Fin de carrière pour cirrus des aigles

Autres informations / 28.03.2016

Fin de carrière pour cirrus des aigles

ACA

Fin de carrière pour Cirrus des Aigles

Corine Barande Barbe nous a confirmé la nouvelle qui circule actuellement sur les réseaux sociaux : Cirrus des Aigles (Even Top) ne sera plus revu en piste : « Je pensais qu’il allait recourir et faire une grande année mais, le matin à l’entraînement, j’ai remarqué qu’il y avait une légère retenue. Nous avons procédé à de petites investigations mais le vétérinaire n’a pas remarqué de chaleur particulière lors des tests. Nous avons décidé d'effectuer des radios et nous avons remarqué une calcification du ligament oblique sésamoïdien. Un ligament qui se calcifie se durcit et il y a donc moins d’élasticité. Cela peut lâcher lors de l’effort et je n’ai pas envie d’envisager une seule seconde ce scénario. Il a 10ans mais il est en pleine forme physique. Nous allons désormais lui permettre de faire redescendre la pression pendant quelques semaines, si ce n’est quelques mois, avant de voir comment il s’acclimate à la vie au pré. Je pense que cela peut marcher. Cirrus des Aigles reste notre héros, mais c’est son corps qui, aujourd’hui, a décidé qu’il était temps d’arrêter. »

"Fighting Cirrus" s’en va la tête haute. Cirrus des Aigles n’a pas été épargné par les soucis de santé mais il n’a pas volé son surnom, "Fighting Cirrus". On a pu penser parfois que le cheval ne reviendrait pas à son meilleur niveau, mais il a toujours fini par refaire surface. Corine Barande Barbe connaît son champion par cœur et Cirrus des Aigles « fait valoir ses droits à la retraite ». Une retraite certainement dorée. L’entraîneur a ajouté : « Il a eu des petits soucis dans le passé, qui ont peut-être mené à cette calcification. Il y a eu des doutes mais je ne l’ai recouru que quand je le pensais à 100 % et il a toujours répondu. Il a approché des champions comme Goldikova XX et Frankel, il a battu Trêve… Des champions de toutes les générations. On ne peut pas être triste car c’est une belle sortie, de partir la tête haute et en bonne santé. Et, quelque part, les choses arrivent quand elles doivent arriver : Longchamp, son hippodrome préféré, est fermé, et Cirrus des Aigles s’en va. Je ne sais pas si j’aurais pu le maintenir jusqu’à ce qu’il ait 12ans et la réouverture de l’hippodrome ! »

"Fighting Cirrus" tire sa révérence après une carrière riche de sept victoires de Gr1, de Longchamp à Ascot en passant par Meydan. Il a aussi couru en Asie, que ce soit au Japon ou à Hongkong, et restera un des plus formidables ambassadeurs des courses françaises. Nous reviendrons sur sa très riche carrière dans notre prochaine édition.