Calienta confirme ses bons débuts

Autres informations / 20.03.2016

Calienta confirme ses bons débuts

AUTEUIL, SAMEDI

PRIX SAMARITAIN

Calienta confirme ses bons débuts

Calienta (Montmartre) avait été la note lors de ses débuts en obstacle sur les haies d’Enghien. La pensionnaire de Guy Cherel avait conclu deuxième du Prix Marise. Après avoir longuement attendu à l’arrière-garde, elle avait terminé fort, laissant une belle impression. Impression qu’elle a confirmée en s’imposant dans le Prix Samaritain, bonne épreuve pour les femelles AQPS. Son jockey, Thomas Beaurain, qui remplaçait au pied levé Clément Lefebvre, a monté la même course que son confrère à Enghien. Il a placé Calienta à l’arrière du peloton. Puis il l’a rapprochée à la sortie du tournant final. Dans la ligne droite, la pouliche de l’Écurie Étoile NV s’est détachée, passant le poteau avec six longueurs d’avance. Son entraîneur, Guy Cherel, nous a déclaré : « Calienta est une pouliche électrique. C’est pourquoi j’avais demandé à son jockey qu’elle soit montée parmi les dernières, lors de ses débuts à Enghien, car elle a tendance à confondre vitesse et précipitation. Thomas Beaurain, qui la découvrait, l’a très bien montée. C’est une bonne pouliche» Petit clin d’œil au caractère de la gagnante au travers de son nom puisque “calienta” signifie “chauffe” en espagnol.

En tête depuis le départ, Colombia d’Alène (Network) a été courageuse pour conserver la deuxième place devant Chalbane de Saisy (Coastal Path).

 

De la famille de Saying Again. Élevée par Guy et Emmanuel Cherel, Calienta est une fille de Montmartre et de Rochdale (Video Rock), gagnante des Prix Calabrais et Pierre Cyprès à Auteuil, mais aussi cinquième du Prix Renaud du Vivier (Gr1). Calienta est le deuxième produit de Rochdale après Brookdale (Califet), lauréat de deux courses plates et deuxième sur les haies de Pau. Rochdale est morte en 2015. Elle était la sœur de Saying Again (Califet), vainqueur du Grand Cross de Pau Reverdy (L) 2016, d’Oumeyade (Smadoun), troisième de Gr2 sur les fences de Kempton, de Nassora (Assessor), troisième du Prix Sytaj (Listed à l’époque) et de Ladalko (Kadalko), lauréat de Gr3 sur les fences de Warwick et de Gr2 sur les claies de Sandown.