur la fille de Frankel et Platonic, Bertrand Le

Métayer est revenu dans le jeu en toute fin de vente, quand ce fils

d’Invincible Spirit et de Vedela (Selkirk) est entré sur le ring. Mais là

encore, l’affaire ne fut pas simple, et il s’est retrouvé face à Tony Nerses.

Le courtier français a dû monter les enchères jusqu’à 1.400.000 euros pour se

faire adjuger ce poulain, son deuxième achat de la vente (et pas le dernier,

puisqu’il a aussi acheté un fils de Canford Cliffs deux lots plus tard).

C’était donc le troisième yearling de la vente à franchir la barre du million

d’euros. Bertrand Le Métayer nous a dit : « Il est vrai que nous sommes plutôt

à la recherche de femelles, et j’ai été battu sur la fille de Frankel et

Platonic, mais ce poulain était vraiment exceptionnel. Il est par l’étalon du

moment et une mère issue d’une superbe famille Aga Khan. Il va rester à

l’entraînement en France. Je l’ai acheté pour le compte d’un client important.

» Vedela (Selkirk), la mère du poulain, fait aussi partie des poulinières de

l’association entre les Monceaux et Skymarc Farm. Patricia Boutin l’avait achetée

en décembre 2010 à Arqana, alors qu’elle avait 3ans et n’avait pas couru. C’est

une fille de Vadawina (Unfuwain), lauréate du Prix Saint-Alary (Gr1) et mère

des gagnants de Groupe Vedouma (Dalakhani) et Vadamar (Dalakhani), ainsi que du

très prometteur 2ans Vedevani (Dubawi). La soeur de ce poulain, âgée de 2ans,

Sea of Knowledge (Sea the Stars), a débuté par une deuxième place à

Maisons-Laffitte derrière Alakhana (Dalakhani). Elle avait été vendue 700.000

euros ici, l’an dernier, aux hommes de Mayfair Speculators.

 

LA SOEUR

DE TRÊVE NON VENDUE À 1.200.000 €

Lot 176.

« Nous allons vivre un moment exceptionnel », annonce Pierrick Moreau. Un grand

silence se fait dans la salle. Une pouliche yearling entre sur le ring. Un peu

tendue au départ, elle hennit. Puis elle se calme, commence à marcher,  se prête au jeu des photographes. C’est elle

! La propre soeur de la championne Trêve (Motivator), double gagnante du Qatar

Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Silence religieux dans une salle pleine à

craquer. « 500.000 ! » Les enchères commencent très fort et montent vite à

1.200.000 euros. La pouliche marche, se laisse photographier. Mais les enchères

n’iront pas plus loin : 1.200.000 euros, même si jamais une propre soeur d’une

double gagnante de Qatar Prix de l’Arc de Triomphe n’est passée sur un ring. Le

marteau ne tombe pas. La pouliche quitte le ring. Elle n’est pas achetée, elle

n’est pas rachetée… Elle est non vendue : le prix de réserve n’est pas atteint.

Nous ne connaîtrons pas le montant de ce prix de réserve. Criquette Head-Maarek

est allée à la rencontre des journalistes quelques minutes après que la

pouliche a quitté le ring. L’entraîneur a expliqué : « Je ne suis pas déçue. Je

suis même ravie de pouvoir la garder ! Elle va venir à l’entraînement si elle

n’est pas achetée. Nous avons déjà été approchés par différents clients qui

sont toujours intéressés pour l’acquérir. Elle pourrait donc être vendue à

l’amiable et c’est pour cela que je ne souhaite pas révéler le prix de réserve.  Une chose est certaine : si ce prix n’est pas

atteint, elle ne sera pas vendue. »

 

LE

MILLION ENCORE DEPASSE POUR FRANKEL ET LA FAMILLE MAGIQUE “MONCEAUX-SKYMARC”

#127 F

FRANKEL & PLATONIC, PAR ZAFONIC 1.150.000 €

Acheteur

: Charles Gordon-Watson

Vendeur

: Écurie des Monceaux

Le lot

127 est devenu le premier yearling de Frankel à passer la barre du million

d’euros. Il s’agit d’une pouliche présentée par l’écurie des Monceaux, issue de

la même famille maternelle que le top price par Dubawi. Platonic (Zafonic), sa

mère, est aussi celle de Pacifique (Montjeu), à l’origine du yearling

record.  Quand les enchères ont dépassé

le million d’euros, deux hommes se sont retrouvés l’un contre l’autre, du même

côté de la salle : Bertrand Le Métayer et Charles Gordon-Watson. Ce dernier a

mis l’enchère gagnante à 1.150.000 euros. Il nous a dit : « Cette pouliche est

très athlétique. J’ai vu beaucoup de produits de Frankel, et elle fait partie

des plus beaux, avec le fils de Dar Re Mi que j’ai observé en Angleterre et qui

m’a aussi beaucoup plu. Elle appartient à l’une des familles maternelles les

plus vivantes du moment, la même que celui du top price. Elle provient d’un

très bon élevage, avec qui l’on achète en confiance. Je l’ai achetée pour un

nouveau client et elle va aller à l’entraînement chez Ed Dunlop. Elle a aussi

un papier de future poulinière incroyable, et ce client veut justement

développer une activité d’élevage en Europe. C’est vraiment très excitant

d’avoir pu acheter une telle pouliche ! »

 

VADAWINA,

DU "CRÈVECOEUR" AU TOP DES VENTES

#182 M

REDOUTE’S CHOICE & VADAWINA, PAR UNFUWAIN 950.000 €

Acheteur

: John Ferguson

Vendeur

: haras d’Etreham

On

retrouva avec ce lot 182 le sang de Vadawina (Unfuwain), déjà à l’honneur via

le poulain acheté 1.400.000 euros par Bertrand Le Métayer, dont elle est la

deuxième mère. Cette fois, c’est à la première génération que l’on retrouve son

nom. Le lot 182, présenté par le haras d’Etreham, est en effet le septième

produit de la grande poulinière, que les Aga Khan Studs ont vendue pleine de

Redoute’s Choice – et qui portait donc ce poulain – à Horse France, pour

Barronstown Stud pour 600.000 euros, en décembre 2013. Depuis, la cote de la

jument a encore monté, puisque son 2ans par Dubawi, Vedevani, a remporté en

tout bon poulain le Prix de Crèvecoeur (F). Un update de choix, qui a parlé

particulièrement à un homme qui suit les "Dubawi", John Ferguson.

L’homme de la vente est monté jusqu’à 950.000 euros pour se le faire adjuger.

Il nous a dit : « Darley est très implanté en Australie, donc nous connaissons

très bien Redoute’s Choice et sa qualité en tant qu'étalon. C’est une très

bonne chose qu’il soit en Europe. La famille maternelle est également

exceptionnelle, et le 2ans par Dubawi m’a vraiment impressionné l’autre jour.

C’est un achat très excitant ! »

 

UN

"FRANKEL" POUR LES PROPRIETAIRES D’AUTHORIZED

#125 M

FRANKEL & PIPING, PAR MONTJEU 750.000 €

Acheteur

: Tony Nerses

Vendeur

: Écurie des Monceaux

Tony

Nerses avait effectué son grand retour à la vente d’août d"Arqana en 2014.

Il est revenu en 2015 et est monté jusqu’à 750.000 euros pour un fils de

Frankel (Galileo) et de Piping (Montjeu) appartenant à la famille de Sagamix

(Linamix), Sagacity (Highest Honor) et donc Sageburg (Johannesburgh). Tony

Nerses a agi pour Saleh Al Homaizi et Imad Al Sagar, connus pour avoir eu sous

leurs couleurs le champion Authorized (Montjeu). Il a expliqué : « C’est un

très beau poulain par Frankel. J’ai vu plusieurs de ses yearlings et il a donné

des poulains de tous types. Celui-ci m’a beaucoup plu. J’ai été séduit par un

ensemble : la famille, le physique, le comportement. Je pense qu’il a fait son

prix. Pour l’instant, nous allons le ramener à la maison et aviser ensuite pour

son avenir. »

 

ANGUS

GOLD IMPRESSIONNE PAR LA QUALITE DU CATALOGUE

#175

INVINCIBLE SPIRIT & TONNARA, PAR LINAMIX 700.000 €

Acheteur

: Shadwell France Snc

Vendeur

: Écurie des Monceaux

C’est

dans une salle comble qu’Angus Gold s’est porté acquéreur du lot 175, qui

passait sur le ring tout juste avant la sœur de Trêve (Motivator). Ce poulain a

lui aussi créé beaucoup d’attention, puisqu’il s’agit d’un fils du top-étalon

Invincible Spirit et d’un frère d’Ectot (Hurricane Run), l’un des meilleurs

3ans français de 2014. Soit un pedigree d’étalon en puissance. Angus Gold a

expliqué : « La page parle d’elle-même. Il est issu d’un grand étalon et d’une

jument formidable. C’est un poulain très athlétique qui a un petit côté

Linamix. Il est beau, il a l’air d’avoir un bon mental. C’était assez évident.

S’il se révèle un très bon cheval de course, il a tout pour être un futur

étalon. Je ne sais pas encore où il ira : le cheikh Hamdam aime voir les

chevaux avant de décider des entraîneurs. »

 

#140 M

SHAMARDAL & ROSE ET NOIRE, PAR DANSILI 460.000 €

Acheteur

: Shadwell France

Vendeur

: Écurie des Monceaux

Angus Gold

ne s’était pas manifesté avant le passage du lot 140, un fils de Shamardal

présenté par l’écurie des Monceaux et premier produit d’une soeur de Free Port

Lux (Oasis Dream), lauréat des Prix Hocquart (Gr2) et du Prince d’Orange (Gr3).

Il s’agit donc d’un petit-fils de Royal Highness (Monsun), lauréate de Beverley

D Stakes (Gr1). Le courtier nous a déclaré : « C’est ma toute première enchère

du week-end ! Ce poulain est doté d’un très beau modèle, il est issu d’un

top-étalon et d’une jeune mère, soeur d’un très bon cheval de course. Nous

avons connu beaucoup de succès avec Shamardal, notamment avec Mukhadram, et ce

poulain me fait penser à lui, dans son expression… Il a dépassé le budget que

nous nous étions fixés, mais il méritait un tel prix. Le cheikh Hamdan décidera

par qui il sera entraîné, mais comme il est éligible aux primes, il est très

vraisemblable qu’il restera en France. Concernant cette vente plus

généralement, je dois dire que je n’ai jamais vu un tel catalogue ici ! Arqana

a fait un travail formidable, les éleveurs et les vendeurs aussi. La qualité a

énormément progressé et cette vente a atteint les plus hauts standards

internationaux. C’est très bien pour la France ! »

 

#152

CAPE CROSS & SESCHAT, PAR SINNDAR 320.000 €

Acheteur

: Shadwell France SnC

Vendeur

: Coulonces Consignment, agent pour Team Hogdala

Le

pedigree de ce poulain, comprenant de la tenue, a séduit Angus Gold qui s’est

porté acquéreur du lot 152 moyennant 320.000 euros. Il s’agit d’un mâle par

Cape Cross (Green Desert), père des Derby winners Sea the Stars et Golden Horn,

issu d’une mère par le champion Sinndar. Si la théorie autour de la génétique

se vérifie, voilà un poulain qui devrait tenir les 2.400m dans le futur ! Il

appartient par ailleurs à la famille de Caerlina, gagnante d’un Prix de Diane

(Gr1). Angus Gold a expliqué : « Il a été élevé pour tenir. C’est un beau

cheval athlétique, qui sait se mettre en valeur. Il a l’air d’avoir un bon

mental. Il est par Cape Cross, qui a fait ses preuves comme étalon, et avec une

mère par Sinndar. J’ai vraiment beaucoup aimé le physique de ce poulain. Il

pourrait rester en France mais il faut en discuter avec le cheikh Hamdam. »

 

JOHN

FERGUSON, UNE FOI TOTALE EN REDOUTE’S CHOICE

#147 M

REDOUTE’S CHOICE ET SANDY GIRL, PAR FOOTSTEPSINTHESAND 660.000 €

Acheteur

: John Ferguson

Vendeur

: haras des Capucines

Darley

est très présent en Australie et les produits de Redoute’s Choice (Danehill)

sont donc bien connus de l’entité et de John Ferguson. Ce dernier a manifesté à

plusieurs reprises son intérêt pour les produits de l’étalon durant cette vente

d’août, affichant un soutien sans relâche. Ce fut à nouveau le cas pour ce lot

147, un mâle par le chef de race australien et Sandy Girl (Footstepsinthesand),

acheté 660.000 euros. Il appartient à la famille de Stacelita (Monsun),

gagnante des Prix de Diane, Vermeille, Saint-Alary ou encore Jean Romanet

(Grs1). John Ferguson a expliqué : « Comme je l’ai expliqué lorsque j’ai acheté

un "Redoute’s Choice" hier soir, j’estime que c’est un superbe étalon

et je retrouve en Europe des modèles similaires à ceux vus en Australie. Il ne

faut pas sous-estimer un étalon comme Redoute’s Choice, avec l’influence qu’il

a dans l’hémisphère sud. C’est un grand étalon et il aura de très bons partants

en Europe. De plus, ce poulain vient d’une excellente famille formidable, celle

de Stacelita, qui était une jument de course. »

 

UN

"LOPE DE VEGA" POUR JOHN FERGUSON

#132

LOPE DE VEGA & PROMESSE DE L’AUBE, PAR GALILEO 520.000 €

Acheteur

: John Ferguson

Vendeur

: Ballylinch Stud

Toujours

très actif en ce deuxième jour, John Ferguson est monté jusqu’à 520.000 euros

pour ce fils de Lope de Vega et de Promesse de l’Aube (Galileo). C’est un

descendant de White Rose (Platini), gagnante du Prix Miesque (Gr3) et deuxième

du Preis der Diana (Gr1). Il s’agit du troisième produit de la jument. John

Ferguson a expliqué : « C’est un très beau poulain provenant d’une très belle

famille et issue d’une jeune jument. Il avait tout pour plaire. »

 

MAYFAIR

SPECULATORS TOUJOURS TRES ACTIF

#171 M

GALILEO & THAI HAKU, PAR OASIS DREAM 450.000 €

Acheteur

: Mayfair Speculators/P. Doyle

Vendeur

: Coulonces Consignment

Pour ce

poulain issu du croisement entre l’étalon classique Galileo et Thai Haku (Oasis

Dream), une bonne jument sur des distances allant de 1.400 à 1.600m, mais aussi

une descendante d’une belle famille Niarchos, celle de Whakilyric, les hommes

de Mayfair Speculators (l’opération de courses du Sud-Africain Markus Jooste)

sont allés jusqu’à 450.000 euros. Derek Brugman nous a dit : « Je l’ai acheté

pour un partenariat entre Mayfair Speculators et un nouvel associé. Ce poulain

est certainement plus typé Oasis Dream que Galileo, et il aura, je pense, de la

vitesse. Aucun plan n’est encore arrêté. Il faut que nous en discutions avec

notre associé. » Le poulain était présenté par Coulonces Consignment.

 

#151 M

HIGH CHAPARRAL & SERISIA, PAR EXIT TO NOWHERE 420.000 €

Acheteur

: Anthony Stroud/Peter Doyle

Vendeur

: haras de la Louvière

Ce

poulain a connu un update de choix quand son propre frère, Contributer (High

Chaparral), exporté cette année en Australie, y a remporté deux Grs1 d’affilée,

les Ranvet Stakes (Gr1) et les Chipping Norton Stakes (Gr1). Il s’agit là d’une

très belle famille de la Louvière. Serisia (Exit to Nowhere), sa mère, a remporté

le Prix de Psyché (Gr3), et sa deuxième mère, Seralia (Royal Academy), avait

gagné le Prix Yacowlef (L). C’est Anthony Stroud, assis au côté de Peter Doyle

et Derek Burgman, qui a signé le bon de 420.000 euros. Il nous a expliqué : «

Je l’ai acheté pour Markus Jooste et il sera entraîné par William Haggas. C’est

un joli poulain, qui vient d’un élevage que j’aime beaucoup,  et son frère a réalisé de très belles choses.

»

 

#165

FRANKEL & STRAIGHT LASS, PAR MACHIAELLIAN 400.000 €

Acheteur

: Mayfair Speculators & Peter Doyle

Vendeur

: haras du Mézeray

Les

investisseurs sud-africains de Mayfair Speculators se sont à nouveau montrés

très actifs lors de ce second jour.  Ils

ont acheté un produit par Frankel en compagnie de Peter Doyle. Il s’agit d’un

mâle issu de Straight Lass (Machiavellian), la mère du top 2ans naaqoos (Oasis

Dream), aujourd’hui étalon. Ce poulain alezan, d’un modèle très léger, n’était

pas signé par l’étalon et Mayfair Speculators a l’intention de lui laisser le

temps de se développer. Derek Brugman, manager de Mayfair Speculators, a

expliqué :  « C’est un

"Frankel" ! C’est un poulain plaisant. Cependant, il manque encore de

maturité physiquement. Il est très léger. Je ne l’avais jamais vu avant la

vente. Nous allons lui laisser tout le temps nécessaire et il va certainement

débuter à 3ans. Il devrait rester en France. Comme tous les poulains achetés

ici yearlings, et comme ceux de l’an dernier, il devrait pour le moment prendre

la direction du haras du Mézeray. »

 

MICHEL

ZEROLO CRAQUE POUR LE FRERE DE STACELITA PAR FRANKEL

#159

FRANKEL & SOIGNEE, PAR DASHING BLADE 450.000 €

Acheteur

: Oceanic Bloodstock inc

Vendeur

: haras des Capucines

Michel

Zerolo a eu le temps d’observer ce mâle par Frankel et Soignée (Dashing Blade)

puisqu’il l'a vu évoluer au haras des Capucines. Il s’agit d’un frère de

Stacelita et le courtier l’a obtenu à 450.000 euros. Il a expliqué : « C’était

mon coup de coeur. Nous le connaissons bien. Je l’ai acheté pour un nouveau

client. Il va rester en France mais nous ne savons pas encore où. J’ai tout

aimé chez lui : le pedigree, le physique. C’est une famille très dure, très

vivante. Concernant les "Frankel", je les ai en général trouvé tous

un peu différents. »

 

FRANKEL

: LE GROS PARI DE WILLIE BROWNE

#117 M

FRANKEL & NOELANI, PAR INDIAN RIDGE 350.000 €

Acheteur

: Willie Browne

Vendeur

: Écurie des Monceaux

Pinhooker

réputé, Willie Browne va tenter un gros pari avec ce mâle par Frankel et

Noelani (Indian Ridge). L’Irlandais est monté jusqu’à 350.000 euros pour

acquérir ce yearling, neveu du champion sprinter Namid (Indian Ridge), qu’il va

désormais préparer en vue des breeze up. « Je suis un peu fébrile !, a-t-il

avoué. Mais c’est très excitant et j’espérais vraiment avoir un

"Frankel". Je pense qu’il fera un très bon 2ans. Il vient d’une belle

famille et j’ai de grandes attentes avec lui. Je n’ai pas encore décidé à

quelle breeze up il passera. »

 

SHAMARDAL

SAIT TOUT FAIRE

#107 F

SHAMARDAL & MOLLY MALONE, PAR LOMITAS 350.000 €

Acheteur

: John Ferguson

Vendeur

: haras de Grandcamp

John

Ferguson a dû faire preuve d’imagination pour répondre aux questions des

journalistes, tant il les a vus au cours de cette vente ! Il a jeté son dévolu

sur cette fille de Shamardal, premier produit de Molly Malone (Lomitas), la

lauréate du Prix du Cadran (Gr1). Présenté par le haras de Grandcamp, il a

coûté 350.000 euros à l’homme de Darley. Il nous a dit : « La pouliche est très

athlétique. Son père réussit à tous les niveaux, et j’aime beaucoup le

croisement avec une fille de Lomitas, qui plus est gagnante de Gr1. »

 

UN BEAU

"NEW APPROACH" POUR OLIVIER THOMAS

#150 M

NEW APPROACH & SECRETE, PAR CAPE CROSS 350.000 €

Acheteur

: Freddy Head

Vendeur

: Écurie des Monceaux

Lors du

premier jour du premier book de cette vente d’août d'Arqana, Freddy Head avait

déjà déboursé 220.000 euros pour acheter le frère de Charm Spirit (Invincible

Spirit), par Myboycharlie, pour le propriétaire Olivier Thomas. Le duo a encore

frappé ce dimanche et à nouveau pour un poulain présenté par l’écurie des

Monceaux. Un choix logique car « ce sont mes voisins ! », a expliqué le

propriétaire.  Assis à côté d’Olivier

Thomas, tout en discutant avec son père, Alec Head, assis juste derrière lui,

Freddy Head est allé jusqu’à 350.000 euros pour acquérir le lot 150. Ce beau

fils de New Approach est le neveu de Plumania (Anabaa), gagnante du Grand Prix

de Saint-Cloud (Gr1) et deuxième du Prix Vermeille (Gr1). Freddy Head a déclaré

: « C’est un poulain que j’aime beaucoup. Je connais bien la famille, puisqu’il

s’agit d’une souche Wertheimer & Frère. Je sais aussi qu’il y a beaucoup de

bons chevaux appartenant à cette famille qui vont faire leur apparition. »

 

LE FRERE

DE DABIRSIM ET ZIRGON POUR AL SHAQAB RACING

#143 M

INVINCIBLE SPIRIT & RUMORED, PAR ROYAL ACADEMY 320.000 €

Acheteur

: Al Shaqab Racing

Vendeur

: haras de Grandcamp

Frère du

champion Dabirsim (Hat Trick), ce poulain présenté par le haras de Grandcamp a

vu son frère âgé de 2ans débuter victorieusement il y a à peine dix jours. Il

se nomme Zirgon (New Approach), et porte les couleurs d’Al Shaqab Racing. Ce

sont ces mêmes couleurs que défendra plus tard ce produit d’Invincible Spirit.

Nicolas de Watrigant, qui a signé le bon à 320.000 euros, nous a dit : « Zirgon

est très prometteur,  et il était logique

d’acheter son frère, qui, de plus, est par un super étalon, Invincible Spirit.

Nous prenons un petit risque, car il n’est pas parfait dans ses aplombs, mais

il se déplace très bien. »

 

QUAND

LES AMERICAINS REVIENNENT EN FRANCE…

#124 F

REDOUTE’S CHOICE & PEINTURE ROSE, PAR STORM CAT 310.000 €

Acheteur

: MAB Agency

Vendeur

: haras des Capucines

Cette

pouliche, présentée par les Capucines et qui fait partie de la première

production européenne de Redoute’s Choice, descend de la grande souche

Wildenstein qui a donné notamment le champion Peintre Célèbre. Sa mère,

Peinture Rose (Storm Cat), gagnante du Prix Cérès (L), n’est autre qu’une soeur

du gagnant de l'“Arc”. Et elle a déjà produit une black type avec Peinted Song

(Unbridled’s Song), deuxième du Prix Luth Enchantée (L). C’est Marc-Antoine

Berghgracht qui l’a emportée, pour 310.000 euros.  Le courtier français nous a dit : « Je l’ai

achetée pour un client américain, qui a déjà eu des chevaux en France, qui a

arrêté et qui revient ! C’est une très jolie pouliche, qui a un peu dépassé le

budget que nous nous étions fixés. Elle sera entraînée en France. »

 

UNE

"GALILEO" AU BEAU PAPIER POUR LOÏCK FOUCHET

#142

GALILEO & ROYAL HIGHNESS, PAR MONSUN 310.000 €

Acheteur

: Meridian International Sarl

Vendeur

: Écurie des Monceaux

Présentée

par l’écurie des Monceaux, cette pouliche est une sœur de Free Port Lux (Oasis

Dream), deuxième du Prix Gontaut-Biron Hong Kong Jockey Club (Gr3), ce samedi à

Deauville. Cette pouliche est donc très bien née, car fille de Galileo et issue

de Royal Highness (Monsun). Elle a séduit Ghislain Bozo, accompagné de Loïck Fouchet,

qui connaît bien la famille. Il nous a expliqué : « C’est une très belle

pouliche, bien née. Elle a une très belle page. Elle a été achetée pour Loïck

Fouchet dans un but de courir mais aussi en pensant à l’élevage. Je connais la

famille car j’avais acheté la mère alors qu’elle était yearling. Royal Highness

a aussi donné Rose et Noire (Dansili), dont le yearling par Shamardal s’est

très bien vendu [acheté 460.000 euros par Shadwell et portant le numéro 140,

ndlr]. »

 

IBRAHIM

ARACI AMOUREUX D’OASIS DREAM

#186 F

OASIS DREAM & VIRGINIA WATERS, PAR KINGMAMBO 295.000 €

Acheteur

: Rob Speers

Vendeur

: haras du Buff

Il y

avait encore de l’activité en toute fin de vente, puisque cette pouliche

présentée par le haras du Buff et issue d’Oasis Dream a fait monter les

enchères jusqu’à 295.000euros. C’est Rob Speers, qui avait déjà acheté un

produit de cet étalon en tout début de vente, le lot 111, pour 220.000 €, qui a

mis l’enchère gagnante. Le manager de la famille Araci nous a expliqué : « Nous

aimons beaucoup Oasis Dream. Nous avons connu beaucoup de succès avec cet

étalon et sommes toujours à la recherche de bons produits de lui. Nous lui

faisons aussi confiance avec nos poulinières. Cette pouliche a également un nom

très important dans son pedigree, celui de Kingmambo, le père de sa mère. C’est

un très beau croisement. Elle sera entraînée en Grande-Bretagne par Hugo

Palmer. » Les couleurs de l’industriel turc Ibrahim Araci ont notamment brillé

avec un cheval comme Aktabantay.

 

LE FRERE

DE STYLE VENDOME CHEZ NICOLAS CLEMENT

#126 M

KENDARGENT & PLACE VENDOME, PAR DR FONG 270.000 €

Acheteur

: Nicolas Clément-Tina Rau

Vendeur

: haras de Colleville

Ce

poulain présenté par le haras de Colleville n’est autre que le frère du

classique Style Vendôme (Anabaa), gagnant de la Poule d’Essai des Poulains

(Gr1), et de Prestige Vendôme (Orpen), qui avait conclu deuxième de la même course

l’année suivante. Les deux étaient entraînés par Nicolas Clément et c’est

l’entraîneur qui a signé le bon à 270.000 euros. Le professionnel nous a

déclaré agir pour un client préférant rester anonyme. Le poulain est issu de l’étalon

fétiche de Guy Pariente, Kendargent.

 

JOHN

FERGUSON SOUTIENT RIO DE LA PLATA

#98 M

RIO DE LA PLATA & MAKA, PAR SLICKLY 250.000 €

Acheteur

: John Ferguson

Vendeur

: haras du Logis

Ce

yearling appartient à la première production du "Darley" Rio de la

Plata (Rahy), cheval de course qui s’était démarqué en compétition par sa

dureté. C’est John Ferguson qui s’est porté acquéreur de ce poulain frère de Tourny

(Country Reel). Le yearling venait donc de bénéficier d’un bel update puisque

Tourny a remporté le Prix de Cabourg-Jockey Club de Turquie (Gr3) durant ce

meeting deauvillais. John Ferguson a expliqué : « Rio de la Plata a toujours

été un cheval extrêmement apprécié chez Godolphin. C’était un cheval de course

extraordinaire, très dur. Et c’est assez génial de tomber sur un très bon

yearling comme celui-là. Il a beaucoup de qualité, étant le fils d’une jeune

jument ayant déjà produit un excellent 2ans par Country Reel. Nous pouvons donc

avoir des espoirs avec lui. Nous sommes ravis de l’avoir. »

 

HARAS

DES MONCEAUX - 1ER CONSIGNATAIRE

Henri

Bozo - directeur

Jour 2 :

11 présentés - 10 vendus - chiffre d’affaires : 8.310.000 €

Prix

moyen : 831.000 € - prix médian : 580.000 €

JOUR DE

GALOP. – VOTRE SATISFACTION DU PREMIER JOUR EST-ELLE TOUJOURS D’ACTUALITE ?

Henri

Bozo. – Oui, cela a été une journée incroyable pour nous. Notre seul rachat concerne

un produit de Dubawi d’un client qui a décidé de se donner la chance de le

garder à l’entraînement. Il avait réalisé une belle vente hier [lire samedi].

QUEL

FAIT REMARQUABLE RETENEZ-VOUS DE CETTE JOURNEE?

J’en

retiendrais deux principaux. D’une part, la vente du top du jour à 2,6 millions

d’euros. Évidemment, on en attendait beaucoup mais, à ce niveau d’enchères,

c’est quand même une très bonne surprise. D’autre part, je suis très heureux de

constater que les clients qui nous ont déjà fait confiance dans le passé sont

fidèles. Je pense à Mayfair Speculators, John Ferguson (pour le cheikh Al

Maktoum), Olivier Thomas,  Angus Gold

(pour le cheikh Hamdan Al Maktoum), China Horse Club…

TOUT

S’EST DEROULE COMME DANS UN REVE, A VOUS ENTENDRE?

Effectivement,

j’ai senti aujourd’hui une formidable ambiance au sein de l’équipe. Tout s’est

fait dans le plaisir et la bonne humeur. Cette belle journée est aussi une

récompense pour toute notre équipe. Je tiens aussi à associer Chryss O’Reilly,

notre associée depuis le début, et Patricia Boutin qui travaille sur tous nos

croisements.

 

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.