Beau valley s’impose sans artifice

Autres informations / 18.02.2016

Beau valley s’impose sans artifice

CAGNES-SUR-MER, MERCREDI

PRIX DES CHÈVREFEUILLES (F)

BEAU VALLEY S’IMPOSE SANS ARTIFICE

De tous les partants du Prix du Suquet (F), couru le 28 janvier à Cagnes-sur-Mer, c’est finalement Beau Valley (Three Valleys) qui a le plus progressé. Il a terminé très vite mercredi, dans ce Prix des Chèvrefeuilles (F), pour aller chercher Going Viral (Kodiac), qui reste maiden mais possède des références assez correctes à ce niveau.

Pour ses débuts, Beau Valley était muni d’œillères australiennes et il avait terminé cinquième, alors qu’il s’élançait de la stalle 12. Cette fois, son entourage avait décidé de lui retirer cet artifice et Beau Valley a montré qu’il n’en avait pas vraiment besoin pour gagner en poulain appliqué. Sa fin de course est celle d’un cheval capable de percer dans les mois qui viennent à un niveau supérieur. Beau Valley est hongre et défend les couleurs de son éleveur, Patricia Kingston.

Monté en retrait, Ankle (Shamardal) a terminé troisième. Il reste maiden, lui qui possède une valeur handicap de 45...

 

Une souche Wertheimer

Élevé par sa propriétaire, Patricia Kingston, Beau Valley appartient à une souche exploitée par la famille Wertheimer. En effet, sa troisième mère est Elka (Val de l’Orne), gagnante de deux courses en France, dont une à Longchamp, et fille de Belka (Riverman) qui a gagné le Prix des Réservoirs (Gr3).