Golden nino et les autres

Autres informations / 02.05.2016

Golden nino et les autres

MAISONS-LAFFITTE, LUNDI

PRIX BIRUM (B)

Golden Nino et les autres

Golden Nino (Sageburg) s’est imposé très facilement dans le Prix Birum (B). Le représentant de l’écurie Bader a été vu parmi les premiers dans une course emmenée par le rentrant Sayed (Stormy Atlantic). Dans la ligne droite, il s’est montré vert, flottant en pleine piste. Mais il a placé une nette accélération pour s’imposer de quatre longueurs. Borderforce (American Post), attentiste, est deuxième, ne pouvant suivre l’accélération de Golden Nino. Sayed a conservé la troisième place, un peu plus d’une longueur devant War Reporter (War Front).

Un poulain avec des moyens, mais encore vert. Golden Nino a des moyens, comme il l’a montré dans le passé, et son accélération était très plaisante. Bien que déjà expérimenté, il est cependant encore vert : il a flotté dans la ligne droite. Poulain estimé, il a une marge de progression, surtout mentalement. Ludovic Gadbin, assistant d’Henri-Alex Pantall, a expliqué : « Golden Nino a toujours été très estimé. Parmi nos 3ans, il sort du lot et nous l’avions d’ailleurs engagé dans la Poule d’Essai des Poulains (Gr1). Il court très bien aujourd’hui et c’est un poulain d’avenir. Il avait gagné à Angers à 2ans sur 2.000m, mais il est mieux sur 1.600m. Cependant, il est plus délicat corde à gauche, comme c’était le cas aujourd’hui. Ce n’est pas la première fois qu’il flotte, à l'image de son comportement en dernier lieu, à Fontainebleau. Il y a quelques réglages à faire mais il a de l’avenir et l’année est longue. »

Ludovic Gadbin est revenu avec nous sur le comportement du poulain, qui avait la tête haute au moment de l’accélération : « Il a du caractère, mais ce n’est pas du mauvais vouloir. Il a encore besoin d’apprendre. Nous lui avions d’ailleurs mis pour la deuxième fois des bouchons dans les oreilles, afin de l’apaiser. »

Un fils de Golden Clou. Élevé par son propriétaire, l’écurie Bader, Golden Nino est un fils de Sageburg et de Golden Clou (Kendor). Il est le deuxième produit de sa mère et son premier gagnant. Golden Clou s’est notamment classée troisième du Grand Prix de la Riviera Côte d’Azur (L) et quatrième du prix Cléopâtre (Gr3). La deuxième mère, Glaoutchka (Glaïeul), s’est classée deuxième du Prix Joubert et troisième du Prix Rose de Mai (Ls). Elle a donné Gloirez (Saumarez), deuxième du Prix du Carrousel et du Grand Prix de Clairefontaine (Ls).