Mr. owen dans le prix edmond blanc ? une question de terrain

Autres informations / 31.03.2016

Mr. owen dans le prix edmond blanc ? une question de terrain

Mr. Owen dans le Prix Edmond Blanc ? Une question de terrain

Dimanche aura lieu à Saint-Cloud le Prix Edmond Blanc (Gr3), et ce mercredi, douze chevaux figuraient encore sur la liste des engagés. Mr. Owen (Invincible Spirit), troisième de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1), en fait partie. Sa participation à cette course est avant tout une question de terrain, comme nous l’a confié son entraîneur, François Rohaut : « Nous prendrons notre décision en fonction de l’évolution de la météo. Si le terrain venait à être vraiment très lourd, je pense qu’il ne courra pas. Mr. Owen est très bien, il a même un peu trop de fraîcheur, et a vraiment besoin d’effectuer sa rentrée. Le cheval a bien évolué physiquement. Il est plus souple que l’an dernier. Le rêve avec lui serait de courir les Queen Anne Stakes (Gr1) à Royal Ascot. Mais pour avoir le droit de rêver à une telle course, il faudrait déjà gagner le Prix du Muguet (Gr2). Il ne faut donc pas précipiter les choses ! »

 

Rentrée le 7 avril pour Epicuris. Pour Epicuris (Rail Link), en revanche, la décision est déjà prise. Christiane Head-Maarek nous a en effet confié qu’Epicuris effectuerait sa rentrée un peu plus tard : « Epicuris ne va pas courir le Prix Edmond Blanc. Il effectuera sa rentrée dans le Prix Jacques Laffitte (L), le 7 avril à Maisons-Laffitte. Il a travaillé mercredi matin sur les Réservoirs en compagnie de deux leaders. Son travail était bon mais j’ai décidé de lui laisser un peu plus de temps. »

Epicuris n’a pas couru depuis sa quatrième place dans le Prix Eugène Adam (Gr2), en juillet 2015. Il a été castré durant l’automne. Epicuris a du caractère et cela lui a posé des problèmes car il est très compliqué pour entrer dans les stalles. Il est allé chez Nicolas Blondeau pour régler ce problème. Christiane Head-Maarek a ajouté : « Epicuris a évolué dans le bon sens physiquement. Le matin, il ne fait pas de difficultés derrière les boîtes, mais c’est une autre histoire l’après-midi. Je le trouve très bien. Il n’est pas retourné chez Nicolas Blondeau depuis. »