Jockey club j-3 :  apilobar, un pari réfléchi

Autres informations / 02.06.2016

Jockey club j-3 : apilobar, un pari réfléchi

JOCKEY CLUB J-3

Apilobar, un pari réfléchi

Le 4 novembre dernier, il fallait être au Croisé-Laroche, en fin de journée, pour voir un candidat au Prix du Jockey Club ouvrir son palmarès. Apilobar (Slickly) gagnait alors facilement son maiden, et depuis, le poulain entraîné par Fabrice Vermeulen a parcouru du chemin…

Du nord au sudC’est réellement sur la côte d’Azur, durant l’hiver, qu’il s’est révélé. Après le Prix de Vichy (D), il a remporté le Prix de la Ville de Cagnes-sur-Mer (A) avec autorité. Les portes des courses principales s’ouvraient à lui… Dès la rentrée parisienne, il a gagné le Prix Maurice Caillault (L). Son entourage lui a ensuite accordé un temps de repos, puis il a couru le Prix Greffulhe (Gr2). Sa quatrième place, sur cinq partants, peut sembler décevante, mais Jérémy Para, compagnon et racing manager de Fabrice Vermeulen, explique : « Sa course est meilleure que ne l’indique le résultat brut. Elle nous a surtout permis d’améliorer certaines choses. Lors du Prix Greffulhe, le terrain était léger et le cheval n’avait pas une bonne action. Il n’a réellement accéléré qu’à cinquante mètres du poteau. Nous l’avions aussi ralenti dans son travail après son succès dans la Listed, car nous avions toujours le "Jockey Club" comme objectif principal. Il n’était donc pas à 100 %. Depuis cette course, nous avons effectué les réglages nécessaires et le cheval est parfait dans sa locomotion. Cristian Demuro est venu le travailler et il l’a trouvé métamorphosé. Évidemment, les pluies tombées en abondance vont nous avantager. Concernant la tactique de course, Apilobar préfère venir de l’arrière, même s’il a mûri et qu’il est donc devenu plus maniable. Dans ce genre de course, le train est souvent sélectif et cela va aussi nous servir. Nous nous élancerons donc avec des ambitions légitimes. »

Une association coutumière de ce genre de challenges. Apilobar a changé de casaque en cours d’année. Alors qu’il défendait depuis ses débuts celle de Kevin Morize, il porte désormais la casaque de Gérard Augustin-Normand, qui est associé sur sa propriété avec Élisabeth Vidal, Kevin Morize et Fabrice Vermeulen.

La collaboration entre Fabrice Vermeulen et Gérard Augustin-Normand nous ramène à des noms comme Mixed Intention (Elusive City), Nonsuch Way (Verglas), ou encore Forces of Darkness (Lawman). Avec ces trois pouliches, les deux hommes ont tenté des paris similaires à celui que va relever Apilobar dimanche.

Forces of Darkness avait pris la troisième place du Montjeu Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1), puis la quatrième du Prix de Diane Longines (Gr1). Elle avait ensuite gagné le Prix Minerve (Gr3), à Deauville. Mixed Intention, dont l’un des produits vient de s’imposer en débutant à Chantilly, avait elle aussi tutoyé l’élite : deuxième du Prix de la Grotte (Gr3) de Golden Lilac XX (Galileo), elle avait pris la septième place de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), sans être très heureuse. Elle avait confirmé en se classant deuxième du Prix de Sandringham (Gr2) d’Immortal Verse XX (Pivotal). Nonsuch Way avait fait encore mieux en prenant la troisième place du "Saint-Alary". Ces trois pouliches avaient en commun d’avoir participé au meeting cagnois avant un printemps classique. Apilobar présente donc un profil un peu similaire et tentera d’imiter ses aînées.