Les activités équines de l’école vétérinaire d’alfort transférées en normandie

Autres informations / 14.07.2016

Les activités équines de l’école vétérinaire d’alfort transférées en normandie

Les activités équines de l’École vétérinaire d’Alfort transférées en Normandie

La Région Normandie et le Département du Calvados ont obtenu le transfert à Goustranvillen (entre Caen et Deauville) des activités cliniques équines de l’École nationale vétérinaire d’Alfort. Ce campus équin accueillera à terme la totalité de la formation pratique équine de l’école. Des travaux d’un montant de plus de 10 millions d’euros vont être réalisés. Ils sont financés par la Région Normandie, le Département du Calvados, l’État, le Feder et le Fonds éperon. Le Cirale - EnvA, l’Anses, Labeo et l’Université de Caen-Normandie sont désormais les quatre sites de recherche équine dans la région.

Hervé Morin (président de la Région Normandie), Ollivier Colin (vice-président du Département du Calvados) et Marc Gogny (directeur de l’Enva) ont déclaré : « La Normandie est la région du cheval par excellence ! (…) De par ses équipements et l‘expertise de ses équipes, Goustranville est un site unique au monde. » Hervé Morin et Ollivier Colin ont précisé : « Les investissements que nous réalisons au Cirale vont conforter son leadership (…) Nous souhaitons développer des conditions optimales pour que les entreprises viennent s’implanter ici et créer, entre les territoires de Goustranville et de Saint-Contest, une "Silicon vallée du cheval". »

 

La création d’un campus équin. Plus de 170 étudiants en 4e et 5e année de l’Enva viendront étudier tous les ans au Cirale. L’équipe d’enseignant-chercheurs et de vétérinaires sera renforcée. De nouveaux logements étudiants, une zone de vie et des locaux dédiés aux activités pédagogiques, cliniques et de recherche vont être construits. Les travaux sont estimés aujourd’hui à plus de trois millions d’euros. Ils seront en majeure partie financés par la Région Normandie et le Département du Calvados. Ce projet prolonge un partenariat entre les collectivités territoriales et l’Enva initié en 1998, à l’origine de la création du Cirale. Ces travaux permettront le développement des activités cliniques et diagnostiques, de recherche-enseignement autour des pathologies locomotrices et des causes de contre-performance. De nouveaux équipements, scanner et IRM, vont y être installés. La création d’une piste et d’une carrière permettra d’observer les chevaux  de sport et de course en conditions réelles d’effort. Le coût du projet s’élève à 5,1 millions d’euros. Il est financé par la Région Normandie, le Département du Calvados, le Feder et le Fonds éperon. La fin de ce chantier est programmée pour le printemps 2017.

 

Création d’un centre de physiothérapie et rééducation fonctionnelle. Grace à ce centre équipé d’une piscine panoramique, les chercheurs de l’Enva vont pouvoir étudier les mouvements des chevaux en milieu aquatique et apporter des bases scientifiques aux pratiques professionnelles en plein essor aujourd’hui dans la prise en charge du cheval athlète. L’enseignement vétérinaire et professionnel dans ce domaine sera aussi développé. Le coût du projet est estimé à 1,3 million d’euros et sera financé par la Région Normandie, le Département du Calvados, l’État (Fnadt) et le Fonds éperon.

 

Un laboratoire de recherche sur la lutte anti-dopage. Toutes ces avancées majeures vont être renforcées par l’implantation, sur le site de Goustranville, de la partie expérimentale du Laboratoire de la Fédération nationale des courses hippiques qui y développera ses activités de recherche sur la lutte anti-dopage. Le début des travaux est programmé pour les prochaines semaines.