Pas le “lascar” qu’on attendait

Autres informations / 14.04.2016

Pas le “lascar” qu’on attendait

Pas le “Lascar” qu’on attendait

MAISONS-LAFFITTE, MERCREDI - PRIX COMRADE (B). Avec seulement quatre partants, le Prix Comrade (B) s’annonçait comme une course tactique. Et nous n’avons pas été déçus ! Le grand favori, Mekhtaal XX (Sea the Stars), a été battu par un représentant Godolphin qui venait de débuter en se classant deuxième dans un maiden disputé au Croisé-Laroche. Muni d’œillères comme lors de ses débuts, Lascar, lui aussi issu de Sea the Stars, s’est imposé de bout en bout, après avoir mené benoîtement.

Plutôt calme au rond de présentation, le représentant de la casaque Godolphin a fait des siennes en allant au départ. En effet, il a fait tomber son jockey, Mickael Barzalona, avant de se cogner contre la barrière extérieure de la piste. Cela ne l’a pas gêné puisqu’il a pris rapidement les commandes de l’épreuve.

À l’inverse, le représentant de la casaque Al Shaqab est mal sorti des stalles de départ. Il a d’abord évolué en troisième position dans un peloton en file indienne. Dans le dernier tournant, le pensionnaire de Jean-Claude Rouget s’est même retrouvé en dernière position d’un peloton plus groupé. À quatre cents mètres du but, le futur lauréat a commencé à accélérer et c’est au poteau des deux cents mètres que Lascar a pris nettement l’avantage sur ses rivaux. Mekhtaal a refait du terrain, mais trop tard pour espérer revenir sur Lascar. Snowmaster (Linngari), qui a voyagé dans le sillage du futur lauréat, s’est livré à une courte bataille avec Mekthaal aux abords de la ligne d’arrivée, mais le pensionnaire d’Henri-Alex Pantall a dû se contenter de la troisième place devant Zorwark (American Post), loin derrière.

 

Toujours de l’estime pour Mekhtaal. Jean-Claude Rouget, entraîneur de Mekhtaal XX nous a confié : « Nous sommes déçus bien entendu, tout s’est mal passé. De la mauvaise sortie des stalles au mauvais terrain en passant par un galop où le poulain n’a cessé de changer de jambes. Mais tout cela ne change pas l’estime que j’ai pour lui ; il est toujours le même. » Sans vouloir lui trouver d’excuse, Mekthaal a peut-être souffert du manque de train de la course. Il avait appris quelque chose en débutant, en étant venu sur de l’arrière sur ses adversaires. C’était le cheval de la course ici et il aurait donc pu, dans ce contexte, aller devant. Il faudra le revoir.

 

Les "Aga Khan" sortent gagnants. Sans présenter de partant, Son Altesse l’Aga Khan est le grand gagnant de cette course B. En effet, l’étalon Sea the Stars, qui officie aux Aga Khan Studs en Irlande, signe le jumelé gagnant de cette "B". Et le lauréat, Lascar, entraîné par André Fabre, restait sur une deuxième place en débutant derrière un élève de l’Aga Khan, Ashkoul (Tamayuz), le 23 mars, dans le Prix Agnès World (G) au Croisé-Laroche.

 

Le frère de Gemstone. Élevé par Airlie Stud, Lascar est un fils de Sea the Stars et de Kincob (Kingmambo). John Ferguson l’avait acheté 290.000 euros, yearling, à Goffs. Kincob n’a jamais passé le poteau en tête, mais elle a produit Gemstone (Galileo), gagnante de Listed outre-Manche et vendue pleine de Fastnet Rock, pour la somme 300.000 guinées, à John Warren, en décembre 2012, à Tattersalls. C’est aussi une sœur de Bachelor Duke (Miswaki), gagnant des 2.000 Guinées irlandaises (Gr1), et de Translucid (Woodman), lauréat de Listed. Sous sa deuxième mère, on trouve aussi le nom de Limonar (Street Cry), gagnante du Prix Coronation (L) et mère d’un 2ans qui vient d’être adjugé 220.000 guinées à la Craven breeze up, ainsi que de Talco (Pivotal), lauréat des Shoemaker Mile Stakes (Gr1).