Dame du roi en pouliche d’avenir

Autres informations / 18.07.2016

Dame du roi en pouliche d’avenir

MAISONS-LAFFITTE, DIMANCHE

PRIX REINE DU CHANT (F)

Dame du Roi en pouliche d’avenir

Dame du Roi (Dark Angel) a fait un "truc" pour s’imposer lors de ses débuts, dans le Prix Reine du Chant (F). De bons bruits circulaient à son sujet avant la course et ils se sont justifiés une fois en piste. Dame du Roi a patienté parmi les dernières et, à cinq cents mètres du poteau, elle était encore très loin des premières. Décalée en pleine piste, elle a fourni son effort isolée avant de bien accélérer pour aller chercher Spanish Fly (Iffraaj), brillante sur la ligne de tête, et s’imposer d’une longueur un quart. Le style est plaisant et Dame du Roi devrait monter les échelons avec réussite. Nous lui attribuons donc une JDG Rising Star.

L’Astrolabe (Sageburg) a conclu correctement pour prendre la troisième place, à trois quarts de longueur. Ces trois pouliches ont nettement créé la différence. Cazalys (Deportivo) est quatrième à trois longueurs et demie.

 

Peut-être le Prix Six Perfections (L). Freddy Head, entraîneur de Dame du Roi, nous a expliqué après la course : « C’est une pouliche que j’aime bien. Elle était très prête aujourd’hui et elle fait quand même un "truc" pour s’imposer. Cependant, il est difficile de savoir quel est le niveau des chevaux qu’elle bat. L’idée serait d’aller vers une course comme le Prix Six Perfections (L). » L'épreuve évoquée par Freddy Head se disputera cette année le samedi 30 juillet, à Deauville.

Dame du Roi appartient à Dominique Ades-Hazan, en copropriété avec Éric Puerari. Tous deux en sont aussi les éleveurs. Rencontrée après la course, Dominique Ades-Hazan nous a indiqué : « Je suis éleveur sans sol et j’ai des intérêts dans une trentaine de poulinières, dans des établissements comme les haras des Capucines et d'Etreham. J’ai également des parts dans une petite dizaine de chevaux à l’entraînement. » Dame du Roi appartient à une famille qui lui tient à cœur, comme elle nous l’a expliqué : « Dame du Roi descend d’une de nos plus vieilles origines familiales. Sa quatrième mère est une fille d’Arme d’Or (Armistice), qui fut la jument de base de l’élevage de mon père. Nous avions vendu la grand-mère de Dame du Roi, Uruk (Efisio). Elle est ensuite devenue gagnante de Groupe [le Premio Umbria (Gr3), ndlr] et nous avions donc décidé de la récupérer comme poulinière. Dame du Roi est le premier produit d’Uruguay, fille d'Uruk. Il s’agit d’une famille de vitesse, c’est pourquoi la mère d’Uruguay a été présentée à Authorized, pour ramener un peu de tenue. Nous avons ensuite décidé de revenir à la vitesse en présentant Uruguay à Dark Angel. Uruguay a un yearling par Thewayyouare et une foal de Makfi XX. Elle a été mise eu repos cette année. »

 

Une descendante d’Arme d’Or. Élevée par Domique Ades-Hazan et Éric Puérari, Dame du Roi avait été rachetée 100.000 euros lors de la vente de yearlings d’août 2015 Arqana. C’est une fille de Dark Angel et d’Uruguay (Authorized). Cette dernière compte une victoire à Deauville, à 3ans. Dame du Roi est son premier produit. La deuxième mère, Uruk (Efisio), a remporté un Gr3 en Italie. Elle a donné Urban King (Desert King), placé de Grs2 et de Grs3 aux États-Unis, et Victoria College (Rock of Gibraltar), deuxième des Prix de la Cochère et Charles Laffitte (Ls). La quatrième mère est Irish Arms (Irish River), une fille d’Arme d’Or (Armistice) qui a donné Nysaean, troisième d’un Gold Cup (Gr1), Charme Slave, gagnant du Prix Cor de Chasse (L), ou encore Celtic Cavalier, deuxième des National Stakes (Gr1).

 

PEDIGREE ARQANA