Tzar’s dancer renoue avec la victoire

Autres informations / 16.05.2016

Tzar’s dancer renoue avec la victoire

AUTEUIL, SAMEDI

PRIX GUILLAUME JAVOY

Tzar’s Dancer renoue avec la victoire

Lauréat du Prix du Président de la République (Gr3) et quatrième du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) en 2014, Tzar’s Dancer (Tzar Rodney) était le logique grand favori de ce Prix Guillaume Javoy. Le cheval de Marie-Cécile de Saint-Seine a renoué avec la victoire, très facilement. Il n’a rien perdu de ses moyens et peut espérer retrouver les courses de Groupe cette année. Placé à l’arrière-garde par son jockey, Wilfrid Denuault, il a été contrarié avant la rivière des tribunes, mais cela n’a pas eu d’incidence grave sur son saut à cet obstacle. Après la rivière du huit, il s’est rapproché des animateurs pour aborder le tournant final sur leurs talons. Il s’est assuré le meilleur pour sauter la double barrière et s’est détaché sur le plat, résistant nettement à la belle fin de course de Perly de Clermont (Ultimately Lucky), deuxième. Entraîneur de Tzar’s Dancer avec son père, Étienne, Grégoire Leenders nous a déclaré : « C’est un cheval que sa propriétaire a eu le mérite d’attendre. Il avait eu une déchirure musculaire et revient avec autant d’envie. Il démontre qu’il a de beaux restes. Quand il prend son action, de la double barrière au poteau, il est plaisant. Une fois devant, il attend un peu les autres. Ce succès me fait particulièrement plaisir car j’ai travaillé chez monsieur Cottin avec Guillaume Javoy [dont la mémoire était honorée dans cette course, ndlr]. C’était une bonne personne. »

Derrière Tzar’s Dancer et Perly de Clermont, c’est Attila de Sivola (Kapgarde) qui a pris la troisième place. Auteur d’une faute énorme à la rivière du huit, il aurait pu être arrêté. Mais son jockey, David Cottin, l’a laissé revenir dans la course, et bien lui en a pris puisqu’il s’est classé troisième.

 

Une famille de gagnants. Tzar’s Dancer est le fils de Steel Dancer (Kaldounévées), restée inédite, mais qui a donné Steely Dancer (Until Sundown), vainqueur de trois courses. Tzar’s Dancer est aussi le neveu de Jetty Dancer (Smadoun), qui a gagné ses cinq courses à Auteuil, dans de bons prix de série, avant de tenter sa chance dans le Prix André Michel (Gr3), sans succès.