Minotaur, quel gentil cheval

Autres informations / 26.05.2016

Minotaur, quel gentil cheval

COMPIÈGNE, JEUDI

PRIX DE VILLERS-COTTERÊTS (B)

Minotaur, quel gentil cheval

Le "tout sur le tout" a fonctionné une nouvelle fois avec Minotaur (Azamour). Le pensionnaire de Nicolas Clément est resté invaincu en 2016 en trois sorties, survolant le Prix de Villers-Cotterêts (B). Minotaur continue de progresser sur l’échelle des valeurs (45,5 avant ce succès), lui qui atteint son apogée à l’âge de 4ans, et il faut l’attendre désormais au niveau des courses black types, dans lesquelles il a les moyens de briller.

Ce représentant de l’association entre Catherine Wills et David Howard est entraîné par Nicolas Clément. L'entraîneur, qui doit remercier le ciel chaque matin en voyant Minotaur, a raconté au micro d’Equidia : « Minotaur a très bien accéléré. Pour l’instant, son programme s’enchaîne bien et cela lui a permis de rester invaincu en trois sorties. C’est un cheval tardif, assez important physiquement, et qui manquait de masse musculaire. On peut espérer le voir briller au niveau Listed et son prochain objectif se situe à ce niveau, dans le Prix La Moskowa. Ensuite, on peut penser à des courses comme le Prix Maurice de Nieuil ou le Grand Prix de Deauville si tout se passe bien. »

 

Un rachat de Tattersalls. Élevé par St Clare Stud, Minotaur est un fils d’Azamour, disparu en 2014 et à qui l’on doit notamment Valyra XX et Dolniya. Minotaur a été racheté 5.000 euros à Tattersalls, en octobre 2013 (book 2). Sa mère, Mycenae (Inchinor), n’a pas couru et est une fille de Mythic (Zafonic), placée de Listed. Dans cette souche, on retrouve Sir Gerry, lauréat des Gimcrack Stakes (Gr2) à 2ans.

 

FICHE TATTERSALLS