Vendetta "fait un truc" pour gagner

Autres informations / 05.06.2016

Vendetta "fait un truc" pour gagner

DEAUVILLE, SAMEDI

PRIX DU MUSÉE RODIN (F)

Vendetta "fait un truc" pour gagner

Seule inédite en lice dans le Prix du Musée Rodin (F), Vendetta (Fastnet Rock) a laissé une belle impression en gagnant cette épreuve. Attentiste plutôt en dehors, dans le sillage de Sandstone (Dansili), elle a dû contourner cette dernière à deux cents mètres du poteau. Puis elle a bien prolongé son effort, isolée, pour aller rejoindre l’animatrice Asumi (Shamardal), laquelle semblait avoir fait le plus dur. Dans les cent derniers mètres, Vendetta a dominé sûrement Asumi. Cette représentante de Ballymore Thoroughbed Ltd s’est imposée en pouliche d’avenir, capable d’accuser de sérieux progrès sur cette première sortie. Jockey de Vendetta, Maxime Guyon a dit au micro d’Equidia : « Quand on débute contre des chevaux qui ont déjà couru, c’est un désavantage, mais Vendetta s’est montrée professionnelle. Elle a bien accéléré. Je pense que l’on peut la revoir à un bon niveau. D’autant qu’elle soufflait un peu après la course et qu’elle a penché, signe qu’elle est encore verte. Elle va progresser sur cette sortie. »

Une petite-fille de Vallée Enchantée. Élevée par Ballymore Thoroughbred Ltd, Vendetta est une fille de Fastnet Rock et de Vologda (Red Ransom), laquelle a ouvert son palmarès pour sa dernière sortie. Vendetta est la première lauréate de sa mère. Elle est aussi la petite-fille de l’excellente Vallée Enchantée (Peintre Célèbre), lauréate du Hongkong Vase (Gr1), des Prix du Conseil de Paris et de Pomone (Grs2), et grande malheureuse dans le Coronation Cup (Gr1, 3e). Verveine (Lear Fan), la troisième mère de Vendetta, s’est classée troisième du Prix de Diane (Gr1) et a enlevé le Prix de l’Opéra (Gr2 à l’époque). Au haras, Verveine a notamment donné les gagnants de Groupe Victory Cry (Caerleon) et Volga (Caerleon).