Claire de lune, un nom à suivre en 2016

Autres informations / 13.11.2015

Claire de lune, un nom à suivre en 2016

BORDEAUX-LE BOUSCAT,

JEUDI

 

CLAIRE DE LUNE, UN

NOM À SUIVRE EN 2016

La casaque de Joseph Allen a réalisé le jumelé dans le Prix

de Pommerol (G), réservé aux inédites de 2ans, jeudi à Bordeaux. Claire de Lune (Galileo) a en effet

dominé sa compagne de couleurs et d’entraînement Fresh Air (Montjeu). Claire de Lune a évolué dans le sillage des

premières, et dans le dernier tournant, elle avait manifestement beaucoup de

ressources car Christophe Soumillon ne l’a en effet sollicitée qu’aux bras.

Fresh Air, l’autre pensionnaire de Jean-Claude Rouget, a connu un parcours

moins limpide : elle est mal sortie de sa stalle et Ioritz Mendizabal a

même perdu un étrier à ce moment-là. Dans la ligne droite, elle est apparue

encore très verte à la lutte, ne comprenant pas vraiment ce qu’on lui

demandait.

 

Une grande famille

maternelle

Claire de Lune est le fruit du croisement entre Galileo et Solo de Lune (Law Society). Cette dernière avait déjà 23ans quand

elle mis bas cette pouliche. Placée de Listed en Allemagne, elle a déjà produit

Cerulean Sky (Darshaan), gagnante du

Prix Saint-Alary (Gr1) et mère d’Honolulu

(Montjeu), lauréat du Doncaster Cup (Gr2). Solo de Lune a également donné Moonstone (Dalakhani), gagnante des

Irish Oaks (Gr1), ou encore L’Ancresse (Darshaan),

deuxième des Irish Oaks et du Breeders’ Cup Filly & Mare Turf (Grs1).