Programme 2016 : ce qui change en plat et en obstacle

Autres informations / 02.03.2016

Programme 2016 : ce qui change en plat et en obstacle

PROGRAMME 2016 : CE QUI CHANGE EN PLAT ET EN OBSTACLE

Ce mardi, François Boulard, Stephan Kalley, Dominique de Wenden et Luc Kronus ont présenté les modifications des programmes de plat et d’obstacle de l’année 2016. Ils étaient entourés de Jean d’Indy, Jean-Pierre Colombu, Dominique de Wenden, Olivier Delloye – qui prenait ses fonctions de directeur général de France Galop ce 1er mars –, Jean-Christophe Giletta, Henri Pouret et Thierry Delègue. Les principales modifications touchent les courses plates qui quittent Longchamp, actuellement en travaux.

PROGRAMME DE PLAT

Les modifications qui touchent le programme de plat s’articulent autour de trois grands axes :

déplacement des courses en raison des travaux à Longchamp ;

- promotions, rétrogradations ou menaces sur les courses black types ;

recherche de l’amélioration du nombre de partants par course.

OÙ ET QUAND SE COURENT LES GROUPES DE LONGCHAMP ?

Actuellement en travaux, l’hippodrome de Longchamp est fermé et trente réunions ont donc été transférées sur d’autres sites. Cela impacte logiquement les Grs1 et le programme de préparation à ces rendez-vous. Nous avons déjà évoqué, dans notre édition du 23 janvier et dans celle du 18 décembre, ces modifications (vous pouvez retrouver ces journaux dans nos archives sur le site internet de Jour de Galop). Pour rappel et par catégorie, voici les courses qui ont changé de date et de lieu dans le calendrier 2016 :

 

Le Prix d’Ispahan un mardi

On s’aperçoit que le Prix d’Ispahan va se courir un mardi à Chantilly. Le dimanche précédent (22 mai), les courses ont lieu à Auteuil (Grand Steeple-Chase de Paris), et le dimanche suivant c’est à Saint-Cloud que cela se passe. Or, le tracé de Saint-Cloud ne permet pas d’organiser d’épreuve sur 1.850m, tout comme celui de Deauville.

Le "Saint-Alary" éloigné du "Diane"

Habituellement couru à environ trois semaines du Prix de Diane Longines, le "Saint-Alary" sera cette fois à cinq semaines de l’événement de Chantilly. Cela doit permettre d’attirer plus de partantes dans le "Saint-Alary" qui propose désormais un temps de récupération supplémentaire par rapport au "Diane".

TRAVAUX DE LONGCHAMP : IMPACTS ET ÉVOLUTIONS CONCERNANT LES LISTEDS

LES 2ANS

Critérium du Fonds Européen de l’Élevage (L) ou le Prix du Calvados (Gr3), le 20 août à Deauville.

- Le Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles aura lieu le 6 août à Vichy. Il est donc placé entre les Prix Roland de Chambure et François Boutin du 14 août à Deauville.

 

LES 3ANS

Le Prix de Suresnes est organisé le 16 avril à Moulins, sur 2.000m (voir JDG du 18 décembre 2015) et il est ouvert à tous les sexes. Ce déplacement est exceptionnel en 2016 pour commémorer le 100e anniversaire du Prix du Jockey Club couru à Moulins en 1916.

- Le Prix Finlande (1.800m, femelles) sera le 24 avril à Chantilly et renvoie sur le Prix Vanteaux du 20 mai, puis sur le Prix de Diane Longines du 19 juin.

Le Prix du Pont-Neuf (1.400m) est prévu le 9 mai à Chantilly.

Le Prix de La Seine (2.200m) - femelles) sera le 10 mai à Chantilly.

Le Prix de l’Avre (2.400m) est couru à Saint-Cloud (l’hippodrome du Juddmonte Grand Prix de Paris), le 23 mai.

Le Prix des Lilas (1.600m - femelles) se tiendra le 4 juin à Maisons-Laffitte, en ligne droite.

Le Prix de Saint-Patrick (1.600m) va se courir le 3 juillet, à Saint-Cloud.

Prix de Thiberville (2.400m - femelles) est maintenu le 14 juillet et sera donc à Saint-Cloud.

 

LES 4ANS ET PLUS

Le Prix Right Royal (3.100m) est déplacé le 1er avril à Maisons-Laffitte, car le Prix de la Porte de Madrid (2.400m) est déjà à Saint-Cloud.

Le Prix Lord Seymour (2.400m) se disputera le 19 avril à Maisons-Laffitte.

Le Prix de Montretout (1.600m) passe en ligne droite, le 25 mai, à Maisons-Laffitte.

Enfin, le Prix de La Calonne, nouvelle Listed pour femelles d’âge depuis 2015, est bien confirmé sur la P.S.F. à Deauville, le 6 juillet.

PROMOTION, RÉTROGRADATIONS ET COURSES MENACÉES

Promotion

Une seule course plate est promue en 2016. Il s’agit du Prix Bertrand de Tarragon, qui passe du niveau de Listed à celui de Gr3. Cette course accueillie ces dernières années à Longchamp est programmée cette année le 21 septembre à Maisons-Laffitte.

Rétrogradations

Dans notre édition du 13 janvier, nous avions évoqué certaines rétrogradations concernant des Listeds françaises. Au total, trois courses sont touchées dès 2016 :

puce Prix Policeman (3ans, 2.000m, P.S.F.)

puce Prix Georges Trabaud (3ans, 2.000m)

puce Prix Contessina (3ans et +, 1.100m)

Ces trois épreuves sont donc transformées en courses A tout en gardant les mêmes conditions.

Les courses menacées

Deux courses de Groupes sont menacées de rétrogradation en 2017 si leurs ratings 2016 sont insuffisants. Il s’agit du Prix du Cadran (Gr1) et du Prix Greffulhe (Gr2).

Le Prix du Cadran souffre de la concurrence internationale du programme d’arrière-saison des stayers, tandis que le Prix Greffulhe n’a pas été aidé en 2015, puisqu’ils n’étaient que trois chevaux au départ (dont un futur cheval d’obstacle), Epicuris (Rail Link) ayant été déclaré non-partant derrière les stalles.

Toutefois, rappelons qu’un vote majoritaire du Comité Européen du Pattern Races est obligatoire pour une rétrogradation de ces deux épreuves.

Par ailleurs, sept Listeds sont menacées de rétrogradation en 2017 si leurs ratings 2016 sont insuffisants :

Une alliance européenne pour sauver les stayers ?

Le Prix du Cadran n’est pas la seule grande course européenne pour stayers qui peine à atteindre le standard requis pour un Gr1. En effet, le Gold Cup d’Ascot et l’Irish St. Leger sont, selon les années, dans le même cas. Une réflexion sera donc menée conjointement avec des représentants français, anglais et irlandais, pour donner un nouveau souffle aux courses de stayers qui font partie du patrimoine hippique européen. Ces courses sont aujourd’hui concurrencées en particulier par le Melbourne Cup (Gr1), qui attire les candidatures européennes ou bien donne lieu à des achats de chevaux qui poursuivent leur carrière en Australie afin de viser cette épreuve.

Le cas du "Yacowlef"

Menacé de rétrogradation en raison d’un rating insuffisant, le Prix Yacowlef (L) a été déplacé en fin d’année et ne sera plus réservé aux inédits de 2ans. Il aura donc lieu le 15 novembre à Chantilly, sur 1.100m. France Galop a consulté les entraîneurs qui, majoritairement, ont expliqué que le Prix Yacowlef ne correspondait plus à la philosophie de l’entraînement d’aujourd’hui. C’est également pour cette raison que le Prix Yacowlef n’a pas été replacé au début du meeting de Deauville d’août, ce qui avait été sa place, notamment à l’époque de François Boutin. Seule Listed pour inédits au programme français, le Prix Yacowlef n’avait pas d’équivalent en Angleterre ou en Irlande. Henri Pouret nous a expliqué qu’il serait certainement inscrit dans les règles du Pattern Races qu’une course pour inédits ne peut pas bénéficier du label Listed.

AMÉLIORER LE NOMBRE DE PARTANTS PAR COURSE

France Galop travaille chaque année pour améliorer le nombre de partants par course. Pour cela, il y a quelques évolutions dans le programme 2016 :

moins d’épreuves en début d’année (mars-avril), une augmentation progressive dans la saison et plus d’épreuves à l’automne ;

six courses B sont décalées à l’automne et remplacées par une course D, quatre courses E et une course F ;

une nouvelle rédaction des conditions "B - D - E" entrera également en vigueur au 1er mars 2016 ;

sept "réclamers" (petit taux) sont transformés en handicaps de catégorie au premier semestre, ce qui permettra, en particulier, de prévoir des handicaps divisés en deux épreuves sur le sprint à partir d’avril ;

environ quinze courses seront également transformées au second semestre, afin de développer le programme des 3ans de valeurs 28/32.

148 courses P.M.H. en moins en 2016

Compte tenu d’une baisse des effectifs des chevaux à l’entraînement d’environ 4 % depuis deux ans (directement liée à la hausse de la T.V.A. qui s’est appliquée aux propriétaires non assujettis) et qui s’est répercutée sur les partants des courses premium (- 4 % depuis deux ans), France Galop a décidé de réduire le nombre de courses P.M.H. de 5 % en deux ans (2016/2017). En 2016, une réduction de 148 courses a été prévue (85 en plat et 63 en obstacle). L’objectif de la mesure est d’améliorer le nombre de partants des courses premium qui génèrent la recette nécessaire au financement de la filière.

Côté chiffres : un début d’année prometteur

Alors que deux mois de courses se sont écoulés, France Galop a enregistré une hausse de 1 % des effectifs déclarés à l’entraînement. Les chiffres sur les meetings d’hiver sont bons :

13 partants/course en moyenne à Cagnes-sur-Mer, soit une hausse de 4 % par rapport à 2015 ;

+15 % de partants/course en moyenne à Cagnes-sur-Mer sur les courses pour 3ans ;

14,1 partants/course en moyenne à Chantilly et à Deauville, sur janvier et février ;

en revanche, 10 % de baisse du nombre de partants/course à Pau en plat (60 courses). Cela s’explique par une plus faible fréquentation des effectifs espagnols due à la reprise progressive des courses en Espagne.

Après deux mois de courses (400 courses premium soit 11 % du total de l’année), France Galop annonce un nombre de partants/courses de 12,6, soit une augmentation de 2 % par rapport à 2015 à la même époque de l’année. En obstacle, cette moyenne (11,3 partants/course) est stable par rapport à 2015.

En 2015, le nombre de partants/course s’est établi à :

-  en plat à 11,4 (11,7 en 2014) ;

-  en obstacle à 10,9 (11,3 en 2014).

PROGRAMME D’OBSTACLE

LES RÉUNIONS QUI CHANGENT DE DATE

Le 1er mai étant un dimanche en 2016, la réunion préparatoire au week-end du Grand Steeple-Chase de Paris, avec les Prix Amadou, Léon Rambaud, Jean Stern (Grs2) et Ingré (Gr3), se disputera le samedi 30 avril.

Afin d’adapter le calendrier aux effectifs et face à l’effort accompli par les régions en réduisant le nombre de courses, Enghien n’organisera que 18 réunions au lieu de 19. Il est important de signaler qu’il n’y a pas de réduction de nombre de courses sur l’hippodrome d’Enghien. Les épreuves devant se courir lors de la réunion supprimée ont été programmées lors d’autres réunions d’Enghien qui ne se composaient que de 7 courses. Ainsi, le 28 avril, Angers accueillera une réunion tout obstacle premium. Cet hippodrome disposait encore d’une réunion P.M.H. au printemps, qui a pu être promue en premium.

LES PROMOTIONS

Quatre Listeds ont été promues Gr3

puce Le Prix Aguado (haies, 3ans, mâles), le 12 juin à Auteuil, et le Prix Sagan (haies, 3ans, femelles), le 15 juin à Auteuil. Ces deux épreuves sont les finales du programme de sélection des 3ans au printemps.

Le Prix Hopper (steeple-chase, 4ans), le 20 avril à Enghien, et le Prix Romati (steeple-chase, 5ans et +), le 3 mai à Enghien. Les épreuves principales du printemps à Enghien, respectivement pour les 4 et 5ans et au-dessus, n’étaient jusqu’à présent que des Listeds.

Trois courses à conditions ont été promues Listed

Le Prix de Marsan (haies, 4 ans), le 17 avril à Auteuil, le Prix Philippe Ménager (steeple-chase, 4ans), le 17 avril à Auteuil et Prix Aladin (haies, 4ans, femelles), le 6 novembre à Auteuil.

Épreuves pour poulains et pouliches de 4ans

Avec la promotion, en haies, du Prix de Marsan en Listed, en steeple-chase, du Prix Philippe Ménager, les poulains et pouliches disposent d’un programme alternatif pour préparer les épreuves classiques.

Epreuves pour chevaux de 5ans et au-dessus

Le programme des chevaux d’âge n’a pas connu de modification. Comme pour les jeunes générations, les chevaux de haies disposent d’un programme annexe.

HANDICAPS SUPPORT D’ÉVÉNEMENT ET COURSES "À RÉCLAMER"

L’enveloppe destinée au dédoublement et à la division de courses n’étant pas utilisée dans sa totalité depuis plusieurs saisons, en raison de la baisse des partants, il a été décidé d’affecter une partie de cette somme pour relever les dotations des deuxièmes épreuves des handicaps, ainsi que des épreuves "à réclamer".

Le programme orientant rapidement les chevaux vers les épreuves handicap support d’événement, les dotations des deuxièmes épreuves sont revalorisées, passant de 50.000 euros à 55.000 euros.

Les épreuves "à réclamer" pour poulains et pouliches de 3 et 4ans disputées sur les hippodromes d’Auteuil et Enghien sont augmentées, passant de 23.000 euros à 25.000 euros. Il s’agit en effet de la seule catégorie n’ayant pas été augmentée lors des dernières revalorisations des allocations.

La "chasse" aux courses de moins de six partants

Depuis plusieurs années, France Galop observe attentivement le nombre de partants par courses. En obstacle, une course est vouée à disparaître du programme si elle ne réunit pas au moins six partants pendant trois années de suite. Bien entendu, avant que le couperet tombe, des solutions sont envisagées si une course ne rassemble pas six partants deux années de suite. Ces efforts sont payants, puisque seulement 15 courses premium en obstacle sont encore concernées par cette mesure en rapport avec la "culture du partant".

Chez les AQPS...

Afin de mieux répondre aux besoins d’exploitation des poulains et pouliches de 4ans, l’Association des AQPS a décidé de transformer quatre courses plates en quatre épreuves de haies.

Elles se disputeront sur les hippodromes d’Angers (28 avril), du Lion-d’Angers (16 juillet), de Royan (19 juin) et de Vichy (6 août).

Par ailleurs, le Prix Oteuil SF, épreuve pour AQPS de 5ans en steeple-chase, qui se disputait fin novembre, réunissait peu de partants depuis plusieurs saisons. Il a donc été décidé de transformer cette épreuve en courses de haies pour 4ans AQPS, le 17 avril, afin d’offrir une deuxième opportunité en haies pour les poulains ayant débuté dans le Prix de l’Yonne, ainsi qu’aux pouliches ayant couru le Prix Samaritain.