Alice mills et kuheilan al adiyat offrent un doublé à l’entraîneur alan smith

Autres informations / 20.03.2016

Alice mills et kuheilan al adiyat offrent un doublé à l’entraîneur alan smith

MANAMA (BAHREÏN), VENDREDI

CHEIKHA FATIMA BINT MUBARAK LADIES WORLD CHAMPIONSHIP (IFAHR)

Alice Mills et Kuheilan al Adiyat offrent un doublé à l’entraîneur Alan Smith

Lauréat de cette épreuve l’an passé avec Mlolshaan, l’entraîneur britannique Alan Smith, multiple tête de liste à Bahreïn, a vu un autre de ses pensionnaires remporter cette cinquième manche du cheikha Fatima bint Mubarak Ladies World Championship (IFAHR). Associé à l’Anglaise Alice Mills, Kuhelian Al Adiyat a su résister à l’attaque de Krayaan et à la Norvégienne Catherine Fortune pour s’imposer du minimum et permettre à Alice Mills de décrocher son billet pour la finale de cette compétition, qui aura lieu le 6 novembre prochain à Abu Dhabi. C’est la Danoise Rikke Soerensen qui prend la troisième place, en selle sur Al Rabda.

Alice Mills était ravie de ce succès : « Nous avons eu une super course pour finir et nous nous sommes imposés à la photo. C’est la première victoire de ce cheval en deux sorties et il a été génial. Auparavant, j’avais eu une période assez tranquille, ayant dû observer du repos après quelques lourdes chutes [Alice Mills monte également en obstacle, ndlr]. Mais rien de grave hormis quelques effets secondaires. Lorsqu’on m’a demandé de représenter la Grande-Bretagne dans cette épreuve, j’étais vraiment excitée et cette victoire a fait de mon voyage à Bahreïn un souvenir mémorable. »

Ce championnat du monde pour cavalières faisait escale sur l’hippodrome de Manama pour la deuxième année consécutive après une première édition historique l’an passé, remportée par la Danoise Sabina Gammelgaard Gronbaek, en selle sur le pensionnaire d’Alan Smith Mlolshaan, qui n’a pu terminer qu’à la quatrième place cette année.

La Française Pauline Boisgontier, en selle sur Al Shuwaimeh, n’a malheureusement pu se mettre en évidence, terminant sixième.

Directrice exécutive du Festival du cheikh Mansour, Lara Sawaya a loué l’étroite collaboration entre le Festival et le Royal Equestrian and Endurance Racing Association of Bahrain, ayant ainsi permis la tenue de ce championnat, tout en espérant que cette épreuve ait des effets positifs sur le niveau et les résultats des cavalières. Elle a également remercié le cheikh Mohammed bin Essa Al Khalifa et le cheikh Faisal bin Rashid Al Khalida pour leur brillante organisation, soulignant le fait que Bahreïn est capable d’organiser et d’accueillir de méga-événements.