Blue dragon, l’écrasant leader

Autres informations / 26.11.2015

Blue dragon, l’écrasant leader

Bonito

du Berlais (Trempolino) n’a pas fait sa course dans le Prix Alain du Breil

(Gr1). C’est une certitude. Car à l’entrée de la ligne droite, il n’a pas placé

ce coup de reins qu’il nous avait montré auparavant. Mais on est en droit de se

demander si le meilleur "Bonito" aurait pu aller chercher Blue Dragon

(Califet). Le pensionnaire de Guy Cherel a tout d’un crack, c’est la conclusion

à laquelle on arrive en assistant à sa performance. Déjà, à l’issue du Prix

Questarabad (Gr3), il semblait évident qu’il serait dur à battre le jour J.

Mais la façon dont il a remporté la Course de Haies d’Eté des 4 Ans, restant ainsi

invaincu en obstacle, est époustouflante. Il a pris le train à son compte et a

dirigé les débats à une allure sélective. Le train était tellement sélectif

qu’il a écoeuré plusieurs de ses rivaux qui ont cherché à le suivre en face. Et

dans le tournant final, il a été capable de remettre un coup de reins pour

passer la ligne d’arrivée avec des ressources… Seul AQPS du lot, Blue Dragon

est « hors du commun » pour son jockey, Vincent Cheminaud. « C’est une machine

», selon son mentor. Mais une chose est sûre, la machine Blue Dragon est lancée

et il va être dur de l’arrêter. À l’heure où la France de l’obstacle est

orpheline de champions sur les haies, elle a peut-être trouvé celui qui

contrera les anglais et irlandais dans les Grandes Courses de Haies futures.

Ajoutons qu’en s’imposant ce dimanche, tout en dominant nettement Petite

Parisienne (Montmartre), meilleur 4ans sur les haies en Irlande, Blue Dragon a

pris la place de meilleur hurdler de sa promotion en Europe, au côté de Peace

and Co (Falco), lauréat du Triumph Hurdle (Gr1) à Cheltenham.