« une réforme qui doit s’inscrire dans un cadre plus général »

Autres informations / 09.08.2015

« une réforme qui doit s’inscrire dans un cadre plus général »

Christian

Bellot, délégué au programme du Syndicat Anglo Course, nous a fait parvenir une

copie de la lettre qu’il a envoyée à Bertrand Bélinguier, Loïc Malivet, Jean

d’Indy et Thierry Delègue, respectivement président, vice-présidents et

directeur général de France Galop.« La réforme proposée par France Galop se

justifie à la condition qu’elle s’inscrive dans un cadre plus général. En

premier lieu, il est indispensable que la ponction sur les courses PMH

s’applique de manière équitable entre toutes les catégories d’hippodromes, y

compris les pôles. D’autre part, il est illusoire de croire qu’un simple

transfert vers les courses Premium apporte des partants supplémentaires, sauf à

créer à Paris et en Province des courses de conditions modestes, destinées à la

fois aux chevaux gagnants de petites épreuves, et ceux tardifs ou ayant des

problèmes de santé dépendant de grands entraînements qui ont l’habitude de

courir ces chevaux sur des hippodromes de petites catégories, soit pour les

façonner, soit pour leur donner un statut de gagnants (femelles). Il serait

aussi peut-être judicieux de payer la sixième place dans les courses Premium

réunissant au moins huit partants, dont le financement pourrait être abondé

grâce à la création d’un fonds commun de propriétaires, éleveurs et

entraîneurs, comme cela existe chez les anglos. D’autres mesures, certes

douloureuses, mais nécessaires, s’imposent, telle la suppression de certains

sites (Maisons-Laffitte… Saint-Cloud…) et pourquoi ne pas profiter du nouveau

Longchamp pour y adjoindre l’éclairage et une piste tout temps ? J’ai l’espoir

d’une réforme concertée, innovante et juste, porteuse de perspectives d’avenir.

»