Carlingford lough refait surface

Autres informations / 07.02.2016

Carlingford lough refait surface

INTERNATIONAL

 

LEOPARDSTOWN (IE), SAMEDI

 

IRISH GOLD CUP (GR1)

CARLINGFORD LOUGH REFAIT SURFACE

Le clan Mullins a dû y croire ! Valseur Lido (Anzillero) s’était rapproché très librement à la sortie du tournant final dans cet Irish Gold Cup (Gr1), quatrième et dernier Groupe 1 de la journée à Leoparstown. Le cheval venait comme pour offrir un 100 % à Willie Mullins dans les Groupes 1 irlandais ce samedi, mais il s’est trompé au saut du dernier obstacle et Ruby Walsh n’a pu éviter la chute. Cela a laissé la voie libre à Carlingford Lough (King’s Theatre), le tenant du titre. Après avoir longuement musardé à l’arrière-garde, il s’est rapproché à l’entrée de la ligne droite, tout en étant sollicité par son jockey, Mark Walsh. Il a sauté le dernier obstacle sur la ligne des premiers et s’est ensuite détaché sur le plat, filant au poteau et s’imposant par douze longueurs. Road to Riches (Gamut) n’a rien pu faire. Il a continué dans son action et se classe deuxième, devant Fine Rightly (Alflora).

Entraîné par John E. Kiely et portant les couleurs de J. P. McManus, déjà à l’honneur avec Bleu et Rouge (Charming Groom) dans le Deloitte Novice Hurdle, Carlingford Laugh rassure. Il restait sur deux très mauvaises performances cette saison, et notamment une huitième et dernière place dans le Lexus Chase (Gr1). Le Cheltenham Gold Cup (Gr1) serait la suite logique, mais il est difficile de lui voir une première chance face aux meilleurs steeple-chasers irlandais et britanniques, qui n’étaient pas présents ce samedi.

Mark Walsh était lui-même surpris de ce succès : « Je ne pensais vraiment pas que j’allais gagner à trois obstacles de la fin. Ils sont allés à un train d’enfer devant et je n’ai jamais pu suivre. Je n’étais pas content de lui du tout. Je suis resté calme, mais, à trois obstacles de la fin, j’ai senti que cela ne menait nulle part et j’étais même prêt à l’arrêter. J’ai continué de l’actionner et, après l’avant-dernier obstacle, les autres, devant, se sont tous arrêtés et j’ai continué à galoper. Il a baissé la tête et il a sprinté, a survolé la dernière haie et a continué jusqu’au poteau. J’étais le seul en train d’accélérer lorsque Ruby [Walsh, ndlr] est tombé. Je pense que j’aurais gagné même s’il était resté en selle. »