Aba’ath pour succéder à mister ginoux ?

Autres informations / 19.06.2016

Aba’ath pour succéder à mister ginoux ?

CHANTILLY, DIMANCHE

QATAR DERBY DES PUR-SANG ARABES DE 4ANS (Gr1 PA)

Aba’ath pour succéder à Mister Ginoux ?

Aba’ath QA (Amer) a gagné le Qatar International Cup (Gr1 PA) cet hiver à Doha. Il s’est ensuite classé quatrième du Qatar Gold Sword (Gr2 PA) dans un lot relevé, après avoir fait sa course nez au vent. Il a logiquement repris un peu de fraîcheur pour aborder ce Qatar Derby des pur-sang arabes de 4ans (Gr1 PA) dont il sera l’un des prétendants les plus en vue. Il sera associé à Faleh Bughenaim, un jockey qatari qui poursuit sa découverte des courses européennes. Le parcours d’Aba’ath ressemble un peu à celui de Mister Ginoux (Amer), qui avait fait escale au Qatar avant de s’imposer dans cette épreuve l’an passé, pour le même entraînement, celui de Thomas Fourcy. Ce dernier présentera également Meblsh (Amer) et Khataab (Amer), un poulain en devenir, qui reste sur une deuxième place derrière l’estimé Mehdaaf Athbah (Amer).

La ligne du Prix Damas. Vainqueur sur la piste de Dax pour sa rentrée lors du Prix Damas (Gr3 PA), Alsaker (Af Albahar) rassurait après de gros pépins de santé en fin de saison dernière. Il devançait son compagnon d’entraînement Rb Burn (Majd Al Arab), un cheval également très estimé. Ce seront les deux atouts de choix de l’entraîneur Élisabeth Bernard.

Deux sujets sur la montante. S’il n’avait été victime d’une sévère rétrogradation en dernier lieu à Toulouse, Mehdaaf Athbaf (Amer) serait invaincu cette année en trois sorties. On se souvient de son joli coup de reins au Bouscat pour devancer Khataab au mois de mai dernier, signe d’un bon cheval. Ce protégé de Philippe Sogorb peut se révéler au plus haut niveau. C’est également le cas pour la seule pouliche de la course, Jumuh (Mared Al Sahra), qui dépend de l’entraînement de François Rohaut. Lauréate du Qatar Prix de l’Élevage (Gr2 PA) en dernier lieu, dans un très bon lot, elle peut regarder les mâles cette fois, droit dans les yeux.

Venus du Qatar, Reda QA (Burning Sand) et Tayf (Amer) sont entraînés respectivement par Julian Smart et Alban de Mieulle. Reda a l’avantage d’avoir gagné à Doha, devant Tayf, et de n’avoir ensuite été devancé que par le bon Majeed (Amer) sur la distance, au mois de février dernier.