Je crois en « epiqe » comme en épopée…

Autres informations / 07.04.2016

Je crois en « epiqe » comme en épopée…

TRIBUNE LIBRE

Je crois en « EpiqE » comme en épopée…

Par Yves Riou, éleveur et journaliste

« La lecture du n°3066 d’aujourd’hui de JDG m’amène à une réaction spontanée, concernant le nouveau logo EpiqE. Le fait que le mot "épopée" racine du mot "épique"  ne soit pas évoqué dans vos commentaires m’étonne beaucoup ! [Pour information, le mot « épopée » était largement cité en page 1 du n°3065 de JDG, ndlr].

Quoi de mieux que le merveilleux, le légendaire pour faire bouger les foules et signifier que les courses sélectionnées dans ce programme marketing font partie de l’exceptionnel ? 

Mais aussi de ce dont le populaire se nourrit à long terme pour construire son identité.

Alors que l’historique s’efface, reste l’épopée, une trace des exploits du passé engrammée dans la mémoire collective d’un peuple. Et ce dont il reste du cheval en tant qu’archétype* dans nos sociétés n’est-t-il pas justement épique ?

Signifier ouvertement que ce qui se vit les grands jours sur nos hippodromes est bien digne de l’épopée, est un argument majeur pour remettre en selle, le public et le milieu socioprofessionnel, de façon conjointe.

Ce qui reste dans l’inconscient collectif d’un peuple correspond toujours à l’évocation d’événements considérés comme authentiques auxquels il souhaite qu’on l’identifie. 

Le bling bling n’est qu’anecdote passagère, vite oubliée. En insistant sur le caractère authentique des exploits sportifs réalisés sur nos pistes et en les liant à ce nouveau logo, dans la durée, JDG peut effectivement participer à ce renouveau. » 

* symbole universel qui sert de modèle à un groupe. 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.