Philippe bouchara : « l’avenir des courses passe par les meetings et les mini-meetings »

Autres informations / 23.07.2016

Philippe bouchara : « l’avenir des courses passe par les meetings et les mini-meetings »

Philippe Bouchara : « L’avenir des courses passe par les meetings et les mini-meetings »

Président de la Société des Courses de Vichy, Philippe Bouchara a fait avec nous un tour d’horizon de l’actualité vichyssoise alors que débute ce dimanche l’édition 2016 du Festival du Galop.

JDG. - L’une des nouveautés dans le programme du Festival du Galop 2016 concerne le Prix des Rêves d’Or-Jacques Bouchara (L). Il est prévu de doubler l’allocation au lauréat si ce dernier remporte un Groupe en Europe cette année. Avec vingt-neuf engagés, dont de nombreux étrangers, ce pari est bien parti pour être gagnant. Qu’en pensez-vous ?

Philippe Bouchara. - Nous avons beaucoup d’engagés, mais ce sera au moment de la déclaration de partants que nous pourrons faire le bilan. On constate qu’en faisant de la publicité à l’étranger, les professionnels des pays concernés jouent le jeu. Le but est de pouvoir conserver le statut de Listed pour le Prix des Rêves d’Or-Jacques Bouchara. Les courses principales et les Groupes sont une marque de puissance pour un pays vis-à-vis des autres nations de courses. Le lauréat des "Rêves d’Or" sera aussi invité gratuitement à participer au Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2). Nous espérons que nous aurons beaucoup de partants pendant cette semaine avec cette inconnue d’une proximité trop grande avec le meeting de Deauville.

Dans un futur proche, vous prévoyez aussi un nouvel aménagement pour le Festival du Galop. Quel est-il ?

Notre idée est de revenir dans un premier temps à un meeting de quatre jours pour le Festival avec les meilleures épreuves, aussi bien le Grand Prix, les Listeds, que les handicaps et les bons réclamers. Et, dans un second temps, nous pensons organiser un autre mini-meeting au mois d’août pour des chevaux qui ne trouvent pas leurs courses à Deauville. L’avenir des courses passe par les meetings et les mini-meetings. À Vichy, nous avons quatre cents boxes et peu d’hippodromes de province ont cette capacité. De nos jours, sept jours de meeting, c’est beaucoup trop long pour les professionnels ! Même à Ascot, le meeting ne dure pas autant de temps. Lorsque la Grande Semaine a été créée par mon père et Bernard Ferrand, on ne courait qu’à Vichy. Dorénavant, de nombreux hippodromes sont en activité en même temps. Pour retrouver l’esprit de fête de la Grande Semaine, je pense qu’il faut la réduire. Cette année, nous avons prévu trois soirées pour les professionnels. Mais étant donné la participation des collectivités locales et du Conseil départemental, il faut aussi que les professionnels aient le temps de se promener en ville.

Le calendrier du Festival du Galop 2016

24/07 Réunion d’ouverture

25/07 Prix Madame Jean Couturié (L)

26/07 Prix des Rêves d’Or-Jacques Bouchara (L)

Prix Jacques de Brémond (L)

27/07 Grand Prix de Vichy (Gr3)

Prix de l’Union des AQPS du Centre Est (Gr3 AQPS)

28/07 Prix Hubert Baguenault de Puchesse-6e étape du Défi du Galop (L)

29/07 Prix Frédéric de Lagrange (L)

30/07 Critérium d’Auvergne des Anglo-Arabes (B)

Clôture du Festival du Galop

Le Festival du Trot du Centre-Est a eu lieu du 3 au 9 juillet à Vichy, Feurs et Saint-Galmier. Quel est le bilan de cet évènement ?

Le bilan est positif. Sur les quatre réunions organisées sur notre hippodrome, nous avons fait + 12 % en termes d’enjeux PMU, soit le double de la moyenne nationale sur la même période. La recette du Festival du Trot commence à porter ses fruits. Les professionnels jouent vraiment le jeu, que ce soit Jean-Michel Bazire ou Franck Nivard. Le Festival du Trot est très festif, bien pensé et les professionnels du Trot répondent présents en engageant un maximum de chevaux dans nos épreuves. Il faut que les professionnels du galop comprennent que nous avons besoin d’eux pour promouvoir les meetings. Nous voyons que, quand tous les professionnels d’une spécialité s’impliquent, les parieurs suivent et accompagnent la réussite d’un festival. Au cours du Festival du Trot, seules trois épreuves à Vichy ont rassemblé moins de onze partants. Je rêverais d’un tel palmarès du Festival du Galop… Il est vrai qu’il s’agit du trot et qu’ils n’ont pas les mêmes problèmes de partants. Leur programme est très ouvert. Au galop, le programme est peut-être trop fermé. La mise en place de la réforme du programme des 2ans au deuxième semestre sera peut-être la recette à suivre si le succès est au rendez-vous.

Quels aménagements avez-vous faits concernant les parieurs ?

Nous avons aménagé un point PMU réservé aux titulaires actifs de la carte PMU. Il faut rappeler que jouer, c’est participer au spectacle. Aller sur un hippodrome sans jouer, pour un néophyte, cela n’a aucun intérêt. En jouant, on vit la course différemment.

Les propriétaires auront aussi leur Jardin. Depuis combien de temps France Galop et le Département Propriétaires se déplacent-ils à Vichy ?

Cela fait trois ans qu’ils sont présents lors du Festival du Galop. Le Jardin fonctionne très bien. Un accueil privilégié est réservé aux propriétaires présents. C’est une excellente évolution du Département Propriétaires, que j’ai créé, et qui fonctionne maintenant partout en France grâce au travail d’Axelle Nègre de Watrigant qui m’a succédé avec brio.

Le "Carré des Propriétaires" installé à Vichy du 25 au 27 juillet

En partenariat avec la Société des Courses de Vichy-Auvergne, le Département Propriétaires de France Galop installera le "Carré des Propriétaires" à l’occasion du Festival du Galop 2016 sur l’hippodrome de Vichy, du lundi 25 juillet au mercredi 27 juillet, à l’issue de la nocturne du Grand Prix de Vichy (Gr3).

L’équipe du Département Propriétaires, représentée par Guy de Fontaines, Responsable développement et Promotion notamment dans les régions, recevra les propriétaires au sein de cet espace privilégié situé en bord de piste.

Le dispositif, jardin et salon des propriétaires éphémères, est dédié aux propriétaires et à leurs amis. Il sera ouvert une heure avant le début des opérations jusqu’à une heure après la dernière course et accessible sur présentation de la carte de propriétaire de France Galop 2016. Le "Carré" offre une vue unique sur les courses tout en profitant de quelques rafraîchissements. Les propriétaires pourront s’informer des derniers services dédiés ou simplement échanger avec le représentant du Département Propriétaires.

Pour tout renseignement complémentaire, veuillez contacter le Département Propriétaires au 01 49 10 22 02 ou proprietaires@france-galop.com.

Trois questions à… Emmanuel Roussel

Le Festival du Galop innove cette année en termes d’animations et de formules de jeux. Emmanuel Roussel, membre de l’assemblée générale de la société des courses et conseiller du Président Philippe Bouchara sur les questions de marketing, développement et nouvelles technologies.

Jour de Galop. – Le Festival du Galop de Vichy a toujours fait preuve d’initiatives et d’inventivité pour les parieurs. Y a-t-il des actions mises en place dans le passé qui sont renouvelées cette année ?

Emmanuel Roussel. – Comme tous les ans, nous organisons plusieurs animations à l’occasion du Festival du Galop sur l’hippodrome de Vichy. En terme de jeux, nous aurons à nouveau des preneuses de paris avec des tablettes, en plus des guichets habituels. C’est une manière d’amener les gens aux paris plus facilement. Elles peuvent se déplacer au restaurant, par exemple, et éviter aux parieurs de faire la queue aux guichets. Il y a aussi un espace PMU depuis la réouverture de l’hippodrome. Il permet de fidéliser les clients de la carte PMU.

Avez-vous mis en place de nouvelles innovations pour les parieurs ?

Une innovation cette année qui devrait être assez amusante, c’est un concours de pronostics, ouvert à tous et très simple. L’hippodrome est désormais équipé du Wifi et les visiteurs comme les internautes pourront parier via le site mybetsie.com sur des jockeys, des duels et d’autres types de paris spécifiques qui ne sont pas disponibles dans la gamme classique des opérateurs. Les gagnants seront récompensés par des chèques paris. Le but est de rendre le jeu plus abordable et plus simple pour ceux qui ne connaissent pas. C’est aussi une manière de jouer alternative, dont la formule s’apparente parfois aux paris sportifs. Nous pouvons proposer toutes sortes de pronostics très facilement, réagir vite, et surtout proposer un contexte nouveau. On espère que ce type d’initiative nous apportera de nouveaux parieurs. C’est une première, donc un test dans un premier temps, pour voir comment cela peut évoluer.

Avez-vous des innovations hors paris hippiques, pour le public et les professionnels ?

Outre l’habituel feu d’artifice de la nocturne du Grand Prix – mercredi - et les autres animations, cette année il y aura un concours de selfies et une course à pied, "La Rose Vichy", qui aura lieu le dimanche de l’ouverture du meeting. L’argent recueilli auprès des participants sera reversé à la Ligue contre le cancer du sein. Les vacances sportives sont populaires l’été en Auvergne, et il nous a semblé que c’était un bon moment pour fédérer autour de notre site au bénéfice de cette œuvre caritative.

Enfin, nous avons recueilli lundi dernier vingt-sept engagements, dont neuf venant d’outre-Manche, pour le Prix des Rêves d’Or-Jacques Bouchara (L). Pour tenter de préserver son statut de Listed, nous avons promis de doubler le prix au lauréat, 27.500 €, si celui-ci confirme cette saison par une victoire au niveau Groupe. Le casting est très prometteur.