Pythagore n’ira pas à aintree, vézelay en pleine forme

Autres informations / 02.04.2016

Pythagore n’ira pas à aintree, vézelay en pleine forme

Pythagore n’ira pas à Aintree, Vézelay en pleine forme

Emmanuel Clayeux nous a donné des nouvelles de quelques bons éléments de son écurie. Pythagore (Kahyasi) reste sur une quatrième place dans le Greatwood Gold Cup Handicap Chase (Gr3). Son entourage avait envisagé de faire de nouveau le déplacement en Angleterre pour le meeting d’Aintree, mais Pythagore ne sera finalement pas du voyage. L’entraîneur nous a expliqué : « Les engagements pour Aintree avaient lieu ce vendredi matin et je n’ai pas inscrit Pythagore. Le cheval aurait dû courir trop rapproché par rapport à sa dernière sortie à Sandown. Cela arrivait un peu tôt avec le voyage à faire. J’ai trouvé qu’il fallait laisser un peu plus d’un mois au cheval. Pythagore va en tout cas très bien. S’il retourne en Angleterre, ce sera à Sandown, le 23 avril prochain. Mais il pourrait aussi aller vers le Prix Murat (Gr2) dans une semaine. C’est une option. »

Vézelay s’annonce redoutable dans le Prix Murat. Emmanuel Clayeux pourrait donc avoir trois partants dans le Prix Murat. Parmi eux, il y a Vézelay (Dom Alco), bon troisième du Prix Jean Doumen de Storm of Saintly (Saint des Saints) pour sa rentrée. « Vézelay va très bien. Il poursuit sa montée en puissance. C’est un cheval qui ne fait que progresser et je pense qu’il va être très dur à battre dans le Prix Murat. Je n’ai peur de personne. » Saint Palois (Saint des Saints) devrait lui aussi être au départ. Il reste sur une septième place pour sa rentrée dans le Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3). La distance et le parcours n’étaient pas pour lui, car il a besoin de plus long et de la piste extérieure. Le déroulement de la course ne lui a pas été non plus favorable. Saint Palois sera au départ du Prix Murat, mais la mission sera compliquée vendredi prochain pour lui. Emmanuel Clayeux nous a déclaré : « Sa rentrée ne s’est pas très bien passée. Je commence à le retrouver. C’est un cheval assez massif, il a besoin de temps. Il est aussi meilleur sur plus long. »

Balk Man, un nom à retenir. Pour ses débuts sur le steeple-chase, Balk Man (Balko) a survolé le Prix du Touquet, le 27 mars dernier, à Auteuil. Quatrième du Prix Cambacérès (Gr1) en 2015, le représentant de la famille Papot s’annonce comme un sujet d’avenir sur "les gros". Emmanuel Clayeux nous a déclaré : « Balk Man va bien. Normalement, nous devrions le revoir dans le Prix de Marsan (L), le 17 avril prochain. L’idée avec lui est d’aller ensuite vers le Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) et surtout de viser le Prix Maurice Gillois (Gr1) à l’automne. C’est un cheval assez tardif et il devrait être mieux au second semestre. Nous allons y aller gentiment avec lui, mais il a certainement un peu de marge. »