Makahiki prive christophe lemaire du derby du bout du nez

Autres informations / 30.05.2016

Makahiki prive christophe lemaire du derby du bout du nez

INTERNATIONAL

TOKYO (JP), DIMANCHE

TOKYO YUSHUN-DERBY (GR1)

Makahiki prive Christophe Lemaire du Derby du bout du nez

Le verdict du Tokyo Yushun-Derby japonais (Gr1) est dans un sens clair, limpide et incontestable : il confirme l’enseignement des Satsuki Sho-2.000 Guinées (Gr1), puisque les cinq premiers de ce Derby sont tout simplement les cinq premiers des "Guinées", mais dans un ordre différent.

C’est Makahiki (Deep Impact) qui s’est imposé, au balancier, devant Satono Diamond (Deep Impact) et Christophe Lemaire. Les deux poulains ont été vus presque ensemble durant le parcours, à mi-peloton, avec Dee Majesty (Deep Impact), futur troisième, juste derrière eux. Dans la ligne droite, Makahiki a eu un peu de mal à trouver le passage à trois cents mètres du poteau, avant de bien accélérer en pleine piste, dépassant Air Spinel (King Kamehameha), et de résister jusqu’au bout au retour de Satono Diamond à son extérieur. Un nez les sépare finalement au passage du poteau, Dee Majesty étant troisième à une demi-longueur.

Air Spinel et Leontes (King Kamehameha) sont de nouveau quatrième – à deux longueurs – et cinquième. Ces deux poulains ont été les deux meilleurs 2ans de leur génération mais ont trouvé plus fort qu’eux cette année, même si Leontes s’est montré brillant à l’arrière et a conclu très vite.

Les trois as d’une génération dorée. Si les 2.000 Guinées avaient révélé trois excellents poulains, l’ordre d’arrivée n’était cependant pas celui que l’on pouvait attendre. Dee Majesty s’imposait nettement, mais Makahiki avait fini très fort pour prendre la deuxième place tandis que Satono Diamond avait été malheureux. Ce Derby confirme que les trois poulains sont bien les meilleurs de leur génération, mais les deux notes des "Guinées" ont pris leur revanche sur le vainqueur, qui affiche un niveau similaire. Makahiki, Satono Diamond et Dee Majesty sont tous trois engagés dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) et, s’ils font le déplacement à Chantilly, ils auront une vraie chance à défendre.

Avant les 2.000 Guinées, Christophe Lemaire avait dû faire le choix entre Makahiki et Satono Diamond, qu’il avait pilotés auparavant et qui arrivaient invaincus sur le premier classique japonais pour les mâles. On ne peut pas dire qu’il se soit trompé, car les deux poulains sont du même niveau et Satono Diamond aurait même pu s’imposer avec quelques mètres de plus. Il faut préciser que Satono Diamond a perdu un fer dans la ligne d’en face, ce qui ne l’a certainement pas aidé.

Deux autres concurrents de ce Derby sont aussi engagés dans l'"Arc" : Mount Robson (Deep Impact) et Vanquish Run (Deep Impact). Mount Robson court plutôt bien pour prendre la septième place, après être très mal sorti des stalles et traçant une belle ligne droite. Vanquish Run, premier produit de Lily of the Valley XX (Galileo), est quant à lui treizième. Il a dû évoluer en épaisseur et a faibli dès l’entrée de la ligne droite. Il sera mieux sur plus court.

Deep Impact au sommet

Deep Impact avait six produits au départ de ce Derby japonais. Il est le père des trois premiers de ce classique, qui étaient aussi les trois premiers des 2.000 Guinées. L’étalon a aussi donné Sinhalite (Deep Impact), gagnante des Yushun Himba-Oaks (Gr1) et deuxième – au balancier – de Jeweler (Victoire Pisa) dans les Oka Sho-1.000 Guinées (Gr1).

L’Argentine à l’honneur. Makahiki et Satono Diamond ont en commun d’être des fils de Deep Impact, mais pas uniquement. Les deux poulains descendent de familles maternelles argentines. La mère de Makahiki, Wikiwiki (French Deputy), est née au Japon et était une bonne pouliche, mais pas une pouliche de Groupe. Sa deuxième mère est en revanche Real Number (Rainbow Corner), gagnante du Premio Gilberto Lerena (Gr1, dirt) à Palermo et fille de Numeraria (Southern Halo), elle aussi gagnante de Gr1 en Argentine. Makahiki a été élevé par son propriétaire, Kaneko Makoto, qui a déjà remporté le Derby japonais grâce aux champions Deep Impact (Sunday Silence) et King Kamehameha (Kingmambo). Il n’a d’ailleurs pas hésité à comparer Makahiki à ses deux champions, ce qui est parlant.

Satono Diamond est quant à lui le premier produit de la jument argentine Malpensa (Orpen), gagnante de trois Grs1 dans son pays natal. On retrouve aussi le sang de Southern Halo – l’équivalent argentin de Sunday Silence – dans son pedigree, via sa deuxième mère, Marsella. Rappelons que Satono Diamond avait été le troisième top price de la vente de la J.R.H.A. 2013 chez les foals : il avait été acheté environ 1.465.000 euros. Le troisième top price était Vanquish Run, acheté lui environ 850.000 euros.

Pour voir la course, cliquez ici : https://youtu.be/kafvOHgisoU?t=3m42s

Côté chronos…

TOKYO YUSHUN-DERBY

Gr1, 3ans, 2.400m, 3.500.000 €

1er    MAKAHIKI (M3)                     Y. Kawada

          (Deep Impact & Wikiwiki, par French Deputy)

          Pr./El. : Kaneko Makoto

          Entr. : Yasuo Tomomichi

2e      SATONO DIAMOND (M3)      C. Lemaire

          (Deep Impact & Malpensa, par Orpen)

          Pr. : Hajime Satomi

          El. : Northern Racing

          Entr. : Yasutoshi Ikee

3e      DEE MAJESTY (M3)                M. Ebina

          (Deep Impact & Hermes Tiara, par Brian’s Time)

          Pr. : Masaru Shimada

          El. : Masaru Shimada

          Entr. : Yoshitaka Ninomiya

Écarts : Nez, ½ L, 2 L (18 partants). Temps : 2’24’’00