Bien plus qu'un hypothétique match entre golden horn et gleneagles

Autres informations / 11.09.2015

Bien plus qu'un hypothétique match entre golden horn et gleneagles

IRISH CHAMPION STAKES (GR1)

BIEN PLUS QU'UN HYPOTHÉTIQUE MATCH ENTRE GOLDEN HORN ET GLENEAGLES

Les Irish Champion Stakes (Gr1) rassemblent cette année un plateau de toute beauté : huit partants, tous gagnants de Gr1 ou, pour certains, multiples gagnants de Gr1. Malgré tout, la course est bien souvent résumée à un très hypothétique "clash" entre Golden Horn (Cape Cross) et Gleneagles (Galileo), soit comme une séance de rattrapage des Juddmonte International Stakes (Gr1), où les deux 3ans auraient dû s'affronter. Rappelons que Gleneagles avait finalement décliné la lutte, en raison du terrain assoupli par les pluies tombées dans le Yorkshire. Or, et malgré la volonté des autorités irlandaises de passer entre les gouttes, la participation de Gleneagles est encore loin d'être assurée. Ce vendredi matin, le terrain était jugé bon, léger par endroits sur l'hippodrome. Entre vendredi soir et samedi matin, dix à vingt millimètres de pluie sont annoncés. Leopardstown a un système de drainage efficace, mais si le terrain venait à évoluer vers le "bon-souple", nous aurions fort peu de chances de voir Gleneagles au départ. La pluie devrait s'arrêter dans la matinée de samedi et reprendre vers 16 h (heure locale) avec de fortes précipitations en fin de journée. Les Irish Champion Stakes, au départ prévus à 18 h 50 (heure locale), ont donc été avancés d'une heure afin d'éviter que le terrain ne s'assouplisse trop, ce qui ne serait ni en faveur de Gleneagles, ni de Golden Horn. Un geste pas franchement fair-play pour un cheval comme Cirrus des Aigles (Even Top) par exemple, qui n'aurait rien eu contre un peu de pluie...

Golden Horn et Gleneagles : sous le signe du doute

Les 3ans sont en majorité dans ces Irish Champion Stakes. Deux sont donc au centre des attentions : Golden Horn, meilleur 3ans européen sur 2.000/2.400m, et Gleneagles, meilleur miler de 3ans européen. Tous deux pourraient donc s'affronter sur les 2.000m de Leopardstown. Golden Horn pourrait utiliser ces Irish Champion Stakes comme tremplin vers le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe (Gr1). Il ne faudrait pas qu'il y ait trop de pluie : si le terrain est "bon-souple", il devrait être au départ. Golden Horn doit rassurer. En effet, il a été battu par Arabian Queen (Dubawi) dans les Juddmonte International Stakes, course qui lui semblait promise après le forfait de dernière minute de Gleneagles. Arabian Queen est une bonne pouliche, mais elle n'avait jusque là pas encore montré avoir le niveau pour battre le gagnant du Derby d'Epsom (Gr1). À la suite de cette défaite, plusieurs excuses  avaient été évoquées, comme un terrain plus souple que bon et une mauvaise course à l'arrière-garde, le leader n'ayant pas servi à grand-chose, si ce n'est à aider Arabian Queen. Les deux raisons sont valables, mais il reste que Golden Horn a malgré tout montré ses limites en étant battu par une pouliche dont la meilleure performance jusque-là était une victoire à 2ans au niveau Gr2. Arabian Queen devra d'ailleurs confirmer ce succès dimanche dans le Qatar Prix Vermeille (Gr1) et montrer que ce succès à York n'était pas qu'un coup d'éclat. Golden Horn n'a pas d'autre choix que de faire impression ce samedi... S'il court.

Le cas de Gleneagles est encore plus problématique. Les chances de le voir au départ restent assez faibles. Face aux seuls 3ans sur le mile, Gleneagles n'a plus à faire ses preuves. Il a fait impression dans les 2.000 Guinées, s'est montré moins percutant dans les 2.000 Guinées d'Irlande (Gr1) la faute à une piste assouplie et a remporté facilement des "petits" St James's Palace Stakes (Gr1) à Royal Ascot. Mais Gleneagles doit encore faire ses preuves face à ses aînés : il a décliné la lutte face à Solow (Singspiel) dans les Qatar Sussex Stakes (Gr1), par peur d'un terrain souple qui s'est avéré être bon (la deuxième place d'Arod en témoigne). Les 2.000m sont aussi une interrogation : Aidan O'Brien a toujours décrit Gleneagles comme "un Giant's Causeway avec plus de vitesse". En terrain rapide, Gleneagles devrait tenir. Sur piste assouplie, ce n'est pas gagné. De plus, il n'a pas couru depuis Royal Ascot, ayant fait l'impasse sur deux sorties. S'il court, le trop-plein de fraîcheur pourrait aussi poser problème pour sa découverte des 2.000m.

Le grand retour de Fighting Cirrus

Cirrus des Aigles est l'une des attractions de l'épreuve. Le champion entraîné par Corine Barande-Barbe fera son grand retour à la compétition. Il n'a pas été revu depuis sa quatrième et dernière place dans le Prix d'Ispahan (Gr1), de Solow, sur une piste pas forcément à sa convenance et en ayant perdu un fer. Victime d'un petit souci de santé par la suite, Cirrus des Aigles trouve un lot relevé sur le papier pour sa rentrée. Mais un élément pourrait jouer en sa faveur : la pluie. Si les précipitations sont assez importantes, un certain nombre des concurrents de ces Irish Champion Stakes seront handicapés : Golden Horn et Gleneagles donc, mais aussi Free Eagle (High Chaparral) et The Grey Gatsby (Mastercraftsman), tous deux adeptes des pistes rapides. Cirrus, s'il est déjà prêt, a les moyens de jouer un premier rôle dans ces Irish Champion Stakes et son palma-

rès est là pour le prouver.

Free Eagle et The Grey Gatsby

Free Eagle et The Grey Gatsby se sont déjà rencontrés : c'était à Royal Ascot, dans les Prince of Wales's Stakes (Gr1). The Grey Gatsby avait fini vite, mais sans avoir le temps de remonter entièrement Free Eagle qui avait fait l'écart au bon moment : un nez les a séparés. The Grey Gatsby a ensuite été battu par Golden Horn dans les Eclipse Stakes, où il a donné une réplique héroïque à son cadet, avec 5,5 kilos de plus sur le dos et en ayant été cette fois lancé un peu trop tôt. Trois longueurs et demie ont séparé les deux chevaux, soit un écart similaire à celui entre Golden Horn et The Grey Gatsby dans les Juddmonte International Stakes. Golden Horn, deuxième, devançait The Grey Gatsby, troisième, par trois longueurs un quart, ce qui tend à laisser penser que le pensionnaire de John Gosden a finalement fait sa valeur à York.The Grey Gatsby, bien que gagnant du Prix du Jockey Club en un temps record en 2014, a véritablement gagné le respect des Anglais et Irlandais en remportant ces Irish Champion Stakes devant Australia (Galileo) l'an dernier. Il défendra sa couronne avec vaillance, comme à son habitude. Ceci dit, si Golden Horn fait sa course, que Cirrus des Aigles répond présent et que Gleneagles trouve son terrain, cela s'annonce compliqué. Free Eagle arrive quant à lui avec de la fraîcheur sur ce Gr1 et suit le plan annoncé dès Royal Ascot : Irish Champion Stakes puis Qatar Prix de l'Arc de Triomphe. Cheval tout neuf à 4ans, il a connu plusieurs soucis de santé au cours de sa carrière. Une piste rapide ne pourrait que l'avantager, mais il devrait se sortir d'une piste un peu assouplie. Sur ce que nous avons vu à Royal Ascot, on peut estimer qu'il reste un cran en dessous d'un cheval comme The Grey Gatsby : Free Eagle avait eu un parcours en or là où "The Grey" s'était retrouvé enfermé et, un mètre après le poteau, l'ordre entre les deux concurrents aurait été inversé. Ce duel dans la course sera intéressant à suivre, d'autant plus que les deux chevaux pourraient être au départ de "l'Arc".

Found, l'Irlande plutôt que le "Vermeille", et la revanche avec Pleascach

Found (Galileo) est elle aussi une prétendante au Qatar  Prix  de  l'Arc  de Triomphe et la 3ans de Coolmore pourrait bien mettre tout le monde d'accord ce samedi en Irlande. Même si rien n'est laissé au hasard chez Coolmore, on a cependant eu un peu de mal à suivre son programme au premier semestre. Gagnante du Total Prix Marcel Boussac (Gr1) l'an dernier, Found a fait l'impasse sur les 1.000 Guinées, ayant été malade avant. Elle a été battue pour sa rentrée dans un petit Gr3 au Curragh, avant de se classer deuxième de Pleascach (Teofilo), lors des 1.000 Guinées d'Irlande où elle n'a pas été très heureuse. Annoncée ensuite au départ des 2.400m des Oaks d'Epsom (Gr1), et même du Derby, elle a finalement été laissée sur le mile où elle a conclu deuxième des Coronation Stakes (Gr1) d'Ervedya (Siyouni). Pour sa rentrée, fin août au Curragh, Found s'est baladée sur les 2.000m d'un Gr3 ayant rassemblé trois partants en tout. Found a toujours fait partie des éléments très estimés de Coolmore et elle est finalement alignée face à ses aînés et aux mâles dans ces Irish Champion Stakes (Gr1), et pas seulement comme un joker de luxe au cas où Gleneagles ne serait pas au départ. Attention à elle ! Found retrouvera Pleascach, la nouvelle dame de fer de Jim Bolger. Pleascach reste sur un succès sur les 2.400m des Yorkshire Oaks (Gr1). C'est une battante et elle ne sera pas dérangée par une piste assouplie ni par le retour sur 2.000m. Elle pourrait venir en France ensuite pour le Prix de l'Opéra Longines (Gr1). Enfin, citons Highland Reel (Galileo), deuxième du Prix du Jockey Club de New Bay (Dubawi). Le pensionnaire d'Aidan O'Brien est difficile à situer, n'étant pas d'une grande régularité. Il reste sur un succès dans les Secretariat Stakes (Gr1), mais il affronte un lot d'une tout autre qualité ce samedi. Ces Irish Champion Stakes pourraient lui servir de tremplin en vue du Cox Plate (Gr1), en Australie.