Dalakhani, le retour de l’enfant prodige

Autres informations / 17.01.2016

Dalakhani, le retour de l’enfant prodige

DALAKHANI, LE RETOUR DE L’ENFANT PRODIGE

DALAKHANI

Darshaan & Daltawa par Miswaki

1er Prix du Jockey Club (Gr1), Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), Prix Lupin (Gr1), Critérium international (Gr1), Prix Niel (Gr2), Prix Greffulhe (Gr2), Prix des Chênes (Gr3). 2e Irish Derby (Gr1).

Stationné au haras de Bonneval. 15.000 € HT

 

Entré au haras en 2004, Dalakhani retrouve cette année la France et le Haras de Bonneval. Tous les amoureux des courses se souviennent encore du cheval de course qu’il était, gagnant de Groupe 1 à 2ans (Critérium international), puis auteur du doublé "Arc de Triomphe" – "Jockey Club" l’année suivante. Dalakhani est devenu un étalon confirmé, père de huit gagnants individuels de Groupe 1, dont les vainqueurs classiques Conduit, Reliable Man, Duncan et Moonstone. Récemment, il a donné le gagnant de Gr1 Second Step, ainsi que Candarliya, une pouliche qui ne cesse de progresser et pourrait décrocher un premier Gr1 à 4ans. Georges Rimaud confirme : « Dalakhani revient en France après une année au cours de laquelle il a été représenté par douze chevaux de Stakes, dont le gagnant de Gr1 Second Step, et Candarliya, deuxième de Trêve dans le Qatar Prix Vermeille. C’est probablement l’étalon le plus prouvé en France, avec huit gagnants de Groupe 1 et quarante-quatre lauréats de Stakes à son actif. » Dalakhani a en effet produit au total quarante-quatre gagnants de Stakes et soixante-quatorze chevaux gagnants et placés de Stakes. Il est le père de 58 % de gagnants par partant, toutes générations confondues.

Il est aussi l’un des rares étalons dont le pedigree est exempt du sang de Northern Dancer. Il est donc particulièrement facile à croiser. Il véhicule le sang de Mill Reef, qui devient très rare dans les pedigrees des étalons actuellement en activité, et celui de Never Bend. Côté maternel, il est issu de l’une des plus belles familles Aga Khan. Sa mère a aussi produit Daylami (Doyoun), gagnant de sept Groupes 1, dont les King George VI & Queen Elizabeth II Stakes, la Poule d’Essai des Poulains, les Irish Champion Stakes, le Breeders’ Cup Turf… De cette souche est également issue Dolniya (Azamour), lauréate l’an dernier du Dubai Sheema Classic (Gr1). En ce qui concerne son modèle, Georges Rimaud rappelle : « C’est un ravissant cheval, très élégant, il a de bons points de force et se déplace merveilleusement bien, avec beaucoup de fluidité. »

L’an dernier, ses yearlings se sont vendus à 80.000 euros de prix moyen. Son prix de saillie, fixé à 15.000 euros, est donc raisonnable.

 

Liens vidéo :

Prix de l’Arc de Triomphe : https://www.youtube.com/watch?v=G0DQmm1onzo

Prix du Jockey Club : https://www.youtube.com/watch?v=L9FIVMmePeY