Invicter ouvre son palmarès

Autres informations / 03.05.2016

Invicter ouvre son palmarès

ENGHIEN-SOISY, MARDI

PRIX DES CÉVENNES

Invicter ouvre son palmarès

Pour la troisième sortie de sa carrière, Invicter (Sholokhov) découvrait l’hippodrome d’Enghien, ce mardi, à l’occasion du Prix des Cévennes. Passer d’Auteuil au plateau de Soisy ne l’a pas perturbé puisqu’il a ouvert sûrement son palmarès. Attentiste au centre du peloton, le poulain de Pierre Goral a fait mouvement dans le tournant final. Il était à portée de fusil des chevaux de tête au saut de l’avant-dernière haie. Invicter a prononcé son effort en pleine piste pour venir sur la ligne des animateurs sur la dernière difficulté. Dans les cent derniers mètres, il a pris nettement l’avantage pour l’emporter de deux longueurs et demie devant l’imposant anglais Admiral Barratry (Soldier of Fortune). Le bon finisseur Kap et Pas Cap (Kapgarde), dont on reparlera ce printemps, a terminé vite et s'octroie la troisième place. « Je suis très content de la performance d’Invicter, nous a dit son propriétaire et coéleveur, Pierre Goral. Je n’avais pas bien compris pourquoi il était engagé à Enghien, car c’est plus un cheval d’Auteuil. Mais il l’a bien fait. C’est un bon cheval et Guillaume Macaire est un grand entraîneur ! Invicter devait trouver ses marques et il était encore "bébé" lors de ses premières sorties. »

Débuts prometteurs d’Admiral Barratry. Admiral Barratry a toujours galopé au sein du peloton. À la sortie du tournant final, son jockey, Lizzie Kelly, l’a sérieusement accompagné aux bras. Il a fait illusion pour la victoire entre les deux dernières haies, mais n’a rien pu faire contre le gagnant. À sa décharge, il était complètement inédit, et au vu de son physique, il sera mieux en steeple. « Admiral Barratry débute très bien, nous a déclaré son entraîneur, Nick Williams. C’est un bon cheval. Nous allons peut-être revenir pour courir à Auteuil. »

Le frère d’un placé de Listed. Coélevé par Pierre Goral et le haras du Hoguenet, Invicter est un fils de Sholokhov et de Présidence (Nikos), placée lors de trois de ses six sorties. Il est le frère de : Netstar (Lavirco), troisième du Prix Melanos (L) ; de Shadline (Septième Ciel), gagnante de deux courses à Enghien, mère d’Indiga (Sholokhov) – lauréate sur cette même piste –, de Vintage (Nickname) – gagnante du Prix Finot (L) – et de The Reader (Lando) –vainqueur du Prix Solitaire. Invicter est le petit-fils de Prodigalité (Saint Andrews), deuxième du Prix Finot (L) pour sa seule sortie en obstacle. Il est donc le neveu de Worldbest (Muhtathir), troisième du Prix Renaud du Vivier (Gr1), d'Orcantara (Villez), troisième des Prix Finot (L) et Bournosienne (Listed à l’époque), et de Mood XX (Laveron), lauréate du Prix François de Poncins (L) et troisième du Prix André Michel (Gr3). Pierre Goral a eu sous ses couleurs Présidence, Prodigalité et Petite Rumeur (Fabulous Dancer), troisième mère d’Invicter. Petite Rumeur est la grand-mère de Red Name (Nickname), gagnant du Prix Finot lui aussi.