Tribune libre -  l’europe de l’élevage à deauville - par loïc malivet, président du syndicat des éleveurs

Autres informations / 31.05.2016

Tribune libre - l’europe de l’élevage à deauville - par loïc malivet, président du syndicat des éleveurs

TRIBUNE LIBRE

L’Europe de l’élevage à Deauville

Par Loïc Malivet, président du Syndicat des éleveurs

« Certains se souviendront du 15 mai 2016 comme d’une belle journée ensoleillée, d’autres comme le point de départ d’un débat passionné entre défenseurs de Longchamp et adeptes de la ligne droite deauvillaise ; le Syndicat des éleveurs gardera quant à lui en mémoire le grand pas en avant accompli par les associations d’éleveurs européennes dans la construction d’une véritable alliance. En plus des Poules d’essai, Deauville accueillait, en effet, pendant le weekend de la Pentecôte, la 22e Assemblée générale de la Fédération européenne des éleveurs de pur-aang anglais (Eftba) regroupant dix-huit pays.

Une des plus belles réussites de cette journée est le dialogue constructif mis en place entre la Fédération et le laboratoire Zoetis. La pénurie de vaccins Equip EHV1.4 qui a touché plusieurs pays européens à la veille de la saison de monte 2016 continue de faire peser une véritable menace pour l’ensemble de la filière. C’est pourquoi l'Eftba s’est battue pour obtenir l’assurance que ce produit sera de nouveau disponible pour tous dès le début de l’été. Zoetis s’est engagé à rechercher un nouveau procédé de fabrication permettant de limiter les risques de récidive d’une telle situation. Le comité vétérinaire de l'Eftba a dès maintenant commencé à s’atteler à de nouveaux sujets fondamentaux pour l’élevage, comme la question de l’utilisation des tests génomiques dans la sélection et la position à adopter face à la dernière résurgence de peste équine en Afrique du Sud.

Ce rapprochement des éleveurs avec l’industrie pharmaceutique les a confortés dans leur volonté de créer des ponts avec les autres secteurs liés au cheval et aux courses, comme par exemple le monde des assurances. Cette Assemblée générale a également été l’occasion de renforcer les liens avec les autorités hippiques, internationale (Fiah) et européenne (Emhf) afin de replacer l’élevage au cœur des enjeux et des discussions au niveau mondial.

Enfin, cette réunion a été l’occasion de partager les difficultés rencontrées dans tous les pays européens et de noter que le premier enjeu d’aujourd’hui est d’assurer un financement durable des courses. Un état des lieux des initiatives et des systèmes vertueux existant dans certains pays pourrait permettre de construire un modèle et un discours commun à défendre à Bruxelles, notamment lors de la conférence sur le cheval qui aura lieu en septembre prochain au Parlement européen. »

Photo : Loïc Malivet