Les faits marquants

Autres informations / 14.05.2016

Les faits marquants

LES FAITS MARQUANTS

Frankel, de Newbury à Deauville, des hippodromes aux rings des ventes…

#70   F   Frankel & Rose Bonheur, par Danehill Dancer   800.000 €

   Acheteur : Mandore International Agency

   Vendeur : Grove Stud

Si le premier produit de Frankel a été racheté, cette pouliche, fille du champion de Juddmonte n’a pas déçu : les enchères ont vite grimpé et une fois le cap des 700.000 euros franchi, il ne restait plus que Stephen Hillen et Nicolas de Watrigant en lice. Le Français a mis l’enchère gagnante à 800.000 euros, ce qui constitue un record pour cette vente. Il faut dire que la pouliche avait tout pour faire le top price : fille de Frankel, elle est le deuxième produit d’une bonne jument de course, Rose Bonheur (Danehill Dancer), gagnante de deux Listeds en Irlande et fille de Red Feather (Marju), lauréate des International Stakes (Gr3) et deuxième des Moyglare Stud Stakes (Gr1). La pouliche est par ailleurs inbred 3*3 sur Danehill. Nicolas de Watrigant nous a confié : « C’était la reine de la vente, et même la plus belle pouliche que j’ai vue lors d’une breeze-up. Elle a tout pour elle : le pedigree, le modèle, la façon de se déplacer, le comportement… Elle est magnifique ! J’aime aussi beaucoup le croisement dont elle est issue. Je l’ai achetée pour Al Shaqab Racing et elle va rester en France. » La pouliche était présentée par Grove Stud, qui réalise le top price comme l’an dernier. Brendan Holland nous a dit : « Je suis très heureux. J’espère qu’ils auront de la réussite avec elle. Elle est de loin la meilleure pouliche que j’ai eue depuis longtemps. Dès le premier jour, elle a été au-dessus des autres au travail. Elle a beaucoup de qualité. Elle se déplace très bien et a beaucoup de présence. C’est une pouliche qui possède toutes les qualités des chevaux exceptionnels et j’espère qu’elle le sera. » Frankel a signé son premier gagnant, pour son premier partant, vendredi à Newbury…

Stephen Hillen croit en Redoute’s Choice

#89   F   Redoute’s Choice & Sunday Nectar, par Footstepsinthesand   775.000 €

   Acheteur : Stephen Hillen

   Vendeur : Oaks Farm Stables

«Les premiers 2ans européens de Redoute’s Choice n’ont pas encore couru, mais c’est un "top étalon" en Australie et un Champion Sire, tout simplement, donc je n’ai aucune inquiétude ! », a expliqué Stephen Hillen après avoir signé le bon à 775.000 euros pour le lot 89, une belle fille de Redoute’s Choice (Danehill). Elle est le premier produit de Sunday Nectar (Footstepsinthesand), gagnante de Listed en Italie. Il s’agit de la famille d’Attendu (Acclamation), au départ ce dimanche de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1), mais aussi d’Impassable (Shamardal), gagnante du Qatar Prix Daniel Wildenstein et du Prix de Sandringham (Grs2). La pouliche va être entraînée par Kevin Ryan et le duo Hillen/Ryan a fait ses preuves, grâce aux victoires de The Grey Gatsby (Mastercraftsman) dans le Prix du Jockey Club et les Irish Champion Stakes (Grs1). « Je l’ai achetée pour monsieur Rahman, pour lequel j’avais déjà acheté Ashadihan (Kyllachy), gagnante d’un Gr3 récemment. C’est une belle pouliche qui a fait un bon breeze. Je suis très content. » Oaks Farm Stables réalise un superbe pinhooking sur cette pouliche, achetée 75.000 euros à la dernière vente d’octobre Arqana.

600.000 euros en une fois pour Sea the Stars

#24   M   Sea the Stars & Happy Land, par Refuse to Bend   600.000 €

   Acheteur : David Redvers

   Vendeur : Mayfield Stables

Seul produit de Sea the Stars inscrit au catalogue, ce mâle était l’une des stars attendues de la vente. Présenté par Mayfield Stables, il a attiré l’attention des plus gros acheteurs internationaux. À la fin, Ross Doyle s’est retrouvé face à David Redvers, qui a commencé à lever la main à 500.000 euros. Il a finalement dû monter jusqu’à 600.000 euros pour faire plier son adversaire. David Redvers était accompagné par Son Altesse le cheikh Fahad Al Thani, et il nous a confié : « J’ai acheté Hot Streak à ce même consignor, et il est devenu gagnant de Groupe… Reinaldo Souza m’a dit qu’il avait un poulain aussi bon, et je n’ai pas été déçu quand je l’ai vu ! Il a fait un breeze exceptionnel. Il a aussi un superbe modèle. 600.000 euros, c’est sûr que c’est beaucoup d’argent, mais vu son pedigree, quand il aura gagné un maiden, nous ne pourrons plus l’acheter ! Pour le moment, il va aller à Longholes, le centre de préentraînement du cheikh Fahad à Newmarket, puis nous déciderons s’il reste en Angleterre ou s’il vient en France. » Cette vente constitue un record pour l’entité irlandaise de Mayfield Stables, dirigée par Reinaldo Souza et Tonia Browne, la fille de Willie Browne. Tonia Browne nous a expliqué : « Ce poulain méritait de faire un tel prix ! Il fait tout facilement… C’est la meilleure vente que nous ayons jamais réalisée depuis que nous présentons aux breeze up, c’est-à-dire depuis six ans. » Côté pedigree, le poulain est le quatrième produit d’une mère restée inédite, Happy Land (Refuse to Bend), mais sœur de Creaking Board (Night Shift), lauréate des Hollywood Starlet Stakes (Gr1). Il avait été acheté 100.000 £ à Tattersalls par Richard Knight.

Charlie Gordon Watson craque pour Siyouni

#110   F   Siyouni & Acatama, par Efisio   400.000 €

   Acheteur : Charlie Gordon Watson

   Vendeur : The Channel Consignment

Cette fille de Siyouni avait été achetée 250.000 euros par Alex Solit et Jason Litt lors de la vente d’août Arqana, dans un premier temps dans le but d’être exportée aux États-Unis. Elle est finalement revenue sur le ring d’Arqana pour cette breeze up, étant adjugée 400.000 euros à Charlie Gordon Watson, qui a eu le dernier mot sur Simon Crisford. C’est une sœur d’Odeliz (Falco), gagnante du Darley Prix Jean Romanet et du Premio Lydia Tesio (Grs1), qui avait été achetée 22.000 euros yearling à Arqana. Toute la famille descend de la championne Trillion, d’où Triptych, d’où Trêve… Charlie Gordon Watson a expliqué : « Je l’ai achetée pour un nouveau client. C’est une très jolie pouliche. La sœur a gagné au niveau Gr1 l’an dernier. Je trouve qu’elle avait un meilleur pedigree que la pouliche par Frankel et celle par Redoute’s Choice [lots 70 et 89n ndlr] et elle s’est avérée beaucoup moins chère ! »

Laurent Benoît investit dans une famille qu’il connaît bien

#88   M   Invincible Spirit & Spinamix, par Spinning World   320.000 €

   Acheteur : Broadhurst Agency

   Vendeur : Mocklershill

Fils du confirmé Invincible Spirit, ce poulain est aussi issu d’une poulinière qui a largement fait ses preuves. Spinamix (Spinning World) est en effet à l’origine de six produits black type, dont Tucuman (Hawk Wing), lauréat du Prix Ridgway (L) avant d’être exporté à Hongkong. C’est un homme qui connaît bien cette famille qui a mis l’enchère la plus élevée, à 320.000 euros : Laurent Benoît avait en effet déjà acheté ses frères Spinacre et Tucuman. Le courtier nous a simplement confié qu’il sera entraîné par André Fabre. Le poulain était présenté par Mocklershill.

Un superbe pinhooking pour Larissa Kneip

#34   M   Sepoy & Kocooning, par King’s Best   300.000 €

   Acheteur : Blandford Bloodstock

   Vendeur : Haras de Saint-Arnoult

Sepoy a signé ce vendredi son premier gagnant européen à Newmarket. L’étalon s’est à nouveau mis en évidence le lendemain grâce au lot 34, un mâle présenté par le haras de Saint-Arnoult, qui réalise avec un superbe coup de pinhooking. Larissa Kneip avait en effet acheté le poulain pour 30.000 euros à Arqana au mois d’août. Quelques mois plus tard, la somme a été multipliée par dix, et c’est Richard Brown, de Bandford Bloodstock, qui a signé le bon à 300.000 euros. Le courtier nous a dit : « Sepoy réalise de très beaux débuts au haras et ce poulain ressemble beaucoup à son père. Il a été très impressionnant avant la vente, notamment lors de son breeze. Je l’ai acheté pour un client existant. » C’était un grand moment de bonheur pour Larissa Kneip, félicitée par Lucie Lamotte (La Motteraye Consignment), qui avait présenté le poulain yearling aux ventes, et par Benoît Jeffroy (Scea des Prairies), qui l’a élevé, en association avec l’Earl de la Béguerie. Larissa Kneip nous a confié : « Le poulain était déjà très beau yearling, et je n’avais pas compris pourquoi les enchères n’étaient pas plus montées. Il a été bien élevé et bien présenté, c’est un beau travail d’équipe et la plus belle vente que j’aie réalisée ! Le poulain n’a jamais posé de problème, il fait tout très facilement. Des poulains comme lui, on rêve de les entraîner ! » Ce poulain est un fils de Kocooning (King’s Best), donc un petit-fils de la rapide Zelding (Warning), gagnante du Prix du Bois (Gr3) et mère notamment de Beauty is Truth (Pivotal), lauréate du Prix du Gros Chêne (Gr2), et de Glorious Sight (Sinsgpiel), deuxième d’une Poule d’Essai des Pouliches (Gr1).

Un Galileo pour le Dr Johnny Hon

#10   M   Galileo & Ecoutila, par Rahy   275.000 €

   Acheteur : Charlie Gordon Watson

   Vendeur : The Channel Consignment

Un des deux produits de Galileo (Sadler’s Wells) de la vente, Hurricane Zar (Galileo) a fait monter les enchères jusqu’à 275.000 euros. C’est Charlie Gordon Watson qui a eu le dernier mot. Le poulain est un frère de trois black type : Enticement (Montjeu), double gagnante de Listed et placée des Musidora Stakes (Gr3), Loyalty (Dansili), placé de Listed, et Surfrider (Dansili), gagnant du Prix Djebel (Gr3) et troisième du Prix de la Forêt (Gr1). Il s’agit d’une souche "Wertheimer", celle de Soundings (Mr Prospector), donc de la famille – entre autres – de Dicton (Lawman), candidat ce dimanche à la Poule d’Essai des Poulains (Gr1). Charlie Gordon-Watson a expliqué : « Il est par le meilleur étalon du monde. Il a fait un bon breeze, mais il est encore enrobé. Il a un beau pedigree et il n’est jamais simple d’acheter des chevaux comme celui-là. Il va aller en Angleterre : je l’ai acheté pour le Dr Johnny Hon, qui a juste trois chevaux à l’entraînement là-bas. » D’origine hongkongaise, le Dr Johnny Hon a trois chevaux à l’entraînement chez Ed Dunlop, dont le 2ans Global Applause, lequel a offert un premier succès à l’étalon Mayson (Invincible Spirit).

Anthony Stroud avait les clés de l’établissement

#139   M   Lawman & Quixotic, par Pivotal   275.000 €

   Acheteur : Stroud Coleman Bloodstock Ltd

   Vendeur : Sherbourne Lodge Stables

Acheteur du lot 1 de cette breeze up Arqana, Anthony Stroud avait les clés de l’établissement puisqu’il a aussi acheté le tout dernier lot, le lot 139, une des quatre wild-cards. Au côté de Simon Crisford, il a eu le dernier mot sur Charlie Gordon Watson. Ce dernier avait battu Simon Crisford sur le lot 110, une pouliche par Siyouni adjugée 400.000 euros. Le poulain appartient à la famille Virtual (Pivotal), gagnant des Lockinge Stakes (Gr1), d’Iceman (Polar Falcon), gagnant des Coventry Stakes (Gr2), et est un descendant d’Exclusive Order, gagnante du Prix Maurice de Gheest (Gr1). Anthony Stroud a expliqué : « Il va aller chez Simon Crisford, mais on ne sait pas encore pour quel propriétaire. J’avais vu le poulain à Newmarket avant de le revoir ici et il m’a beaucoup plu. »

Redoute’s Choice en vue avec ses 2ans

#61   M   Redoute’s Choice & Peinted Song, par Unbridled’s Song   250.000 €

   Acheteur : Charlie Gordon-Watson

   Vendeur : The Channel Consignment

Ce poulain fait partie de la première production de Redoute’s Choice, dont les yearlings avaient été très bien accueillis l’an dernier. Il avait d’ailleurs été acheté 185.000 euros au mois d’août à Deauville. Présenté par The Channel Consignment, c’est le deuxième produit de Peinted Song (Unbridled’s Song), placée de Listed et petite-fille de Peinture Bleue, la mère du crack Peintre Célèbre (Nureyev). Très actif lors de cette vente, Charlie Gordon-Watson a signé un nouveau bon lors de cette vente, celui-ci s’élevant à 250.000 euros. Il nous a confié : « J’aime beaucoup Redoute’s Choice. Le poulain est très athlétique. Il s’était fait un peu mal à un genou en trébuchant, mais il a récupéré très vite. Il a beaucoup de qualité. Il va aller à l’entraînement chez Ed Dunlop. »

Le frère de Reggane comme consolation

#67   M   Exceed and Excel & Reine Zao, par Alzao   240.000 €

   Acheteur : Richard Knight

   Vendeur : Knockanglass Stables

Ce poulain n’est autre que le frère de Reggane (Red Ransom), la gagnante des EP Taylor Stakes (Gr1). Présenté par Knockanglass Stables et fils d’Exceed and Excel, il a fait grimper les enchères jusqu’à 240.000 euros. C’est Richard Knight qui l’a acheté, nous expliquant : « Je l’ai acheté pour le cheikh Abdullah Almalek Alsabah, qui a eu la tristesse de perdre son 3ans Areen à York le 12 mai, d’une crise cardiaque. Alors nous voulions essayer de le remplacer. Ce poulain a fait un très bon breeze, il était présenté par un bon professionnel, et nous aimons beaucoup son père, Exceed and Excel. Je ne sais pas encore chez quel entraîneur il va aller. » Ce poulain avait été acheté 58.000 euros en octobre.

Charlie Gordon Watson pour Al Shaqab

#51   F   Distorted Humor & Ms. Margaret H., par Point Given   220.000 €

   Acheteur : Charlie Gordon Watson pour Al Shaqab Racing

   Vendeur : Gaybrook Lodge Stud

Charlie Gordon Watson est monté jusqu’à 220.000 euros pour le seul produit de l’américain Distorted Humor (Forty Niner) de la vente. La pouliche possède une origine totalement américaine, la mère étant Ms. Margaret H. (Point Given), placée de Gr1 aux États-Unis. Il s’agit du premier produit vivant de la jument. Le courtier a expliqué : « C’est une belle pouliche, professionnelle et sérieuse. Elle est par un très bon étalon et sa mère était aussi une très bonne jument. Je l’ai achetée pour Al Shaqab Racing et je ne sais pas où elle va aller à l’entraînement. Le prix me semble justifié. »

Big Bad Bob lance les hostilités

#1   F   Big Bad Bob & Daidoo, par Shamardal   200.000 €

   Acheteur : Stroud Coleman Bloodstock

   Vendeur : Grove Stud

Dès le premier lot de la vente, les enchères sont montées, et cette fille de Big Bad Bob, disparu récemment, a généré une belle bataille entre Stephen Hillen, dans la salle, David Redvers, au restaurant, et Anthony Stroud, dans le couloir. C’est ce dernier qui l’a emportée, moyennant 200.000 euros. La pouliche était présentée par Grove Stud, et c’est le troisième produit de sa mère, Daidoo (Shamardal), restée inédite en compétition. Daidoo est une sœur d’Abraxa (Verglas), gagnante de Listed en Allemagne. Mais plus que son pedigree, c’est l’attitude de la pouliche qui a séduit Anthony Stroud, qui nous a déclaré : « C’est une très jolie pouliche, qui a réalisé un très bon temps hier, dans une belle action. Elle est présentée par un bon consignor. Je l’ai achetée pour un client existant. » La pouliche avait été achetée 35.000 euros à la vente v.2 d’Arqana, alors qu’elle était présentée par le haras de l’Hôtellerie. Elle permet donc un joli coup de pinhooking à Brendan Holland.

Charlie Gordon-Watson et Lope de Vega…

#98   M   Lope de Vega & Undercover Glamour, par Kingmambo   200.000 €

   Acheteur : Charlie Gordon-Watson

   Vendeur : Mocklershill

Juste après la victoire de Belardo (Lope de Vega) dans les Al Shaqab Lockinge Stakes (Gr1), Lope de Vega a connu un certain succès à cette breeze up, en commençant par le lot 98, présenté par Mocklershill. Ce poulain né fin avril est un descendant d’Elegance in Design, qui a notamment produit Dance Design, une lauréate des Oaks (Gr1). Charlie Gordon-Watson nous a confié : « J’aime beaucoup Lope de Vega, et ce poulain a réalisé un très bon breeze. Il est né tard et je pense qu’il est plutôt né pour réussir à 3ans. Il va aller à l’entraînement chez Ed Dunlop. »

#19   F   Lope de Vega & French Lady, par Entrepreneur   160.000 €

   Acheteur : Charlie Gordon-Watson

   Vendeur : Mocklershill

Cette pouliche issue de Lope de Vega est le cinquième produit d’une très bonne jument de course, French Lady (Entrepreneur), qui fut deuxième des Oaks australiennes (Gr1). Elle a déjà donné un black type avec Coup (Empire Maker), lauréate de Listed aux États-Unis. Achetée 100.000 euros foal à Goffs par Amanda Skiffington, elle était présentée par Mockershill et c’est Charlie Gordon-Watson qui a eu le dernier mot à 160.000 euros. Le courtier nous a expliqué : « C’est une belle pouliche, avec du modèle, et qui se déplace très bien. J’aime beaucoup son père, Lope de Vega. Je l’ai achetée pour Al Shaqab Racing et elle va rester en France. »

Un Excelebration pour Jean-Claude Rouget

#65   M   Excelebration & Priceoflove, par Inchinor   200.000 €

   Acheteur : Mandore International Agency

   Vendeur : Mocklershill

Racheté 58.000 livres à la dernière vente d’octobre Tattersalls, ce fils d’Excelebration (Exceed and Excel), dont les premiers produits ont 2ans, a été adjugé 200.000 euros à Nicolas de Watrigant (Mandore International Agency). Le poulain descend de Dancing Rocks et appartient donc à la famille de Footstepsinthesand. Nicolas de Watrigant a expliqué : « Il a été acheté pour Al Shaqab Racing et il ira à l’entraînement chez Jean-Claude Rouget. C’est un beau poulain, qui bouge bien. »

Peter Doyle surfe sur la vague Choisir

#121   M   Choisir & Arikaria, par Sri Pekan   180.000 €

   Acheteur : Peter Doyle

   Vendeur : Bansha House Stables

Acheté 33.000 euros à la vente v.2 Arqana par Emerald Bloodstock, ce fils du champion australien Choisir a été acheté 180.000 euros par Peter Doyle. C’était le seul produit de l’étalon dans cette breeze up. C’est un fils d’Arikaria (Sri Pekan), gagnante du Prix des Sablonnets (L) en 2002. Le poulain descend d’une famille maternelle allemande, celle de Santina (Gimont), placée d’un Prix de Diane allemand (Gr2). Le poulain va repartir en Angleterre, comme nous l’a expliqué Peter Doyle : « Il va rejoindre les boxes de Richard Hannon, mais je ne sais pas encore pour quel propriétaire. C’est un très joli poulain et j’aime beaucoup Choisir, qui est un "top étalon", père notamment d’Olympic Glory. Il peut donner des sprinters tout comme des milers. De plus, le meilleur 2ans irlandais pour le moment est par Choisir [Psychedelic Funck, invaincu en deux sorties, ndlr]. »

Des risques payants pour Philip Prévost-Baratte

#116   F   Sepoy & Alpen Glen, par Halling   170.000 €

   Acheteur : SackvilleDonald

   Vendeur : Écurie Prévost-Baratte

Philip Prévost-Baratte n’avait pas caché les attentes qu’il plaçait dans cette fille de Sepoy, sœur de Montalbano (Monsieur Bond), plusieurs fois placé de Listed. La pouliche avait réalisé un joli breeze, et elle a tapé dans l’œil d’Alastair Donald, qui est monté jusqu’à 170.000 euros pour l’emporter. Le courtier nous a dit : « Je l’ai achetée pour un client de Hongkong, et elle va aller à l’entraînement chez Ed Walker. Nous voulions un mâle, mais nous avons été battus sur ceux que nous aimions, et je lui ai dit qu’il y avait cette pouliche, qui m’avait beaucoup plu hier lors de son breeze. Je pensais même la payer plus cher que cela. Sepoy a très bien commencé en Europe. » La pouliche avait été achetée 95.000 euros yearling ici, en août dernier.

Le joli score de Lonhro

#105   M   Lonhro & War Tigress, par War Chant   160.000 €

Acheteur : Blandford Bloodstock

Vendeur : Brown Island Stables

Lonhro n’avait que deux produits catalogués, mais il réalise un beau score, le premier ayant été vendu 130.000 euros, et celui-ci 160.000 euros. Il s’agit du deuxième produit de War Tigress (War Chant), gagnante de Listed en Grande-Bretagne. Richard Brown, de Blandford Bloodstock, a mis l’enchère gagnante et nous a déclaré : « Je suis un grand fan de Lonhro. Ce poulain a effectué un excellent breeze, et il a montré un excellent tempérament aussi bien sur la piste que dans les ronds. Il sera entraîné en Grande-Bretagne. » Le poulain avait été acheté 72.000 $ à Keeneland.

Un Siyouni pour Qatar Racing

#102   M   Siyouni & Visualize, par Medicean   150.000 €

Acheteur : David Redvers

Vendeur : The Channel Consignment

David Redvers et Son Altesse le cheikh Fahad Al Thani étaient déjà partis lorsque le lot 102, un fils de Siyouni, est entré sur le ring. Il a été adjugé 150.000 euros et devrait donc venir grossir les rangs de Qatar Racing. Il s’agit de la famille d’Hooray, gagnante des Cheveley Park Studs, de Dazzle, gagnante des Cherry Hinton Stakes, ou encore d’Humoresque, gagnante d’un Prix Pénélope (Gr3). The Channel Consignment avait acheté le poulain yearling à la vente d’octobre Arqana, moyennant 95.000 euros.

William Muir se console

#85   F   Zoffany & Small Sacrifice, par Sadler’s Wells   145.000 €

Acheteur : William Muir

   Vendeur : Grove Stud

« J’avais essayé d’acheter le Frankel [le lot 70, racheté 280.000 euros, ndlr], mais je trouvais que c’était un peu cher ! » William Muir s’est consolé en achetant le lot 85, une fille de Zoffany, cousine de Vert de Grèce (Verglas), gagnant du Critérium international, et appartenant à la famille de Dress to Thrill et Free Eagle. William Muir a eu le dernier mot sur Nicolas de Watrigant. Grove Stud avait acheté la pouliche 120.000 euros yearling à Goffs. William Muir a ajouté : « J’aime beaucoup Zoffany, c’est un très bon étalon. C’est juste une très belle pouliche. Je l’estimais dans un prix de ce type. La famille maternelle est très bonne et c’est important en vue de sa future carrière au haras. »

Stephen Hillen continue de croire en Equiano

#26   M   Equiano & Hope Island, par Titus Livius   140.000 €

   Acheteur : Stephen Hillen

   Vendeur : Grove Stud

Stephen Hillen a déjà eu de la réussite avec Equiano, ayant acheté à la Craven Breeze Up 2014 Strath Burn (Equiano), depuis gagnant de Gr3 et deuxième du Betfred Sprint Cup (Gr1). Le courtier est monté jusqu’à 140.000 euros pour le lot 26, appartenant à la famille de Old Vic, ayant le dernier mot sur Alessandro Botti. Il nous a expliqué : « Il va aller chez David Simcock et il va donc repartir à Newmarket. J’aime beaucoup Equiano et je crois beaucoup en cet étalon. Je suis sûr que Strath Burn va remporter son Gr1 cette année. Et j’ai déjà eu de la chance dans le passé avec Grove Stud, leur ayant acheté The Grey Gatsby ! » Le poulain avait été acheté 23.000 euros yearling à Tattersalls par Alpha Bloodstock.

Peter Doyle pour Al Shaqab Racing

#39   M   Teofilo & Luminaria, par Danehill   130.000 €

   Acheteur : Peter & Ross Doyle Bloodstock Ltd

   Vendeur : Lynn Lodge Stud

Lynn Lodge Stud avait racheté ce fils de Teofilo moyennant 32.000 euros à Tattersalls et l’a finalement vendu 130.000 euros lors de cette breeze up Arqana. C’est Peter Doyle qui a eu le dernier mot pour ce neveu de Luminata (Indian Ridge), placé des Moyglare Stud Stakes et du Prix Marcel Boussac (Grs1). Il a expliqué : « Je l’ai acheté pour Al Shaqab Racing et je ne sais pas encore s’il va rester en France ou non. C’est un beau poulain imposant, qui se déplace très bien. Il s’est bien comporté lors de son breeze. »

Myboycharlie reprend des couleurs

#47   M   Myboycharlie & Melandia, par One Cool Cat   120.000 €

   Acheteur : Charlie Gordon-Watson

   Vendeur : Mocklershill

Parallèlement aux résultats de Camprock ou Cheikeljack, Myboycharlie a bénéficié d’un regain de popularité aux ventes, et le lot 47, présenté par Mocklershill, a fait monter les enchères jusqu’à 120.000 euros. C’est Charlie Gordon-Watson qui a signé le bon pour ce premier produit d’une sœur de Society Rock (Rock of Gibraltar), gagnant des Golden Jubilee Stakes et du Sprint Cup (Grs1). Le courtier nous a dit : « C’est un très beau poulain, qui ira à l’entraînement chez Luca Cumani. Pour moi, Myboycharlie est sous-coté, alors qu’il produit très bien. » Ce poulain est issu de la vente v.2 d’Arqana, où il avait été acheté pour 30.000 euros.