Talismanic, spring master et les autres

Autres informations / 24.05.2016

Talismanic, spring master et les autres

SAINT-CLOUD, LUNDI

PRIX DE L’AVRE (L)

Talismanic, Spring Master et les autres

Le Prix de l’Avre (L) a livré un verdict sans appel. Le lauréat, Talismanic (Medaglia d’Oro), s’est imposé avec une certaine marge, tout en ayant penché sur sa droite, et son dauphin, Spring Master (Mastercraftsman), qui n’a débuté que cette année, trace une ligne droite pleine de promesses. Ces deux poulains ont nettement dominé le reste du lot sur cette piste jugée très lourde. Il est possible de les revoir le 19 juin à Chantilly, à l’occasion du Prix du Lys Longines (Gr3), la préparatoire de référence au Juddmonte Grand Prix de Paris.

Talismanic effectuait ici une petite rentrée. En effet, ce représentant de Godolphin n’avait pas été revu depuis sa deuxième place du Prix Maurice Caillault (L) derrière Apilobar (Slickly), le 12 mars. Représentant de la casaque Godolphin, Talismanic est en plein épanouissement, et il a prouvé qu’il était taillé pour la distance de 2.400m. Son profil se rapproche de celui d’un cheval comme Cavalryman (Halling), qui s’est pleinement révélé à la mi-saison de ses 3ans. Talismanic était monté par Mickaël Barzalona qui a indiqué au micro d’Equidia : « La distance plus longue lui a plu. Le terrain aussi, mais ça, c’était un vrai point d’interrogation. Il y a eu du train dans la course. Ensuite, dans la ligne droite, il a bien tenu son accélération jusqu’au bout. C’était plutôt plaisant. »

En plus d’être engagé dans le Grand Prix de Paris, Talismanic dispose d’un engagement pour le prochain Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). C’est également le cas de Spring Master, très bon deuxième. Il a souvent galopé par à-coups, étant presque endormi à l’arrière du peloton. Il a bien accéléré dans la phase finale et la deuxième place de ce poulain immature, qui n’a débuté qu’en avril et n’en était qu’à sa troisième sortie, est prometteuse.

Talismanic n’est pas le seul "Medaglia d’Oro" qui réussit en terrain lourd. Talismanic est un fils de l’étalon américain Medaglia d’Oro. Comme l’a indiqué Mickaël Barzalona, il y avait donc un léger doute sur son aptitude au terrain lourd. Talismanic s’en est finalement bien sorti et ce n’est pas le premier produit fils de Medaglia d’Oro dans ce cas. En effet, récemment, Spectroscope a ouvert son palmarès à Chantilly sur une piste assez souple et, en 2009, Passion for Gold avait gagné en terrain lourd le Critérium de Saint-Cloud (Gr1).

Un fils de Magic Mission. Élevé par Darley, Talismanic est un fils de Magic Mission (Machiavellian) qui a débuté sa carrière en France, chez André Fabre. Elle s’est notamment classée deuxième du Prix Chloé (Gr3) avant de gagner en septembre une course à conditions au Croisé-Laroche. Elle a ensuite été exportée aux États-Unis où elle a gagné un Gr3 à Hollywood Park. La troisième mère de Talismanic est Capo di Monte, gagnante de Gr3 et placée dans les Sun Chariot Stakes (Gr2 à l’époque). Sous la quatrième mère, on retrouve le nom du grand champion Deep Impact.

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’36’’62

1.000m à 600m : 30’’30

600m à 400m : 12’’49

400m à 200m : 11’’79

200m à l’arrivée : 12’’04

Temps total : 2’46’’24