Le sport par le temps - a shin hikari a réalisé la meilleure performance internationale du premier semestre

Autres informations / 31.05.2016

Le sport par le temps - a shin hikari a réalisé la meilleure performance internationale du premier semestre

LE SPORT PAR LE TEMPS

A Shin Hikari a réalisé la meilleure performance internationale du premier semestre

A Shin Hikari (Deep Impact) a effectué une véritable démonstration de classe dans le Prix d’Ispahan (Gr1). Au mois de décembre, il a remporté le Hong Kong Cup (Gr1), en établissant le nouveau record du parcours des 2.000m de Sha Tin sur le turf : 2’00’’60 (voir notre article dans l’édition du 15 décembre 2015 de Jour de Galop). Ce mardi à Chantilly, il a pulvérisé l’opposition, pourtant composée de cinq gagnants de Gr1.

Photo : La victoire de A Shin Hikari dans l’édition 2016 du Prix d’Ispahan

Par Bruno Barbereau, éditorialiste à Jour de Galop et animateur de Horse Racing Chrono

https://twitter.com/HorseRacingChro

Le message est clair. L’élevage japonais, grâce à l’achat de nombreux reproducteurs, a désormais atteint un niveau d’excellence. Les éleveurs nippons ont notamment acquis le canadien Northern Taste (Northern Dancer) en 1972, puis, dans les années 1990, Sunday Silence (Halo) ainsi que des centaines de poulinières européennes et américaines. Une approche de l’élevage que Katsumi Yoshida résume avec ces quelques mots : « J’achète le meilleur et je ne vends jamais ». Désormais c’est un fils de Sunday Silence qui est devenu un étalon de classe mondiale incontournable : Deep Impact. Dimanche, dans le Derby japonais, il a signé un triplé ainsi que son 25e gagnant de Gr1. Les chevaux japonais vont être de plus en plus présents à l’international et rien ne semble pouvoir barrer leur route vers la victoire dans les Grs1 les plus prestigieux à travers le monde.  

A Shin Hikari en démonstration. Très bien sorti de sa stalle et immédiatement placé à une longueur du leader, A Shin Hikari a fait parler sa tenue et sa vitesse. Il s’impose en 1’53’’29 avec dix longueurs d’avance sur les 1.800m turf de Chantilly. Sur un terrain collant (pénétromètre 4,4 ; lice à six mètres) qu’il découvrait pourtant pour la première fois, le fils de Deep Impact a fait preuve d’une grande supériorité dans un lot qui paraissait pourtant très consistant. On aurait tort d’essayer de vouloir sous-estimer son excellente performance en l’attribuant en partie à l’état du terrain. En effet, le temps brut de la course ainsi que la vitesse soutenue pendant tout le parcours démontrent le contraire. On a probablement assisté à la meilleure performance hippique depuis le début de l’année 2016 dans le monde, détrônant celle réalisée par Postponed (Dubawi) dans le Dubai Sheema Classic.

Photo 2

Yutaka Take : un chronomètre dans la tête. Lors du Hong Kong Cup, Yutaka Take nous avait déjà prouvé qu’il sait parfaitement à quelle vitesse il va. Toutes les fractions de quatre cents mètres (excepté la première) avaient été parcourues à la régularité d’un métronome entre 23’’47 et 23’’75. Une tactique qui s’adapte parfaitement aux aptitudes d’un cheval comme A Shin Hikari, car il possède la tenue et une très bonne vitesse de base. La stratégie avec ce type de cheval est d’aller dès le début de la course suffisamment vite en tête et d’user les adversaires au train. Le piège de cette tactique est d’aller trop vite.

Dans le Prix d'Ispahan, A Shin Hikari a encore une fois livré un très bon début d’épreuve. Les huit cents  premiers mètres de la course, sous l’impulsion de Vadamos (Monsun), sont franchis à un train soutenu : 49’’79. C’est au poteau des 1.400m que le protégé de Masanori Sakaguchi a pris l’initiative, se mettant définitivement hors de portée de ses adversaires. Le positionnement des cellules chronométriques en France n’offre pas assez de possibilités, mais on peut tout de même observer que la vitesse de A Shin Hikari dans les huit cents premiers mètres (15,95 m/secondes) est quasiment semblable à celle constatée sur la totalité du parcours (15,88 m/secondes). Les six cents derniers mètres notent une légère réaccélération : 16,26 m/secondes. La vitesse en fin de parcours étant rehaussée d’un peu plus de  2 % par rapport aux 1.200 premiers mètres.

 (tableau)

Photo 3

Il aurait probablement fait trembler le record des 1.800m de Chantilly en bon terrain. L’étude des temps bruts de toutes les courses disputées depuis vingt ans sur 1.800m turf à Chantilly nous donne quelques éléments d’étude intéressants. Un cheval (tout âge et toutes catégories confondus) parcourt en moyenne les 1.800m de Chantilly en bon terrain sur un temps brut de 1’51’’60. En terrain collant, son temps brut moyen augmente de 6,4 secondes pour atteindre 1’58’’00. A Shin Hikari a bouclé son parcours en 1’53’’29, soit un temps brut inférieur de 4,71 secondes au Par time. Si on pousse un peu plus le raisonnement, il aurait remporté le Prix Ispahan sur les 1.800m turf de Chantilly en bon terrain (pénétromètre 3 à 3,2) en 1’48‘’58. Dans cette simulation, il aurait battu le record de la piste de 1’48’’60, datant de 1996. Cette démonstration a surtout pour but de souligner qu’il n’y pas une marge de dix longueurs à l’arrivée par hasard. Celle-ci est le résultat d’une course disputée à une vitesse importante.

Photo 4

L’"Arc de Triomphe", une idée plausible ? Après l’excellent niveau de la performance de A Shin Hikari, considéré par Timeform comme la plus haute en terme de rating pour un cheval d’âge au niveau mondial, il est légitime de se poser la question : peut-il tenir 2.400m et gagner le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe ?

Pour le moment, ses capacités clairement établies nous indiquent :

Cheval type "early"  

Distance de prédilection 1.800, 2.000m

Gagnant en bon terrain et en terrain collant

Meilleure valeur réalisée, 1.800 mètres : Prix d’Ispahan (Gr1) TF133

Il a remporté dix courses en douze sorties, dont 2 Grs1 sur 1.800 et 2.000m.

La prochaine course, les Prince of Wales's Stakes (Gr1), disputée à Ascot sur 2.000m, nous donnera encore plus d’éléments permettant de trancher définitivement sur la tenue de A Shin Hikari. Pour le moment, son entraîneur a raison, A Shin Hikari est un excellent cheval de 1.800m qui peut tenir 2.000m. Son succès en décembre sur les 2.000m de Sha Tin avait laissé penser qu’il s’agissait de sa distance limite. Les 2.400m de l’"Arc de Triomphe" se présentent donc comme un pari risqué et audacieux.