Spring master décroche son ticket pour le juddmonte grand prix de paris

Autres informations / 20.06.2016

Spring master décroche son ticket pour le juddmonte grand prix de paris

CHANTILLY, DIMANCHE

PRIX DU LYS LONGINES (GR3)

Spring Master décroche son ticket pour le Juddmonte Grand Prix de Paris

« Je serais déçu si Spring Master (Mastercraftsman) ne courait pas bien… » Pascal Bary était confiant avant la tentative de son protégé dans le Prix du Lys Longines (Gr3), dimanche à Chantilly. Le poulain de Jean-Louis Bouchard a justifié l’estime de son entraîneur en s’imposant à la lutte. Il a ainsi gagné son ticket pour le Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1). Ce poulain tardif est en plein épanouissement et peut encore progresser d’ici au 14 juillet. Ce qui fera de lui un des favoris du Gr1 estival.

À la lutte, comme d’habitude. Lorsqu’il avait ouvert son palmarès sur les 2.400m de Chantilly, dans le Prix de Verneuil (F), Spring Master s’était imposé après lutte. Ce dimanche, il a également dû combattre et l’a emporté avec un faible écart : une courte tête. Il s’est montré lutteur, comme il l’a été à chacune de ses sorties. Son jockey, Olivier Peslier, l’a isolé à l’extérieur durant les quatre cents premiers mètres de la course. Puis Spring Master s’est calé à trois quarts de longueur de l’animateur, Mahari (Duke of Marmalade). À quatre cents mètres du but, il a lancé le sprint, prenant rapidement le meilleur. Très courageux dans la phase finale, il a contré Golden Valentine (Dalakhani), qui a bien terminé en pleine piste. « Je suis très content de Spring Master qui a bien réagi lorsqu’il a été attaqué, nous a dit Pascal Bary. J’ai eu peur que le cheval soit battu quand la deuxième est venue sur lui. Mais celle-ci l’a poussé. Je pense qu’il va faire un très bon cheval dans un mois pour le Grand Prix de Paris. »

Jean-Louis Bouchard, sur sa piste fétiche. Jean-Louis Bouchard a renoué avec la victoire dans les Groupes à Chantilly. Par le passé, sa casaque classique s’était illustrée notamment dans le Prix du Jockey Club (Gr1) avec Celtic Arms, Ragmar et Blue Canari. Et Jean-Louis Bouchard était aussi associé à la famille Niarchos sur Dream Well, lauréat du Derby français 1998. « Les 2.400m me réussissent bien, a avoué Jean-Louis Bouchard. Spring Master a été très courageux pour gagner à l’issue d’une belle lutte. Gérard [Larrieu, ndlr] m’avait dit qu’il fallait battre la deuxième. »

Golden Valentine finit fort. Restée longtemps engagée dans le Prix de Diane Longines (Gr1), Golden Valentine (Dalakhani) a finalement couru ce Gr3. Elle s’y est très bien comportée. Elle a évolué en dernière position avant de se rapprocher en dehors à la Mère Marie. Elle n’a rien lâché, refaisant mètre après mètre sur Spring Master. Mais le poteau a sanctionné la supériorité de l’élève du haras du Mézeray. Entraîneur de Golden Valentine, Freddy Head a failli fêter son anniversaire avec un succès. « La pouliche court très bien, nous a dit l’entraîneur cantilien. Nous n'avons pas d'excuses, elle est battue par meilleur. Nous avons retrouvé la bonne Golden Valentine, c'est de nouveau la preuve qu'à Compiègne, pour sa rentrée, elle était malade. Elle pourrait courir le Prix de Malleret. Nous allons y réfléchir. »

Al Haram sera mieux au second semestre. Al Haram (Sea the Stars) a eu le bon parcours dans le dos des chevaux de tête. Dans la ligne droite, il a suivi le mouvement sans se montrer dangereux pour la victoire. Il a terminé troisième, à trois longueurs et demie de Golden Valentine. Représentant d’Al Shaqab Racing, propriétaire d’Al Haram, Rupert Pritchard-Gordon nous a déclaré : « Le poulain court très bien. Le gagnant était le cheval de la course, ayant été battu par Talismanic, qui s'est très bien comporté dans le Prix du Jockey Club. Il est en train de venir et sera mieux en seconde partie de saison. Il est sur la bonne voie et nous allons continuer dans cette direction avec lui. En face, Grégory Benoist nous a expliqué que la piste était un peu fausse et il a d'ailleurs fait deux fautes. C'est pour cela qu'il n'a pas voulu venir dans le tournant. C'est un poulain pour l'avenir. »

Le frère de Coquerelle. Élevé par le haras du Mézeray, Spring Master avait été acheté 75.000 euros, yearling, par Gérard Larrieu à la vente Arqana d’octobre 2014. C’est un fils de Mastercraftsman et de Cracovie (Caerleon), la mère de Coquerelle (Zamindar), gagnante du Prix Saint-Alary et troisième des Queen Elizabeth II Challenge Cup Stakes (Grs1). Coquerelle a été exportée au Japon. Spring Master est donc un petit-fils de Luth de Saron (Luthier), gagnante des Prix de Malleret (Gr2) et Vanteaux (Gr3), et mère de Roi Normand, Trampoli et Luth Dancer, tous gagnants de Groupe.

http://www.jourdegalop.com/documents/link_pdf/SPRINGMASTER.pdf

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’32’’75

1.000m à 600m : 25’’49

600m à 400m : 12’’00

400m à 200m : 12’’10

200m à l’arrivée : 11’’60

Temps total : 2’33’’94