Bien-être animal: le syndicat défend les éleveurs à bruxelles

Autres informations / 22.10.2015

Bien-être animal: le syndicat défend les éleveurs à bruxelles

BIEN-ÊTRE ANIMAL: LE SYNDICAT DÉFEND LES ÉLEVEURS À BRUXELLES

 

Le bien-être du cheval était au cœur de la conférence de l'European Horse Network qui se déroulait

hier au Parlement Européen. Roly Owers, de World

Horse Welfare, y présentait le rapport sur la santé et le bien-être du

cheval en Europe en 2015, copublié avec Eurogroup

for Animals. Commandité par la Commission, ce rapport devrait constituer un

point de départ pour la mise en place d'une réflexion sur les thématiques qui

alertent nos décideurs au niveau européen, à savoir l'identification et la

traçabilité des équidés, le bien-être dans les abattoirs et pendant le

transport, le propriétariat responsable, le développement rural et le contrôle

des maladies.

Si certains de ces enjeux font l'unanimité, d'autres

problématiques sont plus difficiles à aborder, comme la gestion de la fin de

vie des chevaux. C'est pourquoi les politiques et techniciens présents ont

appelé les socioprofessionnels à se faire entendre sur ces questions, qui

devraient être au devant de la scène dans les mois à venir. L'eurodéputée

anglaise Julie Girling a d'ailleurs rappelé que le Parlement Européen est une

institution ouverte, qui se doit d'être un lieu de rencontres et de discussion.

Le Syndicat des éleveurs, très mobilisé sur ces questions, a

récemment été nommé responsable de la mise en place d'une Charte

"bien-être", en adéquation avec les prérogatives des professionnels

au sein de l'I.T.B.F., la Fédération mondiale des éleveurs de pur-sang. Le

Syndicat participe activement à ces débats et continue à entretenir des

relations privilégiées avec les membres des institutions européennes sur ces

dossiers brûlants.