Rentrée gagnante de la championne kotkikova

Autres informations / 09.04.2016

Rentrée gagnante de la championne kotkikova

AUTEUIL, VENDREDI

PRIX GUY HUNAULT

Rentrée gagnante de la championne Kotkikova

La réapparition de la championne Kotkikova (Martaline) sur les haies du Prix Guy Hunault était l’une des attractions de ce vendredi à Auteuil. Elle a répondu présent en s’imposant sur sa classe face à un excellent Bel Canto Valtat (Network). La jument de l’Écurie Comte Pierre de Montesson s’est imposée facilement. Elle devrait être revue en haies ce printemps.

Fidèle à sa tactique de prédilection, Bel Canto Valtat a pris les devants de la course devant Kotkikova. Au début de la ligne d’en face, tous deux se sont détachés légèrement du peloton. À l’entrée de la ligne droite, Bel Canto Valtat paraissait capable de l’emporter. Il a longuement tenu tête à Kotkikova qui, malgré deux fautes aux deux dernières haies, a accéléré sur le plat. Kotkikova a alors pris sûrement le meilleur à Bel Canto Valtat pour le devancer d’une longueur trois quarts. Brut Impérial (Le Fou) a réalisé un bon dernier kilomètre pour se classer troisième. Pour son retour en France, Fou et Sage (Sageburg) a bien couru, se classant sixième, après avoir toujours évolué parmi les premiers.

Jean-Paul Gallorini, l’entraîneur de la lauréate, nous a dit : « Elle gagne bien et nous allons voir comment elle sera demain, mais il n’y a pas de raisons que cela n’aille pas. Elle a fait deux fautes aux deux dernières haies et elle m’a fait peur. Elle galope la tête basse, c’est son équilibre. Nous allons voir, mais il est possible qu’elle reste en haies, car elle a beaucoup de gains en steeple. » Kotkikova a fini sa course déferrée du postérieur droit. Une donnée qui a pu la contrarier dans la ligne droite.

Retour prometteur de Bel Canto Valtat. L’AQPS Bel Canto Valtat était tombé l’an dernier dans le Prix Daniel Lescalle et il avait mis du temps à se retrouver. Son entourage l’a respecté et il va récolter les fruits de sa patience dans les mois qui viennent. Aujourd’hui, il rendait beaucoup de poids à Kotkikova et il l’a pourtant fait galoper. Son entraîneur, Patricia Butel, nous a déclaré : « Il signe une très bonne rentrée. Il portait six kilos de plus que Kotkikova et le terrain collant comme aujourd'hui n'est pas sa tasse de thé. Après sa chute, il n'avait plus trop confiance en lui. Il s'est reposé et nous l'avons ensuite récupéré. Après cela, il a fait beaucoup de croissance. Il a beaucoup grandi et forci, cela se voit et je pense que cela lui a permis de se sortir du terrain aujourd'hui. Bel Canto Valtat avait besoin de mûrir et de forcir. Il sera mieux sur plus long et sur le steeple. Il finit bien sur le plat, même si le poids parle. L'idée est d'aller sur le steeple si possible durant le printemps, pour éviter les terrains pénibles. Nous allons essayer de faire au plus simple, même pour lui, en allant sur les steeples pour AQPS. »

Une fille de Kotkita. Élevée par le Haras des Coudraies par le comte Pierre de Montesson, Kotkikova est née pour sauter. Sa mère, Kotkita (Subotica), a remporté le Prix Cambacérès (Gr1) et s’est classée troisième du Prix Renaud du Vivier (Gr1). Au haras, elle a donné Kotkidy (Anabaa Blue), vainqueur du Prix Wild Monarch (L) et Karlak (Westerner), troisième du Prix Finot (L). Après Kotkikova, Kotkita a produit Kalikova (Irish Wells), une femelle de 3ans et Kitkou, un 2ans par Martaline. Kotkita est la sœur de Katkovana, deuxième du Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2) et multiple gagnante de Listed, mais aussi de Kitka (Épervier Bleu), Kotky Bleu (Épervier Bleu) et Kotkido (Subotica). Troisième mère de Kotkikova, Kotkie est la génitrice de Katko et Kotkijet, cinq Grands Steeples de Paris (Gr1) à eux deux.