La route des étalons : le debrief

Autres informations / 02.02.2016

La route des étalons : le debrief

LA ROUTE DES ÉTALONS : LE DEBRIEF

 

Quarante-huit heures, vingt-trois haras, près d’une centaine d’étalons, des kilomètres de route avalés, et aussi pas mal de brushing ruinés : ça, c’est pour le bilan en chiffres de la septième édition de la Route des Étalons. Et du côté des participants, ça donne quoi ?

 

Franck Benillouche

HARAS DE BERNESQ

Étalons : Execute, Hannouma &Vol de Nuit

« Il n’a malheureusement pas fait très beau. Nous n’avons pas eu la visite de groupes organisés. Mais c’était un moment sympathique. La Route des Étalons est une très bonne initiative, les gens sont toujours à l’écoute. Ils viennent pour se renseigner, voir les chevaux, prendre des contacts et ils nous rappellent plus tard s’ils sont intéressés par un de nos étalons. Les éleveurs se déplacent et sont concernés. Nous rendent également visite les clients habituels du haras. Je trouve que la Route des Étalons est de plus en plus médiatisée, c’est positif. Il s'agit d'une belle initiative qui le mérite. »

 

Georges Rimaud

HARAS DE BONNEVAL

Étalons : Charm Spirit, Dalakhani, Makfi & Siyouni 

« Nous avons eu beaucoup, beaucoup de monde ! Nous ne sommes ouverts que le samedi, ce qui concentre aussi les visites. Nous avons accueilli des gens de toute origine et de tout profil, des passionnés de courses comme des passionnés d’élevage. L’objectif n’est pas forcément de vendre des saillies, car nos étalons sont déjà très demandés, mais plutôt d’échanger avec le public. Les personnes présentes étaient très contentes de voir Dalakhani, de retour en France à une période où sa production enregistre de très bons résultats. Charm Spirit, un nouvel arrivant lui aussi, a généré beaucoup d’intérêt, et j’espère que les gens ont pu se faire leur idée du cheval, malgré des conditions de présentation pas optimales en raison du temps… Même s’il est complet, Siyouni reste l’attraction ! Nous offrons un large panel d’étalons, dans des prix qui restent raisonnable même s’ils se situent plutôt dans le haut du marché. Je crois que les visiteurs sont aussi curieux de découvrir le haras, la façon dont nous travaillons… »

 

Audrey Leyval

HARAS DE BOUQUETOT

Étalons : Olympic Glory, Planteur, Style Vendôme & The Wow Signal

« Ce fut un week-end très riche, et nous avons reçu jusqu’à 300 personnes le samedi, et environ 200 le dimanche. En plus de nos étalons, nous avons voulu présenter les premiers yearlings de Style Vendôme et de Planteur. Cette démarche a été très bien reçue ; les gens étaient contents de voir une autre partie du haras. Nous avons essayé de les accueillir au mieux. Nous avions organisé un tirage au sort de saillies à demi-tarif pour Planteur et Style Vendôme, installé un stand à huîtres… Notre équipe prend beaucoup de plaisir à recevoir le public et je pense que cela s’est ressenti. Nous avons été touchés de lire les nombreux messages sur notre livre d’or. C’est gratifiant ! Et concrètement, nous avons enregistré beaucoup de confirmations de saillies. Planteur plaît beaucoup, et le nouvel arrivant, The Wow Signal, a généré beaucoup de curiosité également. »

 

Mathieu Alex

HARAS DE LA CAUVINIÈRE

Étalons : Le Havre, Rajsaman & Air Chief Marshal

« Malgré la météo, nous avons eu beaucoup de monde, 250 personnes le samedi et encore 200 le dimanche. Nos clients fidèles se sont déplacés, mais aussi de nouvelles personnes, dont des Allemands, des Irlandais, des Anglais… Je pense que les gens apprécient l’ambiance conviviale dans laquelle nous les recevons. Ils n’hésitent pas à emmener leurs enfants, et c’est très important, car les passions se déclenchent au plus jeune âge ! Le message que nous voulons faire passer est que les personnes sont les bienvenues chez nous. La Route des Étalons, c’est tous les jours ! Le haras est ouvert, et les gens ne doivent pas hésiter à venir nous rendre visite. Évidemment, Le Havre a un fort pouvoir d’attraction. On veut le voir… C’est aussi un rendez-vous propice au business. Pour résumer, cette Route des Étalons est une excellente initiative et je souhaite que cela continue le plus longtemps possible ! »

 

Guillaume Vitse

HARAS DE COLLEVILLE

Étalons : Galiway & Kendargent

« Nous présentions un nouvel étalon cette année au haras de Colleville, Galiway, et cela nous a permis de faire venir plus de monde que les années précédentes. La Route des Étalons est un rendez-vous qui est aujourd’hui bien ancré. C’est un événement convivial et cela fait toujours plaisir aux gens de se déplacer dans les haras. En revanche, se retrouver en concurrence avec le Prix d’Amérique fait nettement diminuer la fréquentation du dimanche. C’est vraiment dommage d’avoir déplacé nos dates par rapports aux Irlandais, alors que leur Route des Étalons a été créée après la nôtre. Ce lundi, nous avons reçu au haras des personnes qui ont fait l’impasse sur la Route des Étalons parce qu’elle tombait le week-end du Prix d’Amérique... »

 

[ENCADRE AVEC LE HARAS DE LA COLLEVILLE]

TIRAGE AU SORT DE LA SAILLIE GRATUITE DE GALIWAY : LE GAGNANT EST...

...une gagnante, puisque c’est Chrystelle Rebillon (haras de Guerre) qui a remporté la saillie gratuite de Galiway mise en jeu par tirage au sort lors de cette Route des Étalons.

 

Jean-Charles Haimet

HARAS DE LA CROIX SONNET

Étalons : Diamond Boy, Irish Wells & Khalkevi

« Nous avons eu plus de monde que d’habitude cette année, malgré le mauvais temps, et nous avons aussi négocié plus de saillies que l’an dernier. Plus de cent personnes sont passées au haras. Nous avons eu beaucoup d’éleveurs, c’était mieux ciblé que les années précédentes. Les visiteurs venaient vraiment voir les étalons dans un but d’élevage. C’est surtout Diamond Boy qui a séduit, même si les personnes étaient aussi présentes pour revoir Khalkevi, arrivé chez nous en 2016. Tout le monde était content. Nous avons aussi fait gagner trois saillies. Celle d’Irish Wells a été remportée par Sylvie Langlois, celle de Diamond Boy par Alain Lemoignie et celle de Khalkevi par Sylvain Caty. »

 

Nicolas de Chambure

HARAS D’ETREHAM

Étalons : Elusive City, Masked Marvel, Poliglote, Saint des Saints & Wootton Bassett

« Le bilan est très positif. Cette année, nous n’avions pas de nouveaux étalons, mais les éleveurs sont venus en nombre pour voir ou revoir Masked Marvel, arrivé l’an dernier, et Wootton Bassett, dont les premiers 2ans ont eu d’excellents résultats sur la piste en 2015. C’est toujours un moment agréable d’échange, pendant lequel on prend plus de temps que durant les ventes par exemple. Nous essayons de les recevoir dans les meilleures conditions possibles, et malgré la météo exécrable que nous avons eue ! »

 

Éric Lhermite

HARAS DE GRANDCAMP

Étalons : American Devil, Dabirsim, Evasive, Evasive’s First, Linda’s Lad, Tin Horse, Vision d’Etat & Zanzibari

« Je pense que nous avons eu plus de demandes que d’habitude. Dimanche a été une journée particulièrement active par rapport aux années précédentes, où c’était plus calme. La journée de samedi a été à peu près similaire à celle des années précédentes, malgré le mauvais temps. Dabirsim a fait venir beaucoup de monde et ainsi les gens ont pu regarder également Evasive’s First, qu’ils ont apprécié par son modèle. Zanzibari a aussi été apprécié car il a du modèle et a donné beaucoup de gagnants en 2015. L’an dernier, l’accueil était encore un peu timide pour lui mais cette année, il était populaire. Nous avons signé plus de contrats de saillies que l’an dernier et le téléphone n’a pas arrêté de sonner dans la matinée de lundi. Tout s’est bien passé, on peut renouveler la Route des Étalons l’an prochain ! »

 

Pascal Noue

HARAS DE LA HÊTRAIE

Étalons : George Vancouver, Great Pretender, Kapgarde, Silver Frost & Top Trip

« Cette année, la météo ne nous a pas aidés et nous n’avions pas un nouvel étalon à présenter. Nous avons donc reçu un peu moins de visiteurs que les autres années. Mais l’important n’est pas là. Mon avis, c’est qu’il y a des choses à faire pour redonner un second souffle à cet événement.

Nous avions une longueur d’avance sur les autres avec la Route des Étalons. Or, cette année, nous avons fait le choix de changer la date de notre rendez-vous pour ne pas entrer en concurrence avec les Irlandais qui nous ont copiés... Ce dimanche, il y avait le Prix d’Amérique et beaucoup de gens souhaitaient le voir chez eux, tranquillement. Cela a joué sur la fréquentation de ce jour-là. La Route des Étalons 2016 a été organisée à une semaine des ventes de février ; il était donc compliqué de faire venir les étrangers deux fois à une semaine d’intervalle.

Le concept s’essouffle ; il faut le redynamiser. Aujourd’hui, le client se déplace de boutique en boutique pour voir les étalons. Peut-être est-ce aux étalons d’aller à la rencontre des clients ? Je trouve que ce qui est fait avec le salon du Lion-d’Angers est une bonne idée. Je suis aussi nostalgique du rendez-vous des Equi’Days où, durant les ventes, chaque étalonnier qui le souhaitait avait un stand sur le parking de l’hippodrome. Peut-être faut-il utiliser la période des ventes d’élevage en décembre pour revenir à un tel concept et en organisant des présentations d’étalons ? Pourquoi pas au Pôle international du cheval à Deauville ? Nous avons tous des étalons qui, au cours de leur carrière, ont voyagé. Qu'ils effectuent 50 km pour être présentés en un lieu commun n’a donc rien d’impossible. Organiser un grand rendez-vous lors des ventes de décembre où les étalons iraient à la rencontre du public créerait une belle dynamique et, à côté de cela, on peut toujours organiser une Route des Étalons tous les trois ou quatre ans.

Enfin, je pense que les étalonniers doivent reprendre la main sur ce rendez-vous. Il faut les réunir, les consulter, afin de voir tous ensemble comment on peut donner une nouvelle impulsion à cet événement. La Route des Étalons a été en avance sur son temps et plutôt que laisser les autres nous rattraper, c’est à nous de lui donner un nouvel élan. »

 

Anthony Baudouin

HARAS DU HOGUENET

Étalons : Canyon Creek, Montmartre & Penny’s Picnic

« Nous avons accueilli énormément de monde le samedi, plus que lors des deux journées des années précédentes ! Montmartre et Penny’s Picnic sont deux étalons dans la fleur de l’âge, qui génèrent beaucoup d’attrait. Les premiers foals de Penny’s Picnic ont fait le buzz en décembre à Arqana, et la production de Montmartre se distingue en France comme outre-Manche. Il est certain que deux étalons comme eux font se déplacer les gens, malgré le temps typiquement normand ! »

 

Béranger Bussy

HARAS DE LA HUDERIE

Étalon : Sandwaki

« Nous n’avons pas eu grand-monde car les gens auraient dû se déplacer pour voir Walk in the Park, mais il a été vendu par ses propriétaires. La Route des Étalons est une bonne idée et c’est très bien qu’elle soit renouvelée d’année en année. »

 

Julian Ince

HARAS DU LOGIS

Étalons : Authorized, Hunter’s Light, Manduro, Masterstroke, Rio de la Plata, Sidestep & Slickly

« Ce fut un excellent week-end, malgré la météo un peu spéciale, en particulier le samedi. Nous avons reçu beaucoup de visiteurs, notamment le samedi. Le dimanche, ce fut plus calme à partir de 15 heures, car je pense que beaucoup de gens souhaitaient voir le Prix d’Amérique dans de bonnes conditions. Nous avons reçu entre 500 et 600 personnes. Nos nouveaux étalons, Sidestep et Hunter’s Light, ont beaucoup plu aux personnes qui ont pu les découvrir lors de ce week-end. »

 

Jérôme Glandais

HARAS DU LOGIS SAINT-GERMAIN

Étalons : French Fifteen, Palace Episode & Scalo

« Malgré le temps maussade, nous sommes très contents de ce week-end. Nous avons eu pas mal de visites, avec un public professionnel, ce qui est toujours très intéressant. French Fifteen et Palace Episode ont suscité beaucoup d’intérêt. French Fifteen a beaucoup de choses pour lui, ses premiers foals se sont bien vendus, son père, Turtle Bowl, continue de très bien produire… Les gens voulaient voir comment il avait évolué depuis son entrée au haras. Palace Episode a de très bonnes statistiques et lui aussi attire le public. Le fait que nous n’ayons pas de nouveaux étalons a sûrement joué sur le profil des visiteurs : ce sont avant tout des personnes qui avaient fait une short list d’étalons à voir avant de finaliser leur croisement. On a signé des contrats, et le bilan est donc très positif ! »

 

Christine Dutertre

HARAS DU MÉZERAY

Étalon : Muhtathir

« Globalement, j’ai eu de très bons retours des haras qui ont participé à la Route. La pluie n’a pas arrêté l’éleveur ! La presse aussi a été présente, et on a beaucoup parlé de la Route des Étalons sur les réseaux sociaux, ce qui est important. Nous repartons donc avec bonheur vers une huitième édition ! Au Mézeray, ce fut un peu plus calme au niveau de l’affluence, car nous ne présentions que Muhtathir. Mais nous avons eu des visites, de personnes intéressées par cette valeur sûre du parc étalon français. »

 

Sybille Gibson

HARAS DE MONTAIGU

Étalons : Archange d’Or, Literato, Martaline, No Risk at All & Prince Gibraltar

« Nous sommes très satisfaits de cette édition de la Route des Étalons. L’arrivée de Prince Gibraltar a généré un vrai intérêt, et nous avons accueilli plus de monde que les années précédentes. Le cheval a beaucoup plu. Les gens étaient étonnés de le voir déjà si beau et si calme, alors qu’il sort de l’entraînement. Jean-François Gribomont, son propriétaire, était présent durant les deux journées, et il a pu échanger abondamment avec le public. Nous avons même des éleveurs dont le cheval ne figurait pas au plan de monte et qui ont signé des contrats après l’avoir vu ! Les gens étaient aussi venus voir Literato. Nous étions également ravis de recevoir la presse française, anglo-irlandaise et américaine. Pour Martaline et No Risk at All, c’est un peu différent car les deux sont déjà pleins, mais les gens sont contents de les voir aussi. »

 

Patrick Chedeville

HARAS DU PETIT TELLIER

Étalons : Denon, Elvstroem, Meshaheer, Vespone & Way of Light

« Habituellement, je ne vends pas de saillie lors de ce week-end. Les gens qui se déplacent lors de la Route des Étalons prennent le temps en rentrant chez eux de faire la synthèse de ce qu’ils ont vu et nous avons des contacts quelques jours après. Cette année, beaucoup de gens sont venus au Petit Tellier pour découvrir Elvstroem, notre nouvel étalon venu d’Australie.

Je m’interroge sur le choix de la date pour cette Route des Étalons 2016. L’Irlande a organisé sa Route des Étalons le week-end du 23 et 24 janvier, et nous, Français, qui avons instauré cet événement, avons botté en touche et déplacé notre rendez-vous lors du dernier week-end de janvier alors qu’il aurait dû avoir lieu le week-end précédent. C’est regrettable. Dimanche, beaucoup de gens souhaitaient voir le Prix d’Amérique dans de bonnes conditions, plutôt que d’aller sur les routes. Je pense que si, en 2017, la Route des Étalons est organisée le même week-end, le dernier de janvier, je ne vais pas ouvrir le dimanche... »

 

 

Vincent Rimaud

HARAS DU QUESNAY

Étalons : Anodin, Dunkerque, Intello, Motivator & Youmzain

« Ce fut humide ! Cette année, au haras du Quesnay, c’est la première fois que nous avons sérieusement compté le nombre de personnes présentes. Nous avons accueilli environ 460 personnes. Sur l’ensemble de ces personnes, environ 80 n’étaient ni éleveurs ni propriétaires. La majorité était venue voir Intello XX et Anodin. Et tout particulièrement Anodin car c’est un étalon qui est à un tarif plus accessible qu’Intello. Les personnes étaient présentes pour se faire une idée sur lui dans le but de l’utiliser. Nous avons d’ailleurs eu plus de concrétisations de contrats de saillies cette année que les années précédentes. Pour Intello, les gens viennent plus par curiosité et ils ont été assez impressionnés. C’est un cheval dont la saillie est à 25.000 euros, donc elles sont décidées avant la Route des Étalons. Youmzain a été très bien accueilli. La Route des Étalons est toujours un événement fort sympathique. Les gens aiment bien s’arrêter au haras du Quesnay. C’est un bon moment. »

 

Céline Honneux

ROSETGRI STUD

Étalons : Prince des Bois, Green Bell & Vasywait

« On se demande si on existe. Nous n’avons pas de fait de publicité et logiquement nous avons eu très peu de monde. Les petits haras et les petits éleveurs sont inexistants, car les actions de promotion ne portent que sur les grands haras. »

 

Larissa Kneip

HARAS DE SAINT-ARNOULT

Étalons : Captain Marvelous, Stormy River & Sommerabend

« Samedi, le temps était horrible et nous n’avons pas eu beaucoup de monde. Environ 80 personnes se sont déplacées le premier jour et nous étions un peu déçus. Le dimanche, le temps était un peu meilleur et nous avons fait le plein. Un élément a joué : certains haras du Calvados n’ouvraient que le samedi et du coup les gens y sont allés ce jour-là, avant de visiter les autres structures le dimanche. Comme tous les ans, les éleveurs mettent du temps à se décider. Ils viennent voir les étalons, réfléchissent et téléphonent plus tard. Et ce d’autant plus que nous n’avons pas proposé de tarifs spéciaux "Route des Étalons", car Stormy River et Sommerabend étaient déjà très bien bookés. Nous avons par contre eu beaucoup de demandes de croisements. Il faudra donc encore attendre un peu pour mesurer l’impact de cette édition 2016. Deux très beaux foals de Captain Marvelous et Sommerabend étaient visibles. Ils ont plu aux éleveurs présents et ce fut un argument commercial efficace ! De notre côté, nous faisons un vrai effort de communication et de préparation pour cet événement. Nous soignons la restauration avec un buffet très attractif. Nous avons aussi misé sur des supports de communication innovant, comme un système de conseil de croisement en ligne ou une clé USB au format carte de visite, qui contenait l’ensemble des informations et vidéos relatives à chaque étalon. Or les personnes de la filière cheval ne sont pas nécessairement technophiles et il a fallu une certaine dose de pédagogie pour les familiariser avec ces deux outils. Sur les deux jours, nous avons eu environ 280 personnes dont des Allemands, des Belges, des Suisses, des Italiens, des Anglais, des Scandinaves et bien sur des Français ! »

 

Niccolo Riva

HARAS DU THENNEY

Étalons : Amarillo, Cima de Triomphe, Cockney Rebel, Mawatheeq, Orpen, Spanish Moon & Waldpark

« Cette année, nous avions beaucoup d’étalons à présenter, dont des nouveaux chevaux. Je pense que c’est ce qui explique que nous ayons reçu autant de monde, dont des personnes qui venaient pour la première fois. Nous proposons aussi des étalons avec des profils très variés, du cheval de vitesse à l’étalon d’obstacle, tout en restant accessibles. Mawatheeq et Amarillo ont séduit, mais le public était content de voir Orpen aussi beau à 20ans, ou de redécouvrir des chevaux comme Cockney Rebel, Waldpark, qui a beaucoup changé depuis son entrée au haras, ou Cima de Triomphe. Commercialement, beaucoup de choses devraient se concrétiser, de la vente de saillies à l’accueil de juments. »

 

Roland Monnier

HARAS DE VICTOT

Étalons : Gémix, Kingsalsa & Vatori

« Nous avons eu beaucoup de monde le samedi, avec pas mal d’étrangers. Ce jour-là, même si le temps était affreux, les éleveurs sont venus voir les étalons. Par contre, le dimanche, nous n’avons eu personne, car beaucoup de gens sont allés voir le Prix d’Amérique ou sont restés chez eux pour le regarder. Je pense que la date n’était d’ailleurs pas très adéquate pour cette raison. »

 

François Conte

WATHBA STUD FARM

Étalons : Dariya, Quazar, Sarrab & Shadiyda

« Nous avons eu des contacts intéressants. Des clients qui ne venaient pas forcément auparavant se sont déplacés. C’était la première fois que Wathba Stud Farm faisait partie de la Route des Étalons. Le temps ne nous a pas été d’un grand secours ce week-end. »

 

Laurianne Faure

DÉPARTEMENT PROPRIÉTAIRES

« Le Département Propriétaires avait invité une quarantaine de propriétaires à participer avec nous à la Route des Étalons. Nous avions invité en priorité des propriétaires qui ont pris leurs couleurs l’an denier. Deux mini-bus étaient à leur disposition, avec un membre de l’équipe du Département Propriétaires dans chacun d’eux, Guy de Fontaines et Dieyla Dia. Le samedi, nous les avons accueillis dans une salle de l’hippodrome de Deauville, autour d’un café. Puis nous avons visité le haras de Bonneval, le haras de Grandcamp qui nous a reçus pour le déjeuner, et le haras du Hoguenet. Le soir, les participants étaient conviés à un cocktail dînatoire dans le bar lounge du casino Barrière. Cette formule a beaucoup séduit car elle favorise les échanges. Nous y avons retrouvé la délégation étrangère du F.R.B.C. Le dimanche, nous sommes partis de l’hippodrome de Deauville pour aller à la découverte du haras du Thenney, puis du haras de Colleville où nous avons déjeuné, puis, pour finir, par le haras de la Croix Sonnet. Nous avions choisi de ne pas surcharger les journées pour garder un rythme relax. Les premiers retours que nous avons eus sont très positifs. »

 

Cécile Adonias

F.R.B.C.

« En amont, le F.R.B.C. se charge de la promotion de la Route des Étalons. Nous sommes là pour répondre à toutes les questions des visiteurs étrangers, concernant leur venue en Normandie, leur hébergement, les horaires d’ouverture des haras… Le samedi soir, nous avons reçu une trentaine de personnes venant d’Allemagne, d’Angleterre, de Pologne, d’Irlande et même des États-Unis, lors d’un cocktail dînatoire au casino Barrière, qui a été très apprécié. »

 

Marie Rohaut

AUX COURSES LES JEUNES

« Notre groupe Aux Courses les Jeunes, qui vise à faire découvrir les courses à la jeune génération, a été créé en mars dernier. C’est donc la première fois que nous participons à la Route des Étalons. Nous étions un groupe d’une vingtaine d’étudiants, dont certains avaient fait cinq heures de route pour assister à cet événement. Ceux qui le souhaitaient étaient hébergés chez Felix Lepeudry, qui anime ce groupe avec William Rimaud et moi-même. Nous avons visité cinq haras le samedi, et trois le dimanche. Nous avons été reçus de façon très chaleureuse partout où nous sommes allés ! C’était vraiment une super expérience. » 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.