"c" comme couétil

Autres informations / 19.11.2015

"c" comme couétil

COMPIÈGNE,

MERCREDI

 

PRIX JACQUES DE VIENNE (A)

"C"

COMME COUÉTIL

Alain Couétil détenait, sur le papier, les clés de ce

Prix Jacques de Vienne (A), avec trois pensionnaires au départ : Canelie (Gentlewave), Cotton Bowl (Califet) et Cedilla (Enrique). L’entraîneur a

finalement signé le jumelé gagnant de ce classique pour les AQPS de 3ans avec

Canelie, s’imposant devant Cedilla, deuxième à trois longueurs et demie.

L’entraîneur aurait même pu signer le trio gagnant si, tout à la fin, Carte sur Table (Poliglote) n’était pas

venue prendre une tête à Cotton Bowl.

Canelie a toujours été vue aux avant-postes. La

représentante de l’écurie Cerdeval ayant de la qualité et du métier, elle a

attendu son heure dans le sillage de l’animatrice, Carriériste (Laveron). Sur le plat, elle s’est facilement détachée

de ses adversaires et a filé vers un facile succès. Cedilla a elle-aussi placé

une bonne accélération, après avoir patienté au sein du peloton, mais elle n’a

jamais pu inquiéter Canelie. Carte sur Table s’est montrée courageuse pour

aller reprendre un petit quelque chose à Cotton Bowl sur le poteau. Ce dernier

s’est à nouveau comporté en poulain encore vert, flottant quelque peu et

cherchant un appui.

 

Canelie confirme

qu’elle est la meilleure de sa génération

Canelie restait sur une victoire dans le Prix de l’Avenir

(A), à Nantes, où elle battait son compagnon d’entraînement Chambard (Gris de Gris), l’absent de ce

Prix Jacques de Vienne. Elle décroche ce mercredi son quatrième succès

consécutif, elle qui avait commencé sa carrière par deux deuxièmes places. Son

entraîneur, Alain Couétil, nous a déclaré : « C’est une super jument. Elle ne soufflait même pas aujourd’hui

en rentrant aux balances. Elle n’a même pas fait un canter ! Je pense

qu’elle montre aujourd’hui qu’elle est bien la meilleure. La suite de son

programme n’est pas encore décidée. C’est fini pour elle cette année, comme

pour mes autres pensionnaires qui étaient au départ. Elle sera revue l’année

prochaine. » Concernant Cedilla et Cotton Bowl, l’entraîneur a

ajouté : « Cedilla court bien

aujourd’hui, mais elle aurait été mieux sur du bon terrain. Quant à Cotton

Bowl, il est encore un peu tendre pour une course comme celle-là. Il manque

encore de métier. » Alain Couétil nous a aussi donné des nouvelles de

Chambard, racheté 100.000 euros lors de la vente d’automne Arqana ce mardi. « Chambard est revenu à la maison. Il

avait fait un "truc" à Nantes en dernier lieu, face à Canelie. C’est

un bon poulain et nous allons le revoir l’année prochaine. »

 

Une nièce de

Parker

Canelie a été élevée par Jean-Luc Couétil. Sa mère, Medjie (Cyborg), a produit cinq

gagnants dont Upsie (Le Balafré),

placée de Groupe en obstacle à Fairyhouse, et Batouna (Enrique), troisième du Prix de l’Avenir (A) en 2014. Djerissa (Highlanders), la deuxième mère de Canelie,

est à l’origine de Parker (Baby

Turk), gagnant du Prix Jacques de Vienne (A). Il s’agit d’une très bonne souche

AQPS du Centre, qui a ensuite été développée par la famille Couétil, à partir

de Déesse IV (Or de Chine).