Apilobar affirme sa domination

Autres informations / 07.02.2016

Apilobar affirme sa domination

CAGNES-SUR-MER, SAMEDI

 

PRIX DE LA VILLE DE CAGNES-SUR-MER (A)

APILOBAR AFFIRME SA DOMINATION

Apilobar (Slickly) et Academic (Zamindar), premier et deuxième du Prix de Vichy (D), le 20 janvier, se retrouvaient dans le Prix de la Ville de Cagnes-sur-Mer (A). Les deux chevaux étaient difficiles à départager au papier, mais la compétition a rendu un verdict très limpide. Apilobar a dominé bien plus sûrement Academic que lors de leur dernière confrontation. Monté en dernière position par Pierre-Charles Boudot, dans une course rythmée, Apilobar a pu suivre Academic dans son effort. À deux cents mètres du but, quand son jockey lui a demandé d’accélérer, le représentant de Kevin Morize a fait la différence en quelques foulées. Fabrice Vermeulen, l’entraîneur lauréat, a commenté au micro d’Equidia : « Nous savions qu’il est meilleur en venant de derrière. J’avais un peu peur du faible nombre de partants. Mais il a eu un parcours en or et il gagne très facilement. Nous pouvons continuer de rêver ! »

La suite logique se situe le 27 février, qui n’est plus une Listed depuis cette année, mais qui conserve une allocation supérieure à ce Prix de la Ville de Cagnes-sur-Mer (A).

 

Un fils de Popée

Apilobar avait été vendu aux ventes Osarus de La Teste par le haras de Clairefontaine à Arnaud Bedouet, pour la somme de 18.000 euros. Il a été élevé par la SCEA des Prairies. Sa mère, Popée (Take Risks), était une bonne jument de course, gagnante de plusieurs courses dans le Sud-Ouest, deuxième du Prix de la Seine (L) et quatrième du Prix Cléopâtre (Gr3). Elle était entraînée par Jean-Claude Rouget et portait les couleurs de Mme Jean-François Dupont. Au haras, elle a déjà donné Take a Break (Sunday Break), gagnant sur les obstacles outre-Manche. Apilobar est son troisième produit. Elle est issue de la même famille maternelle que Riche Américaine, gagnante de la Coupe de Marseille (L).