Un de sceaux envoie un message fort à blue dragon

Autres informations / 22.05.2016

Un de sceaux envoie un message fort à blue dragon

SAMEDI À AUTEUIL

PRIX LA BARKA (GR2)

Un de Sceaux envoie un message fort à Blue Dragon

Quelle impression ! Le champion Un de Sceaux (Denham Red) a signé une véritable balade dans le Prix La Barka (Gr2) pour son retour à Auteuil. Le pensionnaire de Willie Mullins a tout de suite été parmi les premiers, se montrant brillant. Ruby Walsh l’a laissé galoper et le cheval a pris l’avantage, creusant l’écart avec ses adversaires au passage devant les tribunes. Le jockey a ensuite réussi à le reprendre dans la ligne d’en face, tout en gardant l’avantage. Au saut de la dernière haie, Un de Sceaux était sous la menace de Le Grand Lucé (Dream Well), qui s’était rapproché en face après avoir patienté parmi les derniers. Mais, sur le plat, Un de Sceaux a placé une nouvelle accélération et a passé le poteau détaché de huit longueurs devant Le Grand Lucé. Willie Mullins en profite pour remporter les deux épreuves de Groupe de la journée, lui qui a aussi décroché le Prix Questarabad (Gr3) avec Footpad (Creachadoir).

Alex de Larredya (Crillon), longuement attentiste, a bien fini pour venir prendre la deuxième place à deux longueurs et demie. Ptit Zig (Great Pretender) conserve la quatrième place, étant battu entre les deux dernières haies. Aubusson (Ballingarry) est cinquième.

Le vrai Un de Sceaux est de retour. Un de Sceaux nous a un peu laissés sur notre faim lors de la saison d’obstacle anglo-irlandaise. Il avait été dirigé sur les fences des steeple-chases de vitesse. Il a tout de même remporté son Groupe 1, le Clarence House Chase (Gr1), en début de saison. Mais il est ensuite tombé sur un Sprinter Sacré (Network) ressuscité dans le Queen Mother Champion Chase et le Celebration Chase (Grs1), et il n’y a pas vraiment eu de match. Un de Sceaux est capable de faire le steeple anglais, mais il reste un cheval d’assez petite taille, ce qui n’est pas un avantage sur les fences. Même s’il est un très bon sauteur, il peut se montrer négligent, ce qui ne pardonne pas sur les "gros" outre-Manche.

Un de Sceaux se présentait donc au départ de ce Prix La Barka avec plusieurs doutes le concernant. Sa forme, et surtout son aptitude à la distance : il découvrait les 4.300m, lui qui n’avait jamais couru sur plus long que 3.900m. Le cheval a balayé les doutes et, sur ce qu’il montre ce samedi, il serait même capable d’aller sur plus long, donc d’être dangereux dans la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Il est invaincu à Auteuil en trois sorties : Un de Sceaux est ici dans son jardin… Ruby Walsh a expliqué : « Nous ne croyions pas qu’il avait montré le meilleur de lui-même à Cheltenham. À Sandown, il avait fait plusieurs fautes : il avait été bien trop audacieux sur le ditch, dans la ligne d’en face, et je ne sais pas comment Paul Townend a réussi à rester en selle au dernier obstacle, car il avait quasiment atterri sur sa tête ! Mais, quand vous regardez ses courses de Cheltenham et de Sandown, vous constatez qu’il a toujours fini pour prendre la deuxième place, même si celle-ci lui était acquise à Prestbury Park. Nous nous doutions donc qu’il allait tenir la distance aujourd’hui, et c’est pour cela que nous sommes venus. Il fallait simplement qu’il ajuste ses sauts. Il a été très bon aujourd’hui. Il a bien sauté, il a tenu, bien voyagé. C’est une très bonne performance. »

Fils d’Edward O’Connell, propriétaire d’Un de Sceaux, Colm O’Donnell nous a déclaré : « Il y avait quelques interrogations sur le fait qu’il puisse tenir la distance. Mais nous étions confiants. Il s’est comporté comme il aime le faire : il est allé devant, il a bien sauté. Il aime Auteuil. Un de Sceaux a montré beaucoup plus de confiance lors de ce retour sur les haies. Le terrain a aussi été un vrai plus pour lui. Quand il est comme aujourd’hui, il est juste incroyable. Je pense qu’il pourrait aller sur plus long, mais c’est une décision qui appartient à Willie Mullins et à Ruby Walsh. Je suis juste content de ce qu’il a fait aujourd’hui. C’est un bonheur de l’avoir, il est un membre de la famille. »

Un duel Un de Sceaux/Blue Dragon qui fait rêver. Ruby Walsh n’avait en fait qu’une inquiétude : selon lui, Un de Sceaux était trop calme aujourd’hui ! Le cheval était pourtant assez tendu au rond, déjà en sueur, et il a fallu le laisser avancer car il tirait. Le jockey a expliqué : « Je m’inquiétais un peu aujourd’hui, car c’est un cheval plutôt tendu et ce n’était pas le cas. Je me disais : "il est trop calme !" Normalement, on le tient difficilement. Mais quand la course est partie, je me suis retrouvé vite en tête et il allait très bien. Il a galopé jusqu’au poteau, et même après ! »

Avec sa façon de courir, Un de Sceaux pourrait donner des sueurs froides à Blue Dragon (Califet) dans la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Les deux ont quelques points en commun : ce sont des chevaux surdoués, électriques, capables de vite prendre du champ à leurs adversaires et, dans ce cas, il y a peu de chance de les revoir… Ils ont aussi en commun d’être parfois peu appliqués dans leurs sauts. Cela leur a déjà joué des tours par le passé. Une rencontre entre les deux chevaux serait la garantie d’un duel au sommet, spectaculaire : nous rêvons déjà de les voir lutter tous les deux, et ce, du début de la course au passage du poteau !

Mais il n’est pas certain qu’Un de Sceaux fasse le déplacement pour la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Ruby Walsh a conclu : « J’imagine que Willy va attendre de voir comment il rentre. Il fait très chaud aujourd’hui. Je sais que c’est un cheval français, mais il est désormais habitué à vivre en Irlande et il a un peu transpiré. Il va falloir vérifier des choses simples : combien de kilos il a perdus, comment il récupère. Le Gr1 est dans trois semaines, il a encore du temps. Mais il fait vraiment très chaud pour un Irlandais, qu’il soit cheval… ou jockey ! »

Le Grand Lucé tombe de nouveau sur un os. Quatrième du Prix Hypothèse (Gr3) pour sa grande rentrée, Le Grand Lucé avait couru en progrès dans le Prix Léon Rambaud (Gr3), où il concluait deuxième de Blue Dragon, à trois longueurs. Ce samedi, il doit s’incliner face à Un de Sceaux. En vue de la Grande Course de Haies d’Auteuil, on peut prendre Le Grand Lucé comme témoin de l’hypothétique duel entre Blue Dragon et Un de Sceaux. L’avantage irait pour le moment à Un de Sceaux, qui a laissé Le Grand Lucé à huit longueurs, sans forcer. Mais il faut prendre en compte le fait que Blue Dragon n’était pas à son meilleur niveau après le Prix Léon Rambaud…

Le Grand Lucé court bien ce samedi, même s’il n’a rien pu faire face au pensionnaire de Willie Mullins. Il aura son mot à dire dans la Grande Course de Haies d’Auteuil, d’autant plus que l’allongement de la distance ne sera pas un problème pour lui. Mais si Un de Sceaux et/ou Blue Dragon sont au départ, il aura fort à faire pour s’imposer. Jean-Paul Gallorini nous a expliqué : « Le Grand Lucé court très bien, d’autant qu’il rendait du poids au vainqueur. Dans la Grande Course de Haies, ce ne sera pas la même distance. Nous verrons. »

Alex de Larredya confirme. Alex de Larredya court très bien dans ce Prix La Barka, après sa rentrée victorieuse dans la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3). C’est un cheval d’avenir et cette performance est encourageante pour le futur, comme nous l’a expliqué son entraîneur, François Nicolle : « Le cheval fait une bonne performance pour sa première sortie face à l’élite sur les haies. S’il récupère bien, il sera au départ de la Grande Course de Haies d’Auteuil. »

Paul Nicholls sera de retour dans trois semaines. Gagnant d’un Prix Renaud du Vivier (Gr1) et deuxième d’un Prix Alain du Breil (Gr1), Ptit Zig a signé une performance en demi-teinte ce samedi. Il est quatrième, nettement battu, mais il devrait revenir tenter sa chance dans trois semaines, comme l’a expliqué Paul Nicholls : « Ptit Zig a évolué sur les fences et revenait sur les haies. Il a été un peu négligent dans ses sauts, ce qui lui coûte à la fin. Je vais lui mettre les œillères et nous reviendrons pour le Gr1 dans trois semaines. La distance lui ira, mais il faudra qu’il saute mieux ! » Paul Nicholls devrait avoir deux pensionnaires au départ de la Grande Course de Haies d’Auteuil, comme il nous l’a expliqué : « Je vais assurément venir courir la Grande Course de Haies avec Silsol (Soldier Hollow), qui est actuellement très bien à l’entraînement. » Silsol reste sur une deuxième place dans une Listed sur les haies, où il était battu par Ptit Zig. C’est un cheval de gros handicap, qui s’est bien comporté au niveau Gr2.

Le meilleur élément de sa famille. Élevé par le haras de la Rousselière et Monique Choveau, Un de Sceaux est le meilleur élément de sa famille. Sa mère, Hôtesse de Sceaux (April Night), n’a pas brillé en compétition. Auparavant, elle a donné Olympe de Sceaux (Diableneyev), gagnante d’une course.

http://www.jourdegalop.com/documents/link_pdf/UNDESCEAUX.pdf

6e 16h55 > Prix La Barka

Gr2 - Haies - 175.000 € - 4.300m

Pour tous chevaux de 5 ans et au-dessus. Poids : 5 ans, 64 kg, 6 ans et au-dessus, 66 kg.

1er UN DE SCEAUX (66) H8 (Denham Red & Hôtesse de Sceaux)

Pr/E. O'Connell - El/Haras de la Rousselière

Ent/W.-P. Mullins - J/Ruby Walsh

2e LE GRAND LUCÉ (67) H7 (Dream Well & Réaction Rapide)

Pr/Ecurie Zingaro - El/Ecurie Maulepaire

Ent/J.-P. Gallorini - J/S. Colas

Arqana, Deauville, décembre 2010, yearling, 8.000 €, vendu par le haras de Maulepaire à Jean-Paul Gallorini

3e ALEX DE LARREDYA (67) H6 (Crillon & Kin d'Estruval)

Pr/S. Munir - El/ Maurice Letchimy, Chantal et Jean Luc Laval - Ent/F. Nicolle - J/G. Masure

Autre(s) partant(s) dans l'ordre d'arrivée : Ptit Zig, Aubusson, Al Ferof, Ballynagour, Bosseur, Thousand Stars, Tara River, Simonsig.

Arrêté(e)(s) : Gevrey Chambertin, Fracafigura Has. Tous couru (13).

(Turf) Très souple. 5'03"35. Ecarts : 8 - 2 1/2 - 2.