Le sport par le temps - zelzal poursuit son ascension.

Autres informations / 12.07.2016

Le sport par le temps - zelzal poursuit son ascension.

 LE SPORT PAR LE TEMPS

Zelzal poursuit son ascension.

Ce dimanche, la piste en turf de Chantilly était officiellement bonne (pénétromètre 3,1 - bon terrain). À la lecture des données chronométriques des courses de ce dimanche 10 juillet, on peut affirmer que le terrain était certainement plus proche de léger que bon. Le retour soudain de l’été et des températures élevées a donc donné une piste propice aux courses rapides. Mais pour avoir des courses rapides, il faut aussi que celles-ci soient disputées de façon régulière et plusieurs d’entre elles le furent particulièrement. Contrairement à l’habitude, la course support du Quinté fut celle qui s’est disputée sur la réduction kilométrique la plus lente.

Par Bruno Barbereau, éditorialiste à Jour de Galop et animateur de Horse Racing Chrono

https://twitter.com/HorseRacingChro

Photo : La victoire de Zelzal dans le Prix Jean Prat

Zelzal dans un scénario idéal. Quatre mois après ses débuts impressionnants à Deauville, où il avait laissé entrevoir d’énormes capacités, Zelzal XX (Sea the Stars) a logiquement remporté son premier Gr1. La course a été menée à un train soutenu par Positive Vibration (Canford Cliffs), le leader, accompagné par First Selection (Diktat), lui aussi décidé à prendre la direction des opérations. Les premières sections furent franchies sur de très bonnes bases. Les 1.000 premiers mètres sont passés largement au-dessous de la minute en 58’’61. À 400 mètres du but, le leader a décroché, tandis que First Selection payait ses efforts. Les 1.200m sont franchis dans l’excellent temps de 1’10’’67. Grâce à cette course très rythmée, la sélection entre les concurrents était faite au trois quarts de mile. Les chevaux qui avaient encore des ressources ont pu s’expliquer. Dans les 400 derniers mètres, Zelzal a trouvé les ressources suffisantes pour s’imposer une nouvelle fois nettement, en donnant l’impression d’avoir encore des réserves. Grâce à ce style de course, le meilleur cheval a gagné. Vous pouvez refaire cette épreuve autant de fois que vous voulez, le résultat sera le même.

Photo : Zelzal

Zelzal, un Gr1 et deux records à la clef. En remportant le Prix Jean Prat (Gr1), Zelzal décroche une première victoire à ce niveau. Il boucle les 1.600m de la piste du Prix du Jockey Club en 1’34’’48, avec un écart de deux longueurs. Il pulvérise le record de l’épreuve détenu jusqu’alors par Turtle Bowl (Dyhim Diamond) depuis 2005, en 1’36’’10. Il décroche aussi le nouveau record de la piste qui appartenait depuis 2007 à Spirito del Vento (Indian Lodge) en 1’34’’60

(tableau)

Zelzal réalise aussi la meilleure valeur de sa carrière. Un peu délicat en début de parcours, il a été servi par une course avec beaucoup de rythme. La tactique de course lui a permis de se détendre assez rapidement en début de parcours, tout en préservant son accélération dans les 400 derniers mètres.

Photo : Silverwave lors de son succès dans le Grand Prix de Saint-Cloud

Silverwave franchit un palier, Erupt est de retour. Silverwave a trouvé une juste récompense aux bonnes performances qu’il avait réalisées depuis le début cette saison en remportant le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1). Titulaire d’excellentes performances à l’âge de 3ans, il paraît avoir franchi un palier en 2016. Il remporte son premier Gr1 en 2’29’’20, un temps très correct, à l’issue des 2.400m, sur un terrain jugé bon (pénétromètre 3,0). Le temps de référence pour cette épreuve en bon terrain est de 2’29’’80. On peut donc en déduire que la course fut régulière. Le record de l’épreuve est détenu depuis 1987 par Moon Madness (Vitiges), en 2’26’’50. Il y a un an, en 2015, Trêve (Motivator) avait fait démonstration de son talent en s’imposant sur le temps brut de 2’27’’59. On peut s’appuyer sur les temps bruts et partiels de très haut niveau de cette championne pour essayer d’estimer la performance du gagnant Silverwave, ainsi que celle d’Erupt (Dubawi), meilleure impression visuelle de la course.

(tableau)

Sur la base du temps brut, la performance de Trêve est nettement supérieure. Dix longueurs la séparent de Silverwave. Il convient de relativiser, car elle peut être considérée comme "hors norme". Sur la dernière section, Trêve possède aussi la meilleure accélération. Une fraction sur laquelle elle est capable de creuser un écart de plus de cinq longueurs. Erupt a refait beaucoup de terrain dans les 600 derniers mètres. On retrouve la très bonne accélération dont il est capable pour finir ses courses. Finalement, le Grand Prix de Saint-Cloud 2016, sans être exceptionnel, s’avère d’un niveau très correct. Erupt donne l’impression de pouvoir aller sur plus long. Silverwave pourrait devenir un bon cheval pour les Grs1 disputés pendant l’hiver sur 2.400m.

Photo : La victoire de Trêve dans le Grand Prix de Saint-Cloud 2015