Sans favori mais avec une attraction

Autres informations / 06.08.2016

Sans favori mais avec une attraction

DEAUVILLE, DIMANCHE

LARC PRIX MAURICE DE GHEEST (GR1)

Sans favori mais avec une attraction

Cette année, il n’y a point de Moonlight Cloud XX (Invincible Spirit), de Muhaarar (Oasis Dream) ou de Marchand d’Or (Marchand de Sable) dans le LARC Prix Maurice de Gheest (Gr1). L’édition 2016 de ce Gr1 est très ouverte mais d’un assez bon niveau d’ensemble, avec une vraie attraction au départ. Cette touche d’exotisme, c’est le cheval de Hongkong, Gold Fun (Le Vie dei Colori). Top miler, puis top sprinter en Asie, il a réussi son retour en Europe en prenant la deuxième place des Diamond Jubilee Stakes (Gr1) à Royal Ascot, dans une arrivée très serrée. Cette performance fait de lui le cheval à suivre dimanche et un succès de sa part serait historique, puisque jamais un cheval entraîné à Hongkong n’a réussi à s’imposer en France. Le Prix Maurice de Gheest est habitué aux succès étrangers, voire exotiques, puisqu’en 1998, c’est un cheval entraîné au Japon, Seeking the Pearl (Seeking the Gold), qui s’y était imposé.

A la recherche d’un premier Gr1...

Il y a huit 3ans et donc huit chevaux d’âge au départ et, hormis Gold Fun et Gordon Lord Byron (Byron) –  que l’on a l’impression d’avoir toujours connu –, tous sont à la recherche d’une première victoire de Gr1. On prête volontiers à Signs of Blessing (Invincible Spirit) le potentiel pour briller à ce niveau depuis sa castration. Il a prouvé à Royal Ascot, en prenant la troisième place des Diamond Jubilee Stakes, qu’il n’était pas loin des meilleurs. De retour sur un tracé plat, il peut réaliser une grande performance, lui qui est capable d’aller devant. Notons que, comme à Ascot, il se présente dimanche sous les couleurs d’Isabelle Corbani, qui lui avaient porté chance dans les "Diamond Jubilee".

Le 18 juin, Sign of Blessing avait devancé de peu Suédois (Le Havre). Après avoir été formé par Christian Baillet, Suédois est désormais sous la responsabilité de David O’Meara et il a continué à faire des progrès. Il reste sur une très bonne deuxième place dans le Darley July Cup (Gr1) et, sur sa lancée, il dispose donc d’une première chance ici. Toujours chez les chevaux d’âge, il faut faire cas de Dutch Connection (Dutch Art), déjà gagnant de Gr2 et placé de Gr1. Il reste sur un net succès dans les Qatar Lennox Stakes (Gr2), le 26 juillet à Goodwood, et peut, sur sa lancée, réaliser une performance de choix ici. Un succès de sa part ne serait pas vraiment une surprise.

Du côté des 3ans...

Ici, les 3ans ne reçoivent que deux kilos des aînés. Pour l’instant, les 3ans font quasiment un sans faute dans leurs confrontations face aux chevaux d'âge, mais les 3ans qui ont gagné des Gr1 intergénérations en Europe étaient pour la plupart vraiment confirmés au niveau Gr1.

Jimmy Two Times (Kendargent) et Attendu (Acclamation) se sont essayés à ce niveau, sans succès. C’était dans la Poule d’Essai des Poulains (Gr1), sur trois cents mètres de plus, donc. Depuis, ils ont su rebondir au niveau inférieur et arrivent donc ici avec un moral au plus haut. Ils sont capables d’un coup d’éclat dans cette édition ouverte. Ce sont, a priori, les meilleures chances du côté des 3ans, même s’il faut suivre aussi Damila (Milanais) qui, comme les deux mâles, a battu ses aînés à l’occasion du Prix de Ris-Orangis (Gr3) sur la ligne droite de Maisons-Laffitte. Elle monte donc ici logiquement de catégorie.