Carriacou se rachète

Autres informations / 30.01.2016

Carriacou se rachète

PAU, VENDREDI

 PRIX ÉMILE LALANNE

CARRIACOU SE RACHÈTE

Carriacou (Califet) s’est imposé plaisamment dans le Prix Émile Lalanne, épreuve pouvant mener au prochain Prix Antoine de Palaminy (L). Le représentant de l’Écurie Mirande a tracé une belle ligne droite pour s’imposer par trois longueurs et demie. La course a eu beaucoup de rythme, notamment sous l’impulsion de Riqueleeski (Enrique), lequel a fait partie d’un groupe de cinq chevaux se détachant du peloton en première partie de parcours, avant de faire cavalier seul en tête. Mais il a plafonné dans la ligne d’en face, comme la plupart des animateurs de la première heure. À ce moment, les attentistes en ont profité pour se rapprocher, comme Cariacou ou encore Konig Drive (Konig Turf). Ce dernier a démarré sèchement dans le dernier tournant, filé par Cariacou qui lui a pris le meilleur sur le plat. Renania (Kissing You), vue dans le groupe de tête et ayant fait quelques petites fautes, s’est très bien défendue pour conserver la troisième place, à six longueurs.

 

Une première victoire sur le steeple-chase

Carriacou avait montré quelques moyens en région parisienne, s’imposant pour ses débuts à Compiègne et prenant deux places dans de bonnes épreuves pour 3ans à Auteuil. Le pensionnaire d’Isabelle Pacault a découvert le steeple-chase lors de ce meeting palois et ses deux premières sorties ont été un peu décevantes, avec une sixième et une huitième place. La troisième tentative fut donc la bonne et Carriacou s’impose en poulain certainement encore perfectible. Stéphane Paillard, son jockey, a déclaré au micro d’Equidia : « Il a remis un bon coup de reins après le saut de la dernière difficulté. Il est plaisant aujourd’hui, après nous avoir déçus dernièrement. C’est un poulain qui a besoin de mûrir et il confirme qu’il a de la qualité. Aujourd’hui, nous avons essayé de le monter plus près que les autres fois. Il y a encore quelques réglages à faire sur certains obstacles, mais il a de la marge. »

 

Le quatrième gagnant de sa mère

Carriacou a été élevé par son propriétaire, le haras de Mirande, tout comme sa mère et sa deuxième mère. C’est un fils de Califet et de Medanik (Medaaly), une jument gagnante sur le steeple-chase pour l’entraînement d’Isabelle Pacault. Carriacou est son cinquième produit et son quatrième gagnant. Medanik est le seul produit de sa mère, Nikora (Nikos). Cette dernière est la fille de Linora (Esprit du Nord), issue de l’élevage Wertheimer & Frère.