C’est parti pour vingt réunions de plat à cagnes-sur-mer

Autres informations / 16.01.2016

C’est parti pour vingt réunions de plat à cagnes-sur-mer

ACA

 C’EST PARTI POUR VINGT RÉUNIONS DE PLAT À CAGNES-SUR-MER

C’est ce samedi 16 janvier que débute le meeting de plat de Cagnes-sur-Mer. Jusqu’au 27 février, l’hippodrome va organiser vingt réunions et cent quarante-sept courses, dont quatre Listeds : le Prix de la Californie pour les 3ans, le Grand Prix de la Riviera, le Prix Saônois, et le Grand Prix du Conseil Général des Alpes-Maritimes pour les chevaux d’âge. Cette année, on le sait (voir les précédentes éditions de Jour de Galop), le Prix Policeman a été rétrogradé par l’autorité des Pattern du rang de Listed à celui de course A. Les efforts consentis par la Société des Courses n’ont pas suffi, alors que le Prix de la Californie, sur la tangente lorsqu’il était proposé sur le gazon auparavant, avait pu, lui, sauver son rang de Listed en étant transféré sur la P.S.F.

Tous les ans, ce meeting met en avant des chevaux qui continuent de faire l’actualité les mois qui suivent. Par exemple, en 2015, Cagnes-sur-Mer avait été le théâtre de la montée en puissance de War Dispatch (War Front), futur troisième du Prix du Jockey Club (Gr1). On avait aussi pu voir à l’œuvre Gold Wood (Gold Away), qui a été l’un des principaux acteurs du Défi du Galop 2015, luttant longtemps avec Bernay (King’s Best) pour l’obtention du bonus.

 

LA POLYTRACK RÉGÉNÉRÉE

En vue de ce meeting d’hiver, la P.S.F. de Cagnes-sur-Mer a été régénérée. Elle a bénéficié d’investissements importants, comme nous l’explique Thomas Roucayrol, directeur administratif de la Société des Courses Côte d’Azur :

« Tous les ans, notre P.S.F., dont les premières courses se sont courues en 1999, est entretenue. Mais pour ce meeting d’hiver, elle a bénéficié d’investissements plus importants. Quasiment 700.000 euros ont été investis afin de régénérer sa surface. Nous y avons réintroduit de la matière. Concernant la piste en gazon, le chiendent existe encore, mais, comme chaque année, nous avons travaillé pour l’étouffer. L’herbe est donc de bonne qualité et les professionnels qui ont pu marcher sur la piste sont satisfaits de sa qualité. »

Par ailleurs, 270m² de tapis en caoutchouc ont été posés au sol des stalles de départ au rond de présentation, afin de privilégier le confort du cheval, mais aussi sa sécurité.