C’était la bonne pour sir ottoman

Autres informations / 11.02.2016

C’était la bonne pour sir ottoman

CAGNES-SUR-MER, MERCREDI

 PRIX DU LAUTIN (F)

C’ÉTAIT LA BONNE POUR SIR OTTOMAN

Après quatre bonnes sorties dans des maidens, Sir Ottoman (Excellent Art) a finalement trouvé sa course dans ce Prix du Lautin (F). Rapidement dans le sillage des premiers, il a attaqué assez tôt et n’a jamais été franchement inquiété. À 2ans, Sir Ottoman avait bien couru face à des chevaux comme The Turning Point (Hurricane Cat) ou George Patton (War Front). Par conséquent, le voir ouvrir son palmarès est non seulement logique, mais également juste.

Sir Ottoman a été arrêté entre août et janvier – date de sa rentrée à Cagnes-sur-Mer –, profitant de cette pause pour être castré. Il montre ici un peu de progrès par rapport à sa course de rentrée. Pour monter un peu de catégorie dans les semaines qui viennent, ce représentant de Rupert Stephenson doit poursuivre sur cette pente ascendante.

 Le descendant d’une classique

Acheté 25.000 euros en octobre 2014, à Arqana, Sir Ottoman est le deuxième produit de Hali Layali (Green Desert), qui n’a pas couru. Sa troisième mère est Russian Snows, gagnante du Prix de Royallieu (Gr2) et deuxième des Oaks d’Irlande (Gr1). Sa quatrième mère est une classique car elle est lauréate des 1.000 Guinées d’Irlande (Gr1). Il s'agit d'Arctique Royale (Royal and Regal).