Le show à l’américaine

Autres informations / 26.03.2016

Le show à l’américaine

Réunion du Dubai World Cup

Le show à l’américaine

Meydan organise ce samedi la plus riche réunion de courses de la planète (30 millions de dollars d’allocations au total), celle du Dubai World Cup (Gr1). Cette année, les chevaux américains sont capables de marquer de leur empreinte la journée. En toute logique, les favoris du Dubai World Cup (Gr1), disputé sur le dirt, sont américains. Deuxième l’an dernier, California Chrome (Lucky Pulpit) s’annonce comme le cheval à battre et il peut être suppléé, en cas de défaillance, par ses compatriotes Frosted (Tapit), Mshawish (Medaglia d’Oro) ou encore Keen Ice (Curlin). Dans les autres épreuves pour chevaux d’âge sur le dirt, le Godolphin Mile (Gr2) et le Dubai Golden Shaheen (Gr1), ce sont aussi des chevaux américains qui sont installés en position de favoris.

Côté français, l’absence de Solow (Singspiel) enlève un peu d’enthousiasme à l’heure de suivre la réunion de Meydan. D’ailleurs, son retrait a décuplé quelques ambitions dans le Dubai Turf (Gr1), puisqu’ils sont quinze à briguer la succession du représentant de Wertheimer & Frère.

Néanmoins, l’entraînement français garde quelques bonnes cartouches pour cette réunion. À commencer par le Dubai Kahayla Classic (Gr1 PA) où Handassa (Madjani), présenté par François Rohaut, est le grand favori après sa démonstration dans le Al Maktoum Challenge R3 (Gr1 PA). Avec Vazirabad (Manduro) et Manatee (Monsun), la France doit aussi pouvoir briller dans le Dubai Gold Cup (Gr2). On retrouve aussi deux français dans le Dubai Sheema Classic présenté par Longines (Gr1) : Gailo Chop (Deportivo) et Dariyan (Shamardal), qui tentent de succéder à Dolniya (Azamour).

Enfin, fait rare pour être souligné, il y a un cheval entraîné en France dans le “World Cup”. Il s’agit de Vadamos (Monsun), avec lequel André Fabre tente un pari audacieux, à la hauteur de celui qu’il a réussi avec Arcangues dans le Breeders’ Cup Classic (Gr1).

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.