Mossalis dans les traces de mosacha

Autres informations / 21.07.2016

Mossalis dans les traces de mosacha

MONT-DE-MARSAN, MERCREDI

GRAND CRITÉRIUM DES ANGLO-ARABES À 12,5 % (A)

Mossalis dans les traces de Mosacha

Mossalis (Annapolis) s’est imposée dans le Grand Criterium des anglo-arabes à 12,5 % (A), mercredi à Mont-de-Marsan. Sa sœur utérine, Mosacha (Zamouncho), avait gagné l’édition 2014 de cette épreuve de sélection, avant d’être sacrée meilleure 3ans de sa génération. Alexandre Gavilan a rapidement placé la future lauréate en troisième position, avant de naviguer en épaisseur. Elle a pris le meilleur dans la ligne droite et a conservé l’avantage jusqu’au bout malgré les attaques. Célène (Racinger) termine bien pour décrocher une proche deuxième place. Mosacha (Zamouncho), (Network) conserve la troisième place au courage, devant Derby de Lagarde (Fairplay du Pecos), auteur d’une bonne fin de course.

Une performance qui rassure. Troisième en débutant en terrain lourd, Mossalis s’est ensuite plaisamment imposée dans le Critérium de Tarbes (E), avant de décevoir dans le Critérium des Jeunes à 12,5 % (A). Cette contreperformance toulousaine avait semé le doute chez son entourage. La pouliche s’est pleinement rachetée sur la piste de Mont-de-Marsan. Son entraîneur Didier Guillemin a expliqué : « À Toulouse, elle était mauvaise cinquième. Sans doute un jour "sans". Précédemment elle a avait signé une victoire nette et propre à Tarbes. Aujourd’hui, elle nous montre à nouveau la qualité dont elle avait fait preuve lors de son précédent succès. Elle aime le bon terrain, comme sa proche famille. La pouliche devrait aller sur la Poule d’Essai à La Teste-de-Buch et poursuivre dans les bonnes épreuves réservées aux anglo-arabes. »

La sœur de Mosacha. Mossalis est issue d’une bonne souche du Haras du Bosquet de la famille Laborde. Sa mère Mossaka (Fast), a gagné la Poule d’Essai des 25 % et le Grand Prix des Pouliches, deux épreuves de sélection chez les anglo-arabes. À ce jour, tous les produits de Mossaka ont gagné en plat, le meilleur étant Mosacha qui fut tête de liste de sa génération. Son oncle Cherco (Lavirco), a été le meilleur mâle de sa génération en plat à 3ans. Il s’est par la suite imposé dans les bonnes courses d’obstacle réservées aux anglo-arabes et compte douze victoires pour plus de 250.000 euros de gains. Sur les haies d’Auteuil, il a remporté le Prix Hubert de Navailles devant Ulysse des Pictons (Passing Sale), lui-même deuxième du Prix Rohan (L).