On reparlera d’ancient history

Autres informations / 18.07.2016

On reparlera d’ancient history

MAISONS-LAFFITTE, DIMANCHE

PRIX DE LA VILLE DU PECQ (D)

On reparlera d’Ancient History

Ce Prix de la Ville de Pecq (D) a révélé un bon cheval : Ancient History (Shamardal). Pour beaucoup, sa victoire par quatre longueurs et demie était une surprise (individuellement, Ancient History était proposé à 17/1). Mais ce représentant de Godolphin a toujours fait l’objet d’une certaine estime, étant par exemple engagé à 2ans dans le Critérium International (Gr1). Lorsqu’il a débuté le 11 mai 2016 à Saint-Cloud, les bruits ont révélé qu’Ancient History était même l’an dernier le meilleur 2ans de l’écurie Fabre...

Troisième en débutant à Saint-Cloud, puis nettement battu à Compiègne, sur 2.000m, en terrain lourd, Ancient History a cette fois-ci montré tout son talent. Rapidement sur la ligne de tête malgré son numéro 10 dans les stalles, il a ridiculisé l’opposition composée de chevaux de qualité, dont certains en valeur 40 et plus.

Présent à Maisons-Laffitte, John Ferguson nous a indiqué concernant ce représentant Godolphin : « Ancient History aurait dû débuter plus tôt. Mais il a été retardé en raison de soucis. Nous avions des ambitions avec lui ici. Il s’impose avec la manière et cela va nous permettre de le diriger à un niveau supérieur. »

Un fils d’Antiquities XX. Élevé par Darley, Ancient History est un fils de Shamardal, l’étalon préféré de son entraîneur. Sa mère, Antiquities XX (Kaldounévées), était également sous la responsabilité d’André Fabre. Elle avait gagné d’une classe le Prix de Chaillot (F) avant de terminer deuxième du Prix Cléopâtre (Gr3). La troisième mère d’Ancient History est Helen Street, gagnante des Oaks d’Irlande (Gr1) et génitrice du champion et top-étalon Street Cry. Helen Street est aussi la mère d’Helsinki, qui a produit Shamardal, le père d’Ancient History.