Corscia ne va en rester là

Autres informations / 23.11.2015

Corscia ne va en rester là

AUTEUIL, DIMANCHE

 

PRIX SYTAJ (GR3)

CORSCIA NE VA EN

RESTER LÀ

Corscia

(Nickname) s’est imposée facilement dans le Prix Sytaj (Gr3). La pensionnaire

de Guillaume Macaire a eu un parcours sage, longtemps à l’arrière-garde, dans

une course emmenée par Tailleenterre

(Network), laquelle a payé ses efforts en fin de parcours. Il ne valait mieux

pas aller devant dans ce Prix Sytaj, les trois premières ayant patienté soit à

l’arrière-garde, comme Corscia ou Fiestine

(Martaline), soit à l’abri pas loin des premières, comme La Sulfureuse (Saint des Saints). Corscia s’est rapprochée des

premières en quelques foulées dans la ligne d’en face. Elle a franchi en tête

la dernière haie puis s’est bien comportée sur le plat, s’imposant par six

longueurs. La Sulfureuse semblait battue entre les deux derniers obstacles mais

elle s’est bien relancée et est venue prendre, aux abords du poteau, une

encolure sur Fiestine. Cette dernière s’est fait surprendre, Mathieu Carroux

n’ayant pas vu le retour de La Sulfureuse et ayant cessé de solliciter la

pouliche. Le jockey a été sanctionné par une mise à pied de quinze jours.

 

Une pouliche en

plein épanouissement

Corscia décroche la plus belle victoire de sa carrière,

elle qui n’a fait qu’aller en progression tout au long de l’année. Gagnante

d’une course événement cet automne, elle restait sur une victoire autoritaire

dans le Prix des Pyrénées. Corscia est une bonne et belle pouliche, capable de

faire aussi bien sur les haies que sur le steeple. Elle ne devrait pas en

rester là. Guillaume Macaire a expliqué : « Cela fait longtemps que je pense qu’elle est une bonne pouliche.

J’ai une anecdote la concernant. Elle a signé sa première victoire à Compiègne

le 25 avril. J’avais vu Criquette Head-Maarek peu après, et je l’avais

félicitée pour Trêve. Elle m’a félicité pour la victoire de Corscia et m’a

dit : "Celle-là, elle va faire du chemin." Elle ne s’était pas

trompée ! Nous allons pour l’instant savourer avant de faire des plans

pour l’année prochaine. »

Corscia a été élevée par le haras de Nonant-le-Pin

(Olivier Corbière, éleveur de Saônois (Chichicastenango)

et de Storm of Saintly (Saint des

Saints), et porte les couleurs de Michel-André Teissier, dont la casaque a

brillé au plus haut niveau à Vincennes avec la championne Draga. Le propriétaire était présent pour assister à la victoire de

sa représentante : « Je suis

ami depuis plus de trente ans avec Olivier Corbière, car je lui vends des

vaches. Il m’a vendu Corscia. Je lui ai fait confiance. C’est mon seul galopeur

pour le moment. J’en aurai peut-être un deuxième, qui sait, mais j’ai 82 ans.

Je continue d’avoir des trotteurs. »

La Sulfureuse court bien. Elle revenait face aux seules

femelles après avoir conclu quatrième du Prix Maurice Gillois - Grand

Steeple-Chase des 4 Ans (Gr1). Quant à Fiestine, elle confirme ses moyens mais,

de l’avis de son entraîneur, Arnaud Chaillé-Chaillé, elle sera mieux à Enghien.

 

PAVÉ VIDÉO DE LA COURSE

 

LIEN POUR LE PEDIGREE :

http://www.jourdegalop.com/documents/link_pdf/Corscia.pdf

 

 

Une cousine de

Ceasar’s Palace

Corscia

est une fille de Nickname et de Cardamine (Garde Royale), placée de

trois de ses cinq sorties sur les haies. Quatre produits de Cardamine ont couru

et les quatre ont gagné. Cardamine est la sœur de Cardounika (Cadoudal), mère de Ceasar’s

Palace, lauréat de Groupes et Cokoriko

XX (Voix

du Nord), vainqueur de Listed devenu étalon, et de Chœur du Nord (Voix du Nord), lauréat des Prix Champaubert et Rush,

qui effectuera sa première saison de monte en 2016.