Les jeunes sprinters peuvent prendre le pouvoir

Autres informations / 21.05.2016

Les jeunes sprinters peuvent prendre le pouvoir

INTERNATIONAL

CURRAGH (IE), SAMEDI

WEATHERBYS IRELAND GREENLANDS STAKES (GR2)

Les jeunes sprinters peuvent prendre le pouvoir

Ils sont huit au départ des Greenlands Stakes (Gr2), sprint sur 1.200m disputé au Curragh et souffrant peut-être de la concurrence des Temple Stakes (Gr2), sprint de 1.000m disputés ce même samedi à Haydock.

Ce Gr2 est moins relevé que le sprint de Haydock mais il pourrait permettre d’apporter quelques enseignements. En effet, quatre des huit concurrents sont des 4ans et, cette année, les sprinters se cherchent un nouveau leader. En 2015, c’était le 3ans Muhaarar (Oasis Dream), désormais retraité. Les 4ans peuvent prendre le pouvoir. Edward Lynam aura deux pensionnaires en piste : le bien connu Moviesta (Hard Spun), troisième d’un Qatar Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1), qui peine à retrouver son meilleur niveau depuis l’automne dernier. L’entraîneur compte aussi sur le 4ans Fort del Oro (Lope de Vega), qui a effectué une bonne rentrée dans une Listed à Naas et monte de catégorie avec des ambitions.

Richard Fahey aligne Don’t Touch (Dutch Art), dont la "musique" est simple : six sorties, six victoires. Ses limites sont inconnues et il passe un test ce samedi. Forgé à l’école des handicaps, il vient de remporter facilement une course à conditions et passe donc à l’étape supérieure. Plaisant pour sa rentrée, le 4ans Mobsta (Bushranger) vient de décevoir dans les Abernant Stakes (Gr3) à Newmarket. Il n’est pas des plus réguliers mais, dans un bon jour, il peut faire l’arrivée. Enfin, dernier 4ans en lice, Dick Whittington (Rip van Winkle) effectue sa rentrée. Gagnant des Keeneland Phoenix Stakes (Gr1) à 2ans, il a dû faire l’impasse sur la majeure partie de la saison 2015. Il n’a pas couru depuis plus d’un an et est à revoir.

Du côté des chevaux d’âge, on retrouve Gordon Lord Byron (Byron), qui n’a pas montré son vrai visage depuis plusieurs mois. Pour sa rentrée, il a conclu dernier décollé des Gladness Stakes (Gr3) mais ses analyses après la course étaient mauvaises. Il doit se rattraper ce samedi. Quant à Maarek (Pivotal), il a déçu en trois sorties cette année et ses plus belles années semblent derrière lui.