Black max n’a pas encore tout montré

Autres informations / 09.05.2016

Black max n’a pas encore tout montré

SAINT-CLOUD, DIMANCHE

PRIX DU VERT GALANT (B)

Black Max n’a pas encore tout montré

Après deux succès à Nantes cette année, Black Max (Fuissé) est monté de catégorie avec succès en s’imposant dans le Prix du Vert Galant (B). Le poulain de l’écurie Haras de Quétiéville s’est montré brillant durant le parcours, en quatrième position. Dans la ligne droite, il a suivi Mutarakem (Dubawi) dans son effort. Le futur lauréat a ensuite allongé ses foulées pour rejoindre les chevaux de tête à trois cents mètres du poteau, puis créer la différence un peu plus tard. Sa victoire est d’autant plus méritoire que le rythme peu sélectif en début de parcours n’a pu lui permettre de se détendre. C’est d’ailleurs là le talon d’Achille de ce poulain doué, comme l’a expliqué son entraîneur, Henri-Alex Pantall : « Il venait de courir et gagner à Nantes, et nous ne savions pas trop où nous allions dans ce lot. Il s’est montré un peu tendu, et il va falloir pianoter avec. Je pense qu’il sera mieux dans des courses plus rapides. Peut-être que le fait de courir à Nantes l’a endurci. Il en avait besoin. »

Black Max avait débuté de façon très correcte, fin octobre 2015, dans la course remportée par Zarak XX (Dubawi). Il était alors entraîné par Éric Libaud, et sa deuxième sortie, à Angers, avait été moins convaincante. Le poulain a été transféré cette année chez Henri-Alex Pantall, ouvrant plaisamment son palmarès pour sa rentrée, à Nantes, dans un maiden. Il a confirmé un mois plus tard dans le Prix Prince Hindou (D), devant Risk Major (My Risk), une valeur confirmée.

Kourkan malheureux. Derrière le lauréat, Gianyar (Le Havre) a bien conclu, mais la vraie note de la course s’appelle Kourkan (American Post). Le pensionnaire de Jean-Marie Béguigné n’a jamais pu trouver le passage quand la course s’est jouée, et il prend la troisième place, sans avoir vraiment pu galoper.

Un fils d’Okapina. Élevé par le haras de Quétiéville, Black Max est un fils de Fuissé et d’Okapina (Okawango), qui fut troisième du Prix Ronde de Nuit (L). Okapina est une sœur d’All Speedy (Pyramus), gagnante du Prix Saraca (L). Black Max a une propre sœur yearling. Cette souche allemande a donné Abary (Roi Dagobert) double lauréat du Grosser Preis von Berlin (Gr1).