Restiana s’offre un petit bout d’histoire

Autres informations / 17.04.2016

Restiana s’offre un petit bout d’histoire

MOULINS, SAMEDI. PRIX DE SURESNES – CENTIÈME ANNIVERSAIRE DU PRIX DU JOCKEY-CLUB À MOULINS (L).

Restiana s’offre un petit bout d’histoire

Le Prix de Suresnes (L) prenait cette année une allure singulière : pour commémorer le centenaire du Prix du Jockey-Club à Moulins, disputé sur l’hippodrome de l’Allier pendant la Première Guerre mondiale. La lauréate de l’édition 2016 de cette Listed a elle aussi un profil peu commun. Restiana (Kendargent) ne s’est révélée qu’à la fin du mois de mars, lorsqu’elle s’imposait dans un bon style dans un maiden de La Teste. De là à la voir remporter une course qui peut mener aux classiques, il y avait une marge… Mais Restiana est une pouliche en plein épanouissement, et elle a affiché de nouveaux progrès ce samedi.

Monté en deuxième position par Roberto-Carlos Montenegro, à l’extérieur de l’animatrice Virginie, Restiana a semblé un peu perdue dans la ligne droite. Son jockey s’est alors appliqué à essayer de la garder en ligne, tout en lui demandant d’accélérer. Sur le terrain très pénible du jour, la tâche n’était pas facile, mais Restiana s’est néanmoins détachée assez sûrement. Meri Devie (Spirit One), qui l’a suivie dans le parcours, n’a jamais semblé en mesure de pouvoir l’inquiéter. Golden Bridge (Montmartre) prend la troisième place. Les autres sont beaucoup plus loin… Thewayyouwish (Thewayyouare), qui manifestement ne s’est pas sorti de cette piste, termine dernier, à plus de cinq longueurs de l’avant-dernier…

Une pouliche en plein épanouissement. Restiana avait débuté de façon modeste à 2ans à Maisons-Laffitte, alors qu’elle était entraînée par Henri-Alex Pantall. Elle était cependant assez jouée. Transférée ensuite chez Philippe Sogorb, elle a fait sa rentrée sur la P.S.F. de Pornichet, terminant fort à la quatrième place et munie pour la première fois d’œillères. Mais c’est réellement à La Teste qu’elle a montré un autre visage, gagnant de quatre longueurs son maiden. Pouliche tardive, Restiana n’a sans doute pas encore tout montré. Contacté par téléphone, Philippe Sogorb nous a expliqué : « Je pensais être dans les trois premiers. La pouliche était vraiment très bien le matin, et à La Teste, elle avait vraiment montré quelque chose. Je craignais le terrain, et je pense toujours qu’elle est mieux sur une piste moins pénible. Roberto-Carlos Montenegro m’a dit qu’elle avait continuellement cherché ses appuis. C’est pour cette raison qu’elle avait la tête en l’air en début de ligne droite. Elle n’arrivait pas à s’allonger… Ce n’est pas du tout une question de caractère. Elle a des œillères uniquement pour la canaliser. C’est une pouliche très immature, peureuse, et cet artifice l’aide à se concentrer. Je pense que la distance de 2.000m lui convient très bien. Elle devrait être supplémentée pour le Pour Moi Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1). Son propriétaire aime ce genre de paris. C’est une grande marche à franchir, mais elle en a déjà franchi une en gagnant ici, alors pourquoi pas ? »

Une propre sœur de Restiadargent. Élevée par son propriétaire, Guy Pariente, Restiana est une fille de Kendargent, étalon en France au haras de Colleville. Kendargent s’est notamment fait connaître grâce à Restiadargent, la propre sœur de Restiana. En 2011, Restiadargent avait notamment gagné le Prix d’Arenberg (Gr3), puis le Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2) avant, un an plus tard, de terminer troisième des Diamond Jubilee Stakes (Gr1) à Royal Ascot, derrière Black Caviar. Restia (Montjeu), la mère de Restiana, est une fille de Restifia (Night Shift), gagnante du Prix Caravelle (L). Elle avait été achetée par l'agence FIPS. Cette famille est celle de Resless Kara, gagnante du Prix de Diane (Gr1).